Entretien avec le graphiste Jaimy Oude Bennink, dont les créations séduisent de plus en plus de footballeurs

En l'espace de quelques mois seulement, Jaimy Oude Bennink et sa société artistique QP Studio se sont forgé une solide notoriété auprès de la vaste communauté de joueurs de football.

Grâce à ses créations basées sur le dessin numérique de portraits de personnalités, ce graphiste néerlandais de 24 ans multiplie les collaborations auprès de grands noms du football comme David Villa ou Iker Casillas. Entretien.

 

Paul Pogba - Équipe de France (QP Studio)

Paul Pogba - Équipe de France (© QP Studio)

Publicité

Football Stories | Comment s'est construit ton projet ?

QP Studio | Au départ, j'ai commencé à approcher des influenceurs, des chanteurs mais également des sportifs néerlandais pour décrocher d'éventuelles collaborations. L'idée était de faire connaître mon travail afin de voir la notoriété de QP Studio augmenter et de pouvoir, ensuite, tenter de travailler avec des personnalités plus connues. Ma première grande collaboration a été celle avec Eljero Elia (joueur du Feyenoord, ndlr). Une fois son portrait partagé sur son compte Instagram, tout s'est très vite accéléré.

Parmi tes nombreuses créations, beaucoup concernent des joueurs de football. Qu’est-ce qui t’inspire chez eux ?

Publicité

Le football est un sport sacré ici aux Pays-Bas. Je crois que pour un très grand nombre de jeunes néerlandais, le rêve ultime est de devenir joueur professionnel, et moi-même je n'ai pas dérogé à cette règle étant enfant. Alors quand j'ai commencé à travailler sur des projets concrets, c'est presque automatiquement que je me suis intéressé aux footballeurs, par passion pour le sport qu'ils pratiquent.

Kylian Mbappe - AS Monaco (© QP Studio)

Kylian Mbappé - AS Monaco (© QP Studio)

Comment procèdes-tu pour réaliser ces créations ?

Publicité

Pour chacune d'entre elles, je m'inspire initialement d'une photographie authentique de la personne. Ce que je cherche avant tout quand je choisis le cliché qui deviendra la base de mon travail, c'est l'émotion qui en ressort ainsi que les petits détails qu'il peut contenir. Je ne démarre jamais un projet tant que je ne suis pas pleinement satisfait du modèle de base. Une fois celui-ci choisi, je peux me consacrer pleinement au dessin et lui donner cet aspect "cartoon" qui caractérise mon travail.

Aurélien Chedjou -Galatasaray (QP Studio)

Aurélien Chedjou - Galatasaray (© QP Studio)

Comment obtiens-tu des collaborations avec des joueurs d'une certaine notoriété ?

Publicité

D'abord, 95% des projets que je réalise se font en collaboration avec la personne concernée. Pour contacter les joueurs, je m'appuie sur leur propre réseau. Quand un joueur poste une de mes créations le représentant, je vais regarder si d'autres joueurs ont aimé la publication. Ensuite, je les contacte directement afin de leur demander s'ils sont éventuellement intéressés à l'idée d'avoir leur propre portrait.

Thanks @qpstudio_ !! Amazing!!

Une publication partagée par Iker Casillas (@ikercasillas) le

"Merci QP Studio !! Incroyable !!"

Ce mardi, Iker Casillas a posté une de tes créations sur son compte Instagram, tout en te félicitant pour ton travail. Quelle a été ta réaction au moment de recevoir un compliment de la part d'un tel joueur ?

C'est un sentiment incroyable. Quand Casillas a répondu positivement à ma proposition de collaboration, je n'en croyais pas mes yeux. C'était vraiment excitant de travailler avec lui. Même sentiment pour David Villa. En seulement deux mois, des joueurs que je ne connaissais seulement qu'à travers la télévision ou FIFA répondent à mes messages privés. Je ressens beaucoup de fierté, d'honneur et espère que d'autres grands projets suivront.

Justement, avec quels joueurs rêverais-tu de collaborer à l'avenir ?

J'aimerais évidemment travailler avec Lionel Messi ou Cristiano Ronaldo. Mais l'objectif ultime serait pour moi de collaborer avec Ronaldinho.

Rendez-vous sur le compte Instagram ou le site web pour découvrir davantage de créations de QP Studio. 

Par Mathis Pivette, publié le 27/04/2017

Copié

Pour vous :