On a rencontré celui qui se cache derrière "les phrases qu'on peut entendre qu'au niveau district"

Si vous êtes fans de foot, impossible que vous soyez passés à côté de la page Facebook "Les phrases qu'on peut entendre qu'au niveau district". Adepte des matches entre potes le dimanche loin du foot pro, Alexeï est le fondateur de ce concept créé il y a trois ans. Entretien à l'occasion de la sortie de leur quatrième livre. 

D'où vient ce concept des "phrases qu'on ne peut entendre qu'au niveau district" ?

Ça a commencé en mai 2012, quand j’ai lancé la page Facebook. Tout a démarré par des phrases que je postais après les avoir entendues dans notre vestiaire quand je jouais en district. En quelques mois, on est arrivé à 50.000, 60.000 fans. En septembre 2012 des médias ont commencé à nous suivre, étant intéressés par le projet. Un éditeur m’a alors contacté pour faire un bouquin compilant les meilleures phrases de la page Facebook. À Noël 2012, on a sorti un premier livre, et tout s'est enchaîné. En 2013, la BD est sortie, en 2014 le deuxième tome et aujourd'hui le livre photos. C’est allé super vite. On est parti de rien et on en est là aujourd’hui (rires).

Publicité

C'est quoi ta définition du joueur type de district ?

C’est l’anti-professionnel. C’est même plus du niveau amateur comme la PH ou la DH où il y a un certain professionnalisme. Le district, c’est pas sérieux. Tu arrives le dimanche, il n'y a même pas d’échauffement (rires). On est vraiment là pour jouer entre potes et rigoler. C’est l’opposé complet du monde pro.

Le District vrai (Les phrases qu'on peut entendre qu'au niveau district)

Le district vrai (Les phrases qu'on peut entendre qu'au niveau district)

Publicité

Aujourd'hui, il y a des joueurs professionnels qui te rappellent cet esprit de district ?

C’est les mecs anti-star. A l’époque il y avait George Best qui définissait ça. C’est les joueurs plutôt simples qui se prennent pas la tête, comme Christophe Jallet ou Rodéric Filippi par exemple.

"Il y a des chances que vous vous retrouviez dans le livre"

Donne nous trois bonnes raisons d'acheter le bouquin photos à l'approche de Noël. 

Publicité

J’ai pris les photos et les phrases qui sont postées sur ma page, les fans s'y retrouveront. Ça fait marrer, c'est dans le même esprit que les livres précédents, ça parle à tout le monde comme c’est du vécu. C’est un petit livre sympa, notamment pour un cadeau de dernière minute. On a pas mal de commandes juste avant Noël, comme par hasard (rires). Et il y a des chances aussi de se retrouver dedans, parce qu’il y a 144 pages de photos. D'ailleurs, il y a beaucoup de gens qui nous envoient des messages, ou qui partagent des photos en nous disant "Merde, je suis dans le livre !" (rires).

Il y a des photos ou des phrases qui t'ont marqué depuis la création de ta page Facebook ?

La photo de couverture du livre est parfaite. C’est deux Belges qui l’ont faite. À la fin d’un match, un mec était posé avec sa bière et sa clope sur un terrain tout pourri et son pote l’a pris en photo. Cette photo est magique, elle représente tout notre univers. Sinon, les deux dessins qu’on a mis en couverture des deux premiers livres. Sur le premier, un mec se fait tacler et dit "Bonjour, moi je bosse lundi." Un pro ne dira jamais ça, et nous on l’entend tous les week-ends. Et sur le tome 2, le coach dit à son attaquant "Tire aussi fort que t’es con".

Publicité

Dimanche après-midi

"Cette photo est magique"

T'en penses quoi du foot d'aujourd'hui, décrit comme du foot "business" ? 

Je regarde toujours le foot professionnel bien sûr. Après, certains matches de L1 n'ont plus trop d’intérêt, le PSG a tout écrasé. En Angleterre, il y a de l'argent partout mais ils sont tous au même niveau. Je prends plus de plaisir, c’est plus vivant.

"Je me rappellerai toujours plus d'un match historique de mon petit club que d'une finale de Coupe du Monde"

Tu préfères voir un match de Ligue des Champions ou un match de district de ton équipe ?

C’est différent. Les matches que j’ai pris le plus de plaisir à regarder, c’est des matches de Coupe de France de mon club, l'US Montagnard. Je jouais dans l’équipe D de mon club qui était en district 4, et l’équipe A était au niveau CFA 2 ou DH. On a fait des supers matches en Coupe de France, on a même fait un 8ème de finale contre Monaco. Je me rappelle parfaitement de ce match, on le jouait au Moustoir à Lorient. On a perdu que 1-0 alors qu’il y avait 6 divisions d’écart. J’ai pris beaucoup plus de plaisir à regarder des matches où il y avait des gros écarts de niveau, tu sens l'envie des petits poucets, c'est génial. Je me rappellerai toujours plus d'un match historique de mon petit club que d'une finale de Coupe du Monde.

Le District vrai #2 (Les phrases qu'on peut entendre qu'au niveau district)

Le district vrai #2 (Les phrases qu'on peut entendre qu'au niveau district)

Vous avez déjà d'autres projets pour le futur ?

Rien n'est prévu pour le moment. Tout m’est tombé dessus depuis le début. Mon éditeur est cool, il a des idées pour le projet. Si ça continue tant mieux, si ça s’arrête c’est pas grave, il y aura toujours de quoi faire vivre la page. Et c’est bien là le principal.

Vous pouvez vous procurer le livre photo ainsi que le reste de la collection "des phrases qu'on peut entendre qu'au niveau district" directement sur ce site. 

Par Julien Choquet, publié le 16/12/2015

Copié

Pour vous :