D'après une étude, la venue de Salah à Liverpool a fait baisser les actes anti-musulmans

Le boss de la ville.

Tous les héros ne portent pas des cape. Et à Liverpool, Mohamed Salah est un de ceux-là. En plus d'avoir amené le club de Liverpool aux sommets de l'Europe depuis son arrivée en 2017, le buteur égyptien serait aussi responsable de la diminution des actes anti-musulmans dans la ville et sa région.

C'est ce que révèle une étude menée par quatre chercheurs de l'université de Stanford (États-Unis) intitulée "L'exposition à la célébrité peut-elle réduire les à priori ? L'effet de Mohamed Salah sur les comportements et attitudes islamophobes".

Publicité

Publicité

Chiffres à l'appui, les universitaires montrent que les crimes haineux envers les musulmans ont chuté de 19% alors pour que les autres communautés, aucune baisse n'a été constatée. Sur les réseaux sociaux, la venue de Salah a eu un impact significatif, avec une diminution de moitié des tweets à caractère haineux (3,4% aujourd'hui contre 7,2% avant 2017).

Selon les chercheurs, "l'exposition d'un modèle positif peut amener de nouvelles informations qui humaniseraient davantage la communauté musulmane". Ce qui expliquerait ces chiffres impressionnants de la diminution de l'islamophobie dans la région de Liverpool. Et dire que tout ça est dû à un seul homme.

Par Abdallah Soidri, publié le 05/06/2019

Copié

Pour vous :