Des experts de FIFA 17 vous expliquent comment devenir un vrai pro du jeu

Depuis la sortie de FIFA 17, certains gamers ont la critique facile. Un peu lent, défenses trop fortes par rapport aux attaques... On est nous-même un peu perdus.

Afin de résoudre tous ces mystères, nous avons interrogé trois joueurs qui n'ont plus à faire leurs preuves dans le monde du gaming : Bruce Grannec (triple champion du monde de FIFA), Abdoulaye Sarr (Youtubeur et ambassadeur d'EA Sports) et AF5 (un joueur semi-pro pour la team Snake eSport).

Afin de rendre les explications claires et complètes, nous avons demandé à ces joueurs assidus de nous expliquer différentes situations : les phases offensives et défensives, les dribbles, les dispositifs, les coups francs et FIFA Ultimate Team.

Publicité

Les phases offensives et défensives

Publicité

  • Pour ce premier thème, nous avons demandé à AF5 de nous expliquer les astuces pour passer d'un niveau amateur à un niveau professionnel sur les phases offensives. Finies les galères pour marquer un but, remerciez-le.

Ce qu'il faut faire : "Pour moi, tout se joue au milieu de terrain. La clé, c'est de faire beaucoup de passes avec appels (L1+X sur PS4, LB+A sur Xbox). C'est important de temporiser, de ne pas se jeter. En gros : jouer comme le Barça et multiplier les passes dans les petits espaces. Pour cela, il ne faut pas hésiter à protéger le ballon dos au jeu (L2 sur PS4, LT sur Xbox) et attendre les appels des coéquipiers." 

Ce qu'il ne faut pas faire : "Quand tu débutes, tu as tendance à tout le temps accélérer. Quand on joue en ligne, on se rend compte que beaucoup de joueurs ne savent pas lâcher l'accélérateur (R2 sur PS4, RT sur Xbox). C'est un gros défaut. Autre point : dans FIFA 16, les dribbles et les crochets passaient facilement. Dans FIFA 17 c'est terminé. Il faut vraiment privilégier le tiki-taka barcelonais." 

Publicité

  • Place maintenant à la défense, élément clé pour progresser rapidement à FIFA 17.

Ce qu'il faut faire (et ne pas faire) : "La première chose à faire pour passer d'un niveau amateur à un niveau pro, c'est d'utiliser le joystick droit pour changer de joueur, et donc de changer le moins possible avec le bouton L1 (LB sur Xbox), souvent imprécis dans le choix du joueur. C'est quelque chose qui est compliqué à faire au début, mais qui fait énormément progresser. Personnellement, ça m'a permis de gagner des nombreux matches en compétition. Après, je défends tout le temps en 'pas chassés' (L2 sur PS4, LT sur Xbox), jamais avec le bouton X (A sur Xbox). D'ailleurs, la plupart des joueurs pro ne défendent pas avec cette touche. 

Publicité

Autre chose, le pressing à deux (R1 sur PS4, RB sur Xbox). Ça permet d'anticiper une passe avec un joueur pendant que l'ordinateur presse à ta place. Avec de l'entraînement, ça aide énormément à être efficace à la récupération."

Les dribbles et les dispositifs 

Plus besoin de vous présenter Bruce Grannec. Le triple champion du monde de FIFA, qui a désormais arrêté sa carrière de professionnel, est toujours très actif sur les réseaux et enchaîne les lives et autres vidéos sur FIFA 17.

cr7

Bruce et le meilleur joueur du monde (Facebook : BruceGrannec)

  • Afin de nous faire partager son expérience, il nous a donné 2-3 astuces concernant les dribbles...

Ce qu'il faut faire : "Certains dribbles sont particulièrement efficaces à FIFA 17, même si ça reste limité par rapport à FIFA 16. Il y en a surtout 4 à retenir" :

  1. la feinte de corps (L1 + joystick gauche sur PS4, LB + joystick gauche sur Xbox)
  2. le râteau (maintenir le joystick droit sur la gauche ou la droite)
  3. la feinte de frappe (O+X sur PS4, B+A sur Xbox)
  4. le slide (L2+R2 sur PS4, LT+RT sur Xbox)

Ce qu'il ne faut pas faire : "En général, les gestes les plus fous sont les plus inefficaces. C'est spectaculaire sur le moment, mais c'est difficile à réaliser. Quand tu tombes sur des gros joueurs, ça ne sert à rien, tout simplement. C'est pour ça que quand tu regardes des matches à haut niveau, les mecs utilisent des gestes techniques simples."

  • ... et les dispositifs.

Ce qu'il faut faire : "Le 4-2-3-1 façon Mourinho revient assez souvent chaque année. C'est une des formations sûres. Personnellement, j'aime beaucoup le 4-3-2-1, une sorte de 4-3-3 modifié. Tu n'as pas réellement d'ailiers, ce sont des attaquants intérieurs proches de l'attaquant et ça te permet de beaucoup combiner. J'aime beaucoup cette formation."

Ce qu'il ne faut pas faire : "Jouer dans un dispositif à trois défenseurs c'est très compliqué, il vaut mieux éviter. Après, il y a une formation comme le 5-2-1-2 qui était très utilisée sur FIFA 10 ou 11, mais maintenant tout le monde joue à 4 derrière. Après, ça dépend beaucoup de ton style de jeu, celui où tu es le plus à l'aise : il n'y a pas vraiment de "mauvais" dispositif."

Les coups francs et FIFA Ultimate Team

  • On le sait, les coups francs sont devenus bien plus compliqués sur FIFA 17. Pour nous aider, nous avons obtenu des conseils d'Abdoulaye "Le Prof" Sarr, le roi des tutos. Jouez-là comme Beckham.

Les coups francs : "Sur les anciens FIFA, les façons de tirer les coups francs étaient assez différentes. Il suffisait de frapper avec un bon tireur, d'orienter correctement le joystick et si tu mettais le bon dosage c'était dedans. Les trajectoires étaient quasi identiques sur chaque frappe... pas dans FIFA 17.

Désormais, chaque joueur possède sa position préférentielle, et c'est bien plus difficile. Du coup, si tu veux optimiser tes chances de marquer, il faut modifier le positionnement du joueur. Exemple pratique : il faut déplacer ton joueur avec le stick droit pour qu'il ait la même position que Beckham. Ensuite, tu frappes en feuille morte (avec le stick gauche vers le haut) et tu mets 2 barres de puissance en contournant le mur. Et voilà, but (rires)."

  • Dernier point : Fifa Ultimate Team (FUT). Le mode qui fait fureur sur FIFA mais qui n'est pas si facile à comprendre quand on débute. Voici quelques astuces pour démarrer efficacement ce mode et rejoindre rapidement les meilleurs.

Ce qu'il faut faire : "La première chose à faire pour débuter, c'est de terminer les tâches managers. C'est bidon et ça te permet d'avoir des packs gratuits et un maximum de crédits rapidement. 

Ensuite il faut jouer contre l'ordinateur, c'est important. Tu fais les divisions en niveau amateur ou semi-pro : c'est facile, et tu gagnes assez de crédits pour te faire une équipe potable. Une petite Ligue 1 sympa par exemple. Par la suite tu peux défier des joueurs en ligne et développer ton effectif petit à petit." 

Ce qu'il ne faut pas faire :

  • "Ne pas jouer directement en ligne. C'est à double tranchant : tu risques de jouer contre des vraies équipes et donc de perdre. Du coup, tu accumules les échecs, ça énerve et tu lâches l'affaire.
  • Ne pas jouer avec un collectif faible. Privilégier le collectif aux gros joueurs : primordial. 
  • Ne pas acheter des packs. C'est terriblement addictif, il faut faire très attention. Tu as tout le temps une voix dans ta tête qui te dit "ouvre un pack". Mais ça revient rapidement très cher, et ton banquier va faire la gueule.
  • Ne pas utiliser tous ses crédits pour acheter des joueurs. Garder une réserve (4000-5000 crédits) au cas où il y ait un couac : blessures, plus de contrats, joueurs fatigués, etc... "

Si avec ces conseils vous n’arrivez pas à devenir des elites players, on ne peut plus rien pour vous….

Par Julien Choquet, publié le 18/10/2016

Copié

Pour vous :