Les 5 exploits de Michel à la tête de l'Olympique de Marseille

Après 8 mois de bons et loyaux services, Michel a quitté la Commanderie, bientôt remercié par les hautes autorités du club. 

Il était de ceux qui nous faisaient aimer la Ligue 1. Chaque week-end, les performances de l'OM redonnaient le sourire aux dépressifs, alimentaient les réseaux sociaux de messages d'amour envers le coach marseillais, et donnaient espoir aux entraîneurs de bas étages d'être un jour à la tête d'un grand club. Retour sur les plus belles performances de Michel en tant que coach olympien.

Sept mois sans victoire au Vélodrome

8 août 2016. L'OM est battu par Caen au Vélodrome lors de la 1ère journée du championnat. Bielsa démissionne de ses fonctions et laisse sa place à Michel, sans club depuis son départ de l'Olympiakos. Et tout de suite la mayonnaise prend : deux succès exceptionnels contre des ogres du championnat (Troyes et Bastia) avec la manière : un 6-0 et un 4-1. De quoi enflammer les réseaux.

Publicité

Publicité

Ces deux victoires historiques ne satisfont pas l'entraîneur olympien, qui vise beaucoup plus haut. Ce qu'il veut, c'est les records, marquer les esprits. Sept mois plus tard c'est chose faite : aucune victoire au Vélodrome en Ligue 1 depuis le 13 septembre. Un véritable exploit ponctué par des performances remarquables (défaite 5-2 contre Rennes), vantées chaque jour par les Marseillais sur les réseaux sociaux. Bravo Michou, objectif atteint.

Redonner une place de titulaire à Alessandrini

L'idée de la décennie, voire du siècle, ça ne fait aucun doute. Banni sous l'ère du méchant Bielsa, Alessandrini a retrouvé toute sa splendeur sous les ordres de Michel. Incisif, vif, rapide et technique, l'ancien Rennais a illuminé les pelouses de Ligue 1 cette année, forçant même les supporters marseillais les plus fidèles à réaliser des compilations. Alessandrini, the next Neymar ?

Publicité

Publicité

Un parcours exemplaire en Coupe de France

C'est véritablement LE gros succès de Michel à la tête de l'OM. Après avoir écarté les Caennais aux pénalties en 32ème, l'OM enchaîne par un succès contre Montpellier avant de faire tomber deux favoris de la compétition. Trelissac tout d'abord (2-0), puis Granville en quart de finale (1-0). Aucun but encaissé, des gros scores histoire de remettre de la confiance dans le groupe : sans faute de Michel qui se voit viré la veille de la demi-finale contre Sochaux. Cruel, il était tout proche de sa Ligue des Champions à lui.

Le roi de Photoshop

Il n'y a pas que le sportif qui compte. Avec Michel, l'OM a trouvé un coach et un community manager. Impeccable sur les réseaux sociaux, Michel nous a régalé de ses montages tout en couleurs la veille de grandes échéances, toujours avec un message dans sa langue natale et une traduction parfaite. Ça va nous manquer.

Une communication tout droit sortie d'école de commerce

Que gran comunicador ! What an expert of communication ! C'est clair que ça change de Bielsa, de son survêtement et sa manière de ne jamais regarder les journalistes dans les yeux... Quelle honte...  Michel, lui, enchaîne les réponses politiquement correctes, en n'oubliant jamais de lâcher un petit sourire Colgate entre chaque question. Que hombre ! What a man !

Oui, tu l'as compris : tu vas nous manquer Michel. Beaucoup.

Par Julien Choquet, publié le 19/04/2016

Copié

Pour vous :