L'évolution d'Abou Diaby à l'OM à travers les propos de son coach

Depuis son arrivée à l'OM durant le mercato estival, la cas d'Abou Diaby pose question. À travers les propos de son coach, mois par mois, on vous livre quelques éléments pour comprendre une situation qui nous tient en haleine depuis le début de saison. 

Comme bon nombre de footeux, la carrière d'Abou Diaby peut être exprimée en chiffres. Mais contrairement aux statistiques pharaoniques des Cristiano Ronaldo, Leo Messi and co, les chiffres qui collent à la peau du joueur de l'OM ne se basent pas sur ses performances mais sur ses absences. Abou Diaby c'est 42 blessures, 67 minutes de jeu depuis 2014, 14 matches en moyenne par saison depuis le début de sa carrière et l'équivalent de près de 4 ans d'absence si l'on cumule tous ses jours de convalescence sous les couleurs d'Arsenal.

Publicité

C'était sans compter sur la détermination du jeune homme qui fait son retour dans le groupe professionnel marseillais ce soir sous la houlette du coach espagnol, lui qui évoquait régulièrement le cas de l'ancien pensionnaire de l'INF Clairefontaine devant la presse.

Publicité

L'ascenceur émotionnel de Michel

Tout juste arrivé en août, Michel était plein d'optimisme en conférence de presse et espérait un retour de son milieu de terrain pour la mi-septembre :

J'ai parlé avec lui encore ce matin, il a beaucoup d'envie et je pense que d'ici deux ou trois semaines il pourra reprendre avec le groupe.

Visionnaire, le coach espagnol a accueilli l'ancien international français dans le groupe professionnel à l'occasion d'une séance collective le 10 septembre. Mais la fragilité du natif d'Aubervilliers reprend le dessus. Son coach revient donc sur son cas dans les colonnes de L'Equipe :

Publicité

Le but, c'est qu'il soit tranquille. Si tout se passe bien, je croise les doigts, il est possible qu'il rejoue dans un mois.

Qu'en est-il un mois plus tard ? Abou Diaby s'intègre peu à peu dans l'effectif olympien et marque même son premier but sous ses nouvelles couleurs à l'occasion d'un match... d'entraînement.

Publicité


Mais visiblement, Michel n'a pas croisé les bons doigts. Alors il temporise une nouvelle fois en conférence de presse...

Il est très bien physiquement, mais à chaque fois qu’il s’entraîne avec le groupe, il se sent mal. Nous ne voulons pas suivre l’emballement général et forcer son retour parce qu’il fait la une des journaux. Il n’y a pas de date fixée pour son retour, on veut seulement de la tranquillité et de la sécurité pour lui.

Avant de rassurer son monde en précisant :

Si on regarde ses statistiques, ses courses parcourues pendant l’entraînement, il a fait les mêmes efforts que les autres. C'est un type formidable.

Cela dit, on comprend quelque peu l'attente de son coach qui doit se remémorer les prouesses de son joueur sous les couleurs d'Arsenal.

L'inévitable rechute

Fin novembre, alors que Michel comptait sur le retour prochain d'Abou Diaby, il évoque la situation du joueur qui pourrait donner un nouvel élan à une équipe de l'OM à la peine en championnat.

Il s’est entraîné avec nous mais il a ressenti une gêne. J’aimerais parler de ses performances, malheureusement ce n’est pas possible. J’espère que ce sera le cas un jour, il le mérite.

Juste avant la trêve hivernale, le Mich' est (une fois de plus) revenu sur le cas de son joueur. Pendant que ses coéquipiers planifient leur repas de Noël, Abou Diaby, lui, doit se préparer à un tout autre programme.

Il va mieux. En tout cas, il n’y a rien de définitif. Il va suivre un travail particulier lors des fêtes de Noël. C’est sûr qu’il va moins se reposer que les autres. Mais si tout se passe bien après la trêve, vous pouvez compter sur un joueur de plus.

Après avoir fêté dignement la fin de l'année 2015, tout le monde s'attend à admirer la technique d'Abou Diaby dans le courant du mois de janvier. Et pourtant...

Nous n'avons pas réussi à récupérer notre joueur, il est en phase de récupération, je ne sais pas qui vous a dit qu'il allait rejouer mais il n'est pas prêt. J'espère que c'est la dernière fois que je réponds à une question sur Diaby. Je le fais parce que je comprends que cela vous intéresse, j'espère que vous serez compréhensifs. Tout le monde sait qu'un joueur a besoin d'un minimum de trois semaines de travail avec le groupe.

Place à l'espoir

Trois semaines plus tard donc, Michel retourne au charbon. Et cette fois-ci, il semble résolument optimiste et au même titre que les supporters, le coach ne cache pas son bonheur...

Diaby va bien, merci. On veut le voir bientôt sur le terrain, ça serait une grande joie pour nous.

Début février, l'entraîneur marseillais estimait que son joueur pouvait faire son retour d'ici un mois. Avant de le retrouver tout sourire en conférence de presse à peine une semaine plus tard :

Diaby est disponible. Il s'est entraîné avec nous et a travaillé avec le médecin. J'ai parlé avec lui après l'entraînement. Il sait que ce sera difficile de jouer beaucoup de minutes dans les prochains matches mais il se sent disponible et prêt pour ça. Il ne va pas nous décevoir, il est très motivé.

Un joueur talentueux, courageux et persévérant, pour la beauté du football, on est plus que ravi de le retrouver sur les terrains. Et qui sait, s'il retrouve le niveau de forme qu'on lui connaît, Didier Deschamps s'intéressera certainement à son profil en vue de l'Euro 2016. En espérant que ça dure le plus longtemps possible...

Par Antoine Bonnet, publié le 11/02/2016

Copié

Pour vous :