France’s Sub-17 team poses 30 September, 2001 poses for a photograph before winning the sub-17 World Cup in Port of Spain, Trinidad and Tobago. France defeated Nigeria in the final 3-0. (top, L-R) Hassan Yebda, Jacques Faty, Anthony Le Tallec, Stephen Drouin, Julio Colombo, Florent Chaigneau, Mourad Meghnid, (Below L-R) Pongolle Simana, Emmers Fae, Jeremie Berthod and Kevin Jacmot. AFP PHOTO/LUIS ACOSTA / AFP PHOTO / LUIS ACOSTA

Qu'est devenue la dernière Équipe de France à être championne du monde en U17 ?

C'était en 2001. 

Lors de la 9e édition de la Coupe du Monde U17, la France est ressortie vainqueur de la compétition en battant le Nigéria en finale. Scoop : il s'agit de la seule fois dans son histoire que la France a gagné ce tournoi. 

Publicité

Petite info sur la CdM U17 : seules deux nations européennes (la France en 2001 et la Suisse en 2009) sont parvenues à gagner la compétition

Publicité

À quoi ressemblait donc cette sélection, alors entraînée par Patrick Gonfalone, dont les joueurs ont tous aujourd'hui 32 ou 33 ans ? Retour sur quelques-unes des stars de ce mondial. 

Florent Chaigneau 

Publicité

Le gardien de cette équipe championne du monde en 2001 est passé professionnel à Rennes deux ans plus tard, et y joue au total six matches, entre 2003 et 2005. N'ayant pas réussi à s'imposer, il quitte la Ligue 1 pour Brighton, en D2 anglaise, où il participe à une seule rencontre. S'en suivent des passages en National, CFA, et CFA 2.

Il faut attendre la saison 2011-2012 pour le revoir en Ligue 1, à Lorient, où il reste jusqu'en 2016. Au total, il joue 17 matches pour le club breton, en six ans. Pas le meilleur des bilans pour ce gardien, qui n'a pourtant que 2 ans de plus que Lloris, inconnu en 2001. 

Publicité

Jérémy Berthod

Le défenseur a signé un contrat pro avec l'Olympique Lyonnais, avec lequel il a joué 99 matches. Par la suite, il reste en Ligue 1 en jouant pour l'AS Monaco et l'AJ Auxerre. Il finit sa carrière au Sarsborg 08, en Norvège. Aucune sélection en France A pour le défenseur, qui a seulement un an de plus que Laurent Koscielny. 

Jacques Faty

Le défenseur signe au Stade Rennais, un an après la Coupe du Monde. Au total, il a été sollicité 126 fois par le club rennais, avant de jouer à Marseille puis à Sochaux. Il termine sa carrière au Central Coast Mariners, en Australie, à l'âge de 33 ans, soit un an de plus que Cristiano Ronaldo quand ce dernier a gagné la C1. 

Anthony Le Tallec

C'était la future star du foot français. Après le mondial, Anthony Le Tallec signe au Havre, son club formateur, avant de partir à Liverpool, où il n'est jamais parvenu à s'imposer comme titulaire.

Après des passages par l'ASSE, Sunderland et Sochaux, l'attaquant rejoint Le Mans, où il participe à 77 rencontres. Il évolue ensuite à Valenciennes puis à l'Atromitos FC, avant de débarquer dans son club actuel, l'Astra Giurgiu FC, une équipe roumaine pour lequel il a déjà marqué un but. 

Hassan Yebda

Bienvenue en Italie, champion !

Le milieu de terrain était déjà à l'AJ Auxerre en 2001. Par la suite, il fait le tour de plusieurs clubs : le Stade Lavallois, le Mans FC, Benfica, Naples, Grenade... Il évolue actuellement à Belenenses, et a été sélectionné avec l'équipe d'Algérie. 

Florent Sinama-Pongolle

Il a été meilleur buteur et meilleur joueur du tournoi. On l'annonçait comme le futur grand attaquant de l'Équipe de France, à tel point que le club de Liverpool l'a signé dès 2001. En 5 ans, l'attaquant fait 36 apparitions, et ne marque seulement qu'à quatre reprises. 

La suite, c'est une série de transferts, du Havre à Chicago Fire, en passant par l'Atlético de Madrid. L'attaquant évolue actuellement au Chainat Hornbill FC, en Thaïlande, et compte dans toute sa carrière une seule sélection en Équipe de France A.  

Mourad Meghni

Mourad a signé à Bologne après la Coupe du Monde U17, où il est resté cinq saisons, et a joué 72 fois. Il a par la suite rejoint la Lazio, avant de se tourner vers l'Algérie et le club du CS Constantine, puis de se reconvertir dans le futsal. Il a par ailleurs joué avec la sélection nationale de l'Algérie, à neuf reprises. 

Chaouki Ben Saada

Le milieu de terrain faisait déjà partie de l'effectif de Bastia en 2001. Il y reste jusqu'en 2008, date à laquelle il rejoint l'OGC Nice. Il a ensuite voyagé en France, à travers deux transferts à Lens, et à Arles-Avignon. Aujourd'hui, Chaouki Ben Saada joue à l'AS Troyes, club récemment promu en Ligue 1. 

Emerse Faé

Deux ans après la Coupe du Monde de 2001, ce milieu de terrain a signé au FC Nantes, et y est resté quatre saisons. La suite, c'est une année moyenne au Reading FC, puis un rebond à l'OGC Nice, où il a également évolué durant quatre années. Il prend sa retraite en 2012, après plusieurs saisons disputées au plus haut niveau, ainsi que 44 sélections avec la Côte d'Ivoire. 

L'équipe de France U17 en 2001 (© AFP)

Malgré la victoire en Coupe du Monde U17, ces jeunes n'ont pas su conserver leur place en Équipe de France, avec l'arrivée de nouveaux qui ont fini par prendre leur place.

Pour cette année, on a le droit de rêver, en se disant qu'avec la génération actuelle, le son de cloche sera différent. Seul le temps nous le dira, comme cela a été le cas avec la génération 2001. 

Par Enzo Leclercq, publié le 05/10/2017

Copié

Pour vous :