MADRID, SPAIN – JANUARY 24: Zinedine Zidane, Manager of Real Madrid looks on during the Copa del Rey, Quarter Final, Second Leg match between Real Madrid and Leganes at the Santiago Bernabeu stadium on January 24, 2018 in Madrid, Spain. (Photo by Denis Doyle/Getty Images)

Ces entraîneurs qui sont revenus dans leur club après l'avoir quitté

On r'met ça ?

Coup de tonnerre dans le monde du football : Zinédine Zidane est de retour sur le banc du Real Madrid, neuf mois après avoir quitté son poste avec une troisième Ligue des champions dans sa besace. Mais le retour du Français dans la capitale espagnole ne vient pas sans interrogations : ce second passage sera-t-il aussi réussi que le premier ? Zidane va-t-il s'inscrire dans la durée ? Peut-il échouer ?

Seul le temps et l'enchaînement des matches permettront de répondre à ces questions. Mais l'histoire du foot nous a déjà fourni des cas d'entraîneurs revenant dans leur ancien club, avec plus ou moins de réussite. Petit tour d'horizon.

Publicité

José Mourinho à Chelsea : la règle de trois

Publicité

José Mourinho à Chelsea, c'est une histoire en deux temps mais qui se finit toujours mal. Tout commence en 2004, quand l'entraîneur débarque à Londres, fort d'une Ligue des champions décrochée avec le FC Porto quelques mois plus tôt. Très vite, la relation entre le Portugais et les Blues va tourner au grand amour qui se traduit par une flopée de titres. Mais après trois ans, elle se termine en eau de boudin alors que les résultats de Chelsea ne sont pas au top.

Publicité

Avance rapide en 2012, Roman Abramovitch, le propriétaire du club, rappelle le Special One en remplacement de Benitez. Ses deux premières saisons pour son retour à Chelsea sont aussi couronnées de titres - même si la Ligue des champions lui échappe toujours. Mais sa troisième avec les Londoniens commence très mal, à tel point qu'il finit limogé en décembre 2015 suite au mauvais classement de l'équipe (16e en décembre).

Jupp Heynckes au Bayern : l'éternel retour gagnant

Le Bayern Munich aime Jupp Heynckess, et l'entraîneur le leur rend bien. À quatre reprises, l'Allemand a pris les rennes du géant bavarois (1987, 2009, 2011 et 2017) avec un bilan impressionnant de 225 victoires pour seulement 55 défaites. Le président du club, Uli Hoeness, et le coach entretiennent une très grand amitié, et ce dernier n'hésite pas à "dépanner" quand son ami a besoin de lui.

Publicité

En 2017, Heynckes, 72 ans et à la retraite depuis 2013, accepte une dernière fois de sauver le Bayern et remporte un nouveau titre de champion, le sixième consécutif pour le club (un record). Mais le chef-d’œuvre du "vieux sage" sur le banc munichois reste la saison 2012-2013 lors de laquelle il réalise le triplé championnat-coupe-Ligue des Champions. Un crack.

Rudi Garcia à Lille : faux-départ

Ce n'est pas exagéré de dire que Rudi Garcia a marqué l'histoire du LOSC, en réalisant un doublé historique coupe-championnat en 2011. Pourtant, l'histoire entre l'entraîneur et le club du Nord, qui s'est terminée en 2013, aurait pu tourner court beaucoup plus tôt.

En 2008, Rudi Garcia débarque à Lille et réalise une bonne saison avec les Dogues en terminant 5e. Mais à l'été 2009, alors que rien ne le laissait présager, il est démis de ses fonctions malgré une qualification en Coupe d'Europe. Deux semaines plus tard, coup de tonnerre : le directeur général du club est licencié et le président, Michel Seydoux, propose à Rudi Garcia de reprendre le banc lillois. Le reste appartient à l’histoire.

Christian Gourcuff à Lorient : la fidélité

La carrière d'entraîneur de Christian Gourcuff peut se résumer à un seul club : le FC Lorient. En tout, l'entraîneur breton a passé 25 ans à la tête des Merlus, d'abord en tant qu'entraîneur-joueur puis comme entraîneur principal, sur une période allant de 1982 à 2014.

À trois reprises, Gourcuff a pris les rennes du club du Morbihan pour à chaque fois des résultats probants. Plusieurs fois, il a permis au FC Lorient d'accéder à l'élite avant de véritablement s'y stabiliser lors de son troisième passage. S'il n'a pas gagné de titres majeurs avec le club, il l'a marqué par sa philosophie de jeu toujours porté vers l'avant et sa tactique en 4-4-2 dont il ne dérogeait pas. Un vrai fidèle.

Leonardo Jardim à Monaco : l'erreur de casting

Avant Zidane, c'est l'autre grand retour marquant sur un banc cette saison. Lors de ses quatre premières années à l'ASM, le technicien portugais s'est toujours hissé sur le podium de la Ligue 1, avec en point d'orgue un exceptionnel titre de champion de France décroché en 2017. Seulement, le début de l'actuel exercice commence mal pour les Monégasques et leur entraîneur. Avec une seule petite victoire sur les douze premiers matches, les dirigeants prennent la décision de se séparer de Leonardo Jardim et d'engager Thierry Henry.

Hélas, l'ancien joueur d'Arsenal n'y arrive pas non plus et très vite le choix est fait de se séparer de lui, trois mois seulement après son arrivée. Le 25 janvier, coup de théâtre, on apprend que le nouvel entraîneur monégasque n'est autre que... Leonardo Jardim. Un retour en trombe pour le technicien lusitanien, qui confirme qu'il est bien l'homme de la situation.

Par Abdallah Soidri, publié le 12/03/2019

Copié

Pour vous :