Flaco (Capture d’écran Youtube)

Entretien avec le rappeur Flaco : "Dans les quartiers, on joue au foot et on rappe"

Flaco fait partie de ces rappeurs nés dans les 90's qui auraient dû tout exploser au début des années 2010 à l'instar de Joke, son ancien collègue de label chez Golden Eye Music. Aujourd'hui, le emcee originaire d'Elancourt dans les Yvelines revient avec Mundo, son premier véritable projet solo dans lequel il clame à travers des phases bien senties son amour du foot. Entretien.

Flaco aime le foot et il en parle énormément dans les 11 pistes que compte son EP Mundo, sorti le 10 février. Entretien avec un passionné au "p***** de mental comme CR7" qui cite Rivaldo, le "bide" de Higuain, Deschamps et le PSG, son grand amour.

Publicité

Football Stories | Dans ton EP Mundo, tu fais énormément de références au foot, on sent que c'est une vraie passion...

Flaco | J'aime trop le foot. Je l'aime autant que le rap. Après, je ne suis pas sérieux dans le foot : dès qu'il caille, je ne peux plus jouer, c'est impossible. En tant que joueur, je suis passé rapidement à Versailles et à Plaisir, c'est tout. Maintenant, dès que j'ai le temps, je joue.

Tu supportes quelle équipe ?

Publicité

Le PSG. Je ne suis pas un ultra, mais c'est impossible que je soutienne une autre équipe. Même le Barça ou le Real, qui sont des équipes que j'aime bien, je ne peux pas les supporter.

Dans "Picadilly Circus", tu dis "plus personne à b*****, on attend le Barça"...

[Il coupe] Et on les a tapés [rires] ! Je l'ai su à l'avance, c'était évident.

Publicité

Tu la sens comment la saison de Paris ? Tu penses qu'ils peuvent enfin dépasser les quarts ?

Je regarde dès que j'ai le temps. Mais Draxler, déjà, c'est une super recrue, il nous a fait beaucoup de bien. Je pense qu'ils vont dépasser les quarts. Ça va être dur, mais c'est possible. Barcelone c'est déjà acté, ils sont dehors. On va aller au Camp Nou, et on va taper le Barça...

Publicité

Quel est ton joueur préféré au PSG actuellement ?

Verratti et Draxler, je les adore. Avant j'aimais beaucoup Pastore, mais il est tout le temps blessé, il ne joue jamais. Donc je dirais Verratti ou Draxler, c'est dur de faire un choix. L'Allemand me régale : il prend la balle, passement de jambes, direct. Et Verratti, c'est Verratti. Allez, les deux.

"Tous les gens qui font du rap aiment le foot et ceux qui font du foot écoutent du rap"

Tu dis aimer autant le rap que le foot, quelles sont les similitudes entre les deux ?

C'est la même chose. Tous les gens qui font du rap aiment le foot et ceux qui font du foot écoutent du rap. Dans les quartiers, on joue au foot et on rappe, c'est la culture, ça fait partie de la banlieue.

Si on transposait ton rap sur un terrain de foot, tu jouerais à quel poste ?

[Rires] Je serais plus un Ronaldinho : insolent mais gentil. Ça veut dire que dans le fond je ne suis pas méchant, mais qu'il y a un peu d'insolence. Ronnie, il est gentil avec sa samba mais quand il met une virgule, les joueurs tombent. Dans l'histoire du foot, c'est mon joueur préféré.

Dans "Team", tu dis "tu fais pas les bons choix comme Didier Deschamps". Tu veux dire que tu aurais fais une liste différente de la sienne pour l'Euro ?

Je ne sais pas, mais j'ai dit ça parce qu'ils n'ont pas gagné. L'équipe était bonne mais ils n'ont pas gagné. Donc ça veut dire qu'il a fait les mauvais choix.

© Flaco

© Flaco

Tu parles souvent de tes origines chiliennes. Entre l'Équipe de France et celle du Chili, qui choisis-tu ?

Aïe ! Ça c'est dur. En fait quand je suis en France, je suis pour le Chili, et quand je suis au Chili, je suis pour la France.

Cet été tu as dû être content, malgré la défaite de la France en finale de l'Euro, le Chili a gagné la Copa America face à l'Argentine pour la deuxième fois consécutive... 

Mais le Chili c'est costaud. L'Argentine, même avec Messi devant, on les a battus. On est les king d'Amérique du Sud. Alors que c'était dur : en face il y avait des équipes avec Neymar, Suarez, Messi. Mais au final, c'est nous qui gagnons. Et elle n'était même pas à la maison en plus celle-là (la Copa 2015 avait lieu au Chili et l'édition 2016 aux USA, ndlr).

Le premier titre de ton EP, s'appelle "2018" et tu dis que t'y es déjà. Tu peux donc nous dire qui gagne la coupe du Monde cette année-là du coup ?

La France.

Contre le Chili ?

[Il se lève et saute dans tous les sens] Oh la la ! Franchement, ce serait une finale de rêve mais je serais content dans tous les cas. La France pendant l'Euro, ils étaient costauds, ils ont envoyé un message à l'Europe. Il faut continuer.

Qu'est-ce qu'on peut te souhaiter pour ton retour ?

Tout le meilleur du monde. Je suis déterminé, les gens ne se rendent même pas compte. C'est pour ça que je dis "je suis en 2018, donc j'ai déjà percé." Cette année, je vais balancer trois EP, l'année prochaine, je balance mon album. Je suis sûr de moi. En plus dans le 78, on a besoin d'un mec comme moi, qui perce. Mon quartier, c'est comme s'il fallait que je le sauve : il faut que je ramène quelque chose.

L'EP "El Mundo" de Flaco est déjà disponible sur Itunes et sur Google Play

Par Abdallah Soidri, publié le 28/02/2017

Copié

Pour vous :