Entretien avec un des créateurs de Mon Petit Gazon, le célèbre jeu de fantasy de foot

"Mon Petit Gazon" c'est le jeu de fantasy qui passionne les amoureux de foot depuis maintenant 4 ans. Grégory, l'un des créateurs, s'est livré pour Happiness FC.  

Enchères, nouvelle façon de voir les matches, explosion de joie quand un de vos défenseurs marque un doublé... Mon Petit Gazon est devenu l'un des sites indispensables pour les amateurs de foot. Une manière de voir notre bonne vieille Ligue 1 d'une autre façon, de pimenter nos multiplex du samedi soir. Entretien avec Grégory, l'un des fondateurs de "MPG".

MPG2

Publicité

Salut Grégory. Pour les non-initiés et les rares personnes qui ne connaissent pas Mon Petit Gazon, tu peux expliquer le concept ?

MPG c’est un jeu de fantasy de foot basé sur la Ligue 1. L’objectif est de créer une Ligue avec des amis et de construire son équipe grâce à un système d'enchères, sachant que chaque joueur acquis sera unique dans sa Ligue. Ensuite chaque week-end vous affrontez vos amis avec l'équipe que vous avez construite. S'il y a un classement final, l'objectif c'est surtout de pouvoir tailler vos potes le lundi quand vous arrivez à les battre (rires).

La question que tout le monde se pose : pourquoi avoir choisi le nom "Mon Petit Gazon" ?

Publicité

En 2011 quand nous avons créé le site, il y avait pas mal de sites et de délires autour de l’expression "My Little". En tant que Français on est partis sur la version locale "Mon Petit" et puis comme ça parlait de foot on a ajouté "gazon". C’est un nom un peu marrant et tout le monde s’en rappelle, c’est facile à retenir.

Comment vous en êtes arrivés à imaginer ce concept ?

On a lancé le site en 2011, c’est la quatrième saison qu’on démarre cette année. On est toujours la même équipe, trois potes qui bossent dans la même boîte de marketing. L’idée est venue d’un jeu auquel on jouait avant, qui ressemblait un peu à MPG mais qui était très compliqué et qui n’avait pas d’idée communautaire. On a voulu rendre ça plus facile d’accès et de rajouter du social au concept initial.

Publicité

Vous êtes conscients que pendant la période d’enchères, des gens doivent poser des demies-journées au boulot ?

C’est assez marrant parce qu’on a vu pas mal de réactions dans ce sens sur Twitter : des étudiants qui nous envoient des photos en cours pendant qu’ils font leur mercato, des mecs qui font leur mercato en direct à 8 en même temps pour tout de suite enchaîner les tours. Donc oui, on est au courant que ça marche bien. Et nous aussi on vit cette période à fond, c’est une des phases les plus marrantes du jeu, clairement.

Publicité

Un tuto vidéo expliquant très clairement le principe de MPG 

Comment fixez-vous les prix des joueurs ?

On a plusieurs critères. L’image du joueur, sa notoriété, ses stats de l’an passé… Et puis ensuite on essaye de voir s'il sera titulaire ou non, on part sur les équipes du mois d’août et on se fixe sur ça comme la saison MPG débute en septembre.

Vous en êtes à combien de membres aujourd'hui ?

Aujourd'hui on a 190 000 inscrits. Lorsqu’on a recommencé le 2 septembre juste après le mercato, 55 000 personnes se sont reconnectés pour créer une Ligue cette année.

C'est énorme. Vous vous attendiez à un tel succès ?

Quand on a commencé, c’était essentiellement pour la déconne. On ne s’est jamais dit qu’on créerait un site qui ferait autant de visites, et qui nous prendrait autant de temps à gérer. Maintenant qu'on est conscients de notre impact, on se pose des questions sur le développement du site. D’ailleurs, je quitte mon boulot pour me consacrer uniquement à MPG...

"Une application mobile pour 2016"

Depuis 2014 vous avez mis en place votre algorithme pour remplacer les notes de la presse sportive, utilisées précédemment pour juger les performances de chaque joueur. Vous êtes au point dessus ?

Au début de l'année 2014, quand on a lancé cet algorithme on était un peu optimistes, on n'avait pas assez de stats et il nous manquait des données pour calculer une note. Donc on a remis la main à la poche pour acheter quelques stats et on se retrouve maintenant avec un truc plus logique mais qui peut encore être amélioré. On a des bons retours des utilisateurs, comme quoi c’est mieux aujourd'hui car les notes des journalistes pouvaient être faussées en fonction de leurs affinités avec les joueurs... Nous on se dit que si on veut pouvoir proposer des fantasy sur tous les championnats un jour, on n'a pas le choix, on doit passer par un algorithme. Il n’y a pas de système de notes dans chaque championnat, c’est très français de noter les joueurs.

Vous avez annoncé sur votre blog vouloir développer un système d’alerte via Twitter. Une application mobile à venir bientôt ?

L’application c’est un gros sujet de développement. On l’espère pour l’année 2016, en commençant par une version bêta avec quelques utilisateurs pour avoir des retours sur l'application. Clairement, le mobile, c’est 50% de nos visiteurs donc on doit être présents dessus.

Pour ceux qui vont créer une Ligue après avoir lu cette interview, quels joueurs faut-il choisir cette saison ?

Personnellement, j'ai pris Ben Arfa et Germain en début de saison et je suis plutôt content, ils m’ont fait gagner tous mes matches (rires). Lassana Diarra est à prendre également : il est monstrueux et il ne coûte pas cher. Après, à voir s'il confirme mais le petit Kalulu à Lyon ça peut être une très bonne pioche. Sio à Rennes également, et si vous visez un défenseur, prenez Fabinho de Monaco, il tire les pénos.

Globalement il y a deux stratégies : ceux qui mettent beaucoup d’argent sur des gros noms et ont un effectif réduit, et ceux qui préfèrent cibler des petits joueurs et en avoir beaucoup. Perso je suis plus sur la deuxième option. Tiens, si tu veux un exemple dans ma Ligue, un pote a mis 140 millions € sur Cavani... alors qu’il a été le seul à enchérir dessus. Il aurait pu l’avoir à 40M€ (rires).

À l'inverse, les joueurs à éviter ? 

Sûrement Ibrahimovic quand on regarde son prix. Il risque de mettre beaucoup de buts mais est-ce qu’il va en mettre assez pour les 100 millions qu’il vaut ? Je ne suis pas sûr. Autant prendre trois attaquants (Germain, Sio, Kalulu) c’est mieux pour la rotation, surtout que le PSG risque de faire tourner cette saison.

L'équipe de Guillaume. Histoire de copier ce que font les pros.

L'équipe de Grégory. Histoire de copier ce que font les pros.

Par Julien Choquet, publié le 28/09/2015

Copié

Pour vous :