Après avoir fait grève, l'équipe nationale féminine danoise obtient une augmentation de salaire

L'histoire a fait le tour des médias au Danemark. 

Il y a presque un mois jour pour jour, le 20 octobre dernier, l'équipe nationale féminine danoise annonçait son forfait pour le match face à la Suède, qualificatif pour le mondial 2019. Une décision forte, avec pour objectif de faire bouger les choses au niveau des instances concernant leur salaire, plafonné à 1 500€. 

Publicité

Tout mon soutien à l'équipe nationale féminine danoise dans sa lutte pour plus de reconnaissance, et afin d'obtenir l'égalité vis-à-vis des hommes

Publicité

Cela faisait un an que les négociations étaient sur la table, entre l'équipe nationale et la Fédération, sans réelles avancées. Mais cette décision de grève, sanctionnée par l'UEFA d'une potentielle suspension de toutes compétitions européennes en cas de récidive dans les quatre prochaines années, a fait bouger les choses. 

En effet, la Fédération nationale danoise a annoncé dans un communiqué qu'un accord avait été trouvé entre les deux parties. 

Publicité

Nouveaux accords pour renforcer le développement sportif du foot féminin

Publicité

Les finalistes du dernier Euro bénéficieront d'une enveloppe annuelle de 585 000€, comprenant les salaires, les primes de matches et l'assurance maladie. De plus, 376 000€ seront investis dans les équipes féminines, et les joueuses bénéficieront d'une augmentation de salaires de 60% en cas de qualification pour une grande compétition. Une bonne nouvelle pour le foot féminin danois, qui s'inspire là du modèle norvégien. Il y a deux mois, la Fédération norvégienne avait en effet annoncé l'alignement du salaire de l'équipe nationale féminine sur celui des hommes

Par Julien Choquet, publié le 27/11/2017

Copié

Pour vous :