5 films pour résumer la saison de Ligue 1

Samedi 23 mai, la Ligue 1 a fermé ses portes jusqu'en août prochain. L'occasion de revenir sur le parcours de cinq clubs à travers des classiques du cinéma.

PSG : Arrête-moi si tu peux (2002)

Champions de France pour la cinquième fois de leur histoire, les Parisiens n'ont pas eu la tâche facile cette année. Mis sous pression toute la saison par les Lyonnais, le club de la capitale a dû cavaler pour échapper à un OL dans le rôle de Tom Hanks. Au final, le PSG en est sorti indemne et champion. Le Leonardo Di Caprio de la Ligue 1.

Publicité

OL : Le crime était presque parfait (1954)

Publicité

Leaders entre la 20ème et la 30ème journée, les Lyonnais ont livré une saison de folie. Avec une équipe de gamins (on a hésité avec La Môme d'ailleurs), les Rhodaniens ont failli réaliser le crime parfait en sifflant un titre promis au PSG en début de saison. Avec Hubert Fournier dans la rôle d'Alfred Hitchcock, on était pas loin du carton de l'année

OM : Il faut sauver le soldat Ryan (1998)

Après une première partie de saison exceptionnelle, l'OM a chuté au classement, finissant à la quatrième place du championnat. Malgré tout, le peuple marseillais ne jure que par son entraîneur, Marcelo Bielsa. À coups de "#BielsaNoSeVa" et de goodies à son effigie, la ferveur est grande autour d'un coach critiqué par les médias. Pour sa communication d'une part, mais surtout pour privilégier un style de jeu offensif au résultat. Un seul mot d'ordre pour les supporters : il faut sauver le soldat Bielsa.

Publicité

RC Lens : Voyage au bout de l'Enfer (1978)

Un actionnaire fantôme, un président contesté et une équipe fébrile : voilà comment résumer la saison du RC Lens. L'envie et le coeur n'ont pas suffi : au final, cette saison de Ligue 1 a plus ressemblé à un enfer qu'à un conte de fée pour les Nordistes. Vaillant, Antoine Kombouaré a bien tenté de se la jouer Robert De Niro mais n'est pas sorti indemne de cette guerre du Vietnam made in Ligue 1.

Publicité

FC Metz : Titanic (1997)

Encore dans le top 10 de Ligue 1 début novembre, le FC Metz a coulé au fur et à mesure de la saison. Pendant quatre mois, on a cru à une histoire d'amour entre le club Lorrain et la Ligue 1 digne de l'idylle entre Leonardo et Kate. Finalement, on a eu droit à un naufrage et une descente en Ligue 2 sur un fond tragique de "My Hearth Will Go On".

Par Julien Choquet, publié le 26/05/2015

Copié

Pour vous :