AFP

Les films de foot qui méritaient d'être à Cannes

Alors que le Festival de Cannes a ouvert ses portes mercredi dernier, la saison de foot touche à sa fin. Une occasion de fusionner les deux pour faire un point sur les meilleurs films réalisés sur le ballon rond.

Comment parler de foot et de Cannes sans commencer par Looking for Eric ? Le film réalisé par Ken Loach est une référence pour chaque fan de foot qui aime un peu le grand écran. Nommé dans dix catégories au Festival de Cannes en 2009, Looking for Eric rafle le Prix du Jury Oecuménique - loin d'être le plus glamour, on vous l'accorde.

Pour ceux qui sont passés à côté de ce bijou, Looking for Eric est l'histoire d'un quadragénaire dépressif qui ne s'en sort pas entre ses deux gosses, la perte de sa femme et son boulot de postier. Jusqu'au jour où son mal-être le conduit à l'hallucination et l'apparition de son héros, le "King" Cantona, qui va l'aider à remonter la pente, bien aidé par ses potes supporters. Cette comédie dramatique met en avant l'union qui entoure le football, bien loin des stéréotypes qui existent autour du hooliganisme dans le foot anglais. Un must-see.

Publicité


Publicité

Moins connu mais tout aussi génial - voire encore mieux : The Damned United. L'histoire de Brian Clough, entraîneur emblématique de Derby County et de Nottingham Forest dans les années 70-80 - avec un focus sur ses 44 jours passés à la tête de Leeds United, plus grand club d'Angleterre de l'époque. Une sorte de portrait réalisé par Tom Hooper en 2009, tiré du bouquin tout aussi génial de David Peace.

Publicité

Brian Clough, c'était un peu le José Mourinho de l'époque. Pour résumer le personnage, une punchline suffit : " À vrai dire, je ne suis pas le meilleur dans ce métier, mais je ne vois personne au-dessus de moi." Détesté autant qu'il était aimé, cet entraîneur aux multiples titres est parfaitement interprété par Michael Sheen. Notre coup de coeur.

Pêle-mêle, d'autres longs métrages rentrent dans la case des bons films de foot. Sans atteindre le niveau des deux précédemment cités, Carton jaune et Coup de tête sont deux films " old school " très bien réalisés qui feront plaisir aux amateurs de comédies dramatiques. Le premier opus de Goal est sympa, même s'il est loin d'être un classique. Cités également à la rédac' : Didier, Le match de leur vie, ou encore Hooligans. Faites votre choix.

Publicité

Les nommés pour les plus gros navets sont...

On n'allait pas vous laisser là sans vous mettre en garde contre certains films bien moins réussis. Si nous avons cité Goal comme un film cool,  les suites Goal 2 et Goal 3 sont à éviter. Absolument. Le constat est identique pour Air Bud 3 (même votre chien ne supportera pas ce film)

La conduite de balle de Messi, la classe de Cristiano Ronaldo

La conduite de balle de Messi, la classe de Cristiano Ronaldo

Également présent dans les nommés des plus gros navets : Joue là comme Beckham. La présence de Keira Knightley relève à peine le niveau dans un film où n'apparait même pas le joueur anglais. 

On peut aussi parler de 3 zéros qui ne peut être apprécié que lorsqu'on n'a vraiment pas envie de réfléchir. Autre film français à rentrer directement dans cette liste : Les Seigneurs. On se passe volontairement de commentaires sur le sujet.

Par Julien Choquet, publié le 22/05/2015

Copié

Pour vous :