Eff Gee : "Mon meilleur souvenir ça sera quand le PSG va soulever la Ligue des Champions"

Capitaine de l’équipe de L’Entourage, Eff Gee vient de sortir Le Jour Gee. Supporter de longue date du PSG, le rappeur du 19ème a tout connu : la folie des 90's, les années 2000 en dents de scie et le nouveau PSG sauce qatarie. Rencontre avec le MC le plus rouge et bleu du pays.

Quel est ton premier souvenir lié au foot ?

C’était la Coupe du  Monde 1994 aux États-Unis, sans la France qui n’était pas qualifiée. Mes souvenirs sont vagues : les matches avaient lieu la nuit et y’avait des résumés le lendemain. Après le souvenir qui m’a marqué c’est en 1998, quand le PSG se fait éliminer par le Maccabi Haïfa en coupe d’Europe. Je n’avais pu voir que la première période car je devais aller me coucher pour aller à l’école. Le lendemain, mon père me dit que Paris avait perdu et je n’y croyais pas. Il m’avait dit que Ouédec avait eu l’occasion de nous qualifier mais avait fait une passe au goal (rires).

Publicité

Tu as joué au foot en club ?

Oui j’ai joué au FC Antillais, aux Lusitanos, et à l’Espérance dans le 19ème. Je jouais gardien de but. En primaire, j’avais été une fois au goal, j’avais été fort et j’avais kiffé de ouf. Je trouve que c’est le poste le plus important, en tout cas celui avec le plus de responsabilités. Mon modèle c’était Bernard Lama en tant que bon Parisien. Mais y’en avait d’autres comme Peter Schmeichel, Van Der Sar, etc.

Ton amour du PSG, il vient d’où ?

Publicité

Franchement j’ai l’impression d’avoir toujours été amoureux du PSG, je ne pourrais même pas dire quand c’est venu. Aussi loin que je me rappelle, j’ai toujours aimé le PSG.

DR

DR

C’est quoi ton plus beau souvenir de supporter du PSG ?

Publicité

Y’en a eu plusieurs. J’étais petit mais y’a eu la victoire en Coupe des Coupes en 1996. L’année d’après, j’avais la cassette, je la regardais tout le temps. On voyait Yannick Noah dans le vestiaire qui chante une chanson, je la connaissais par cœur. Après il y a eu le but de Bernard Mendy contre Marseille qui les qualifie (Coupe de la Ligue 2004-2005, ndlr). Il y a aussi un autre but de Bernard Mendy qui permet de sortir de la zone rouge contre Toulouse (en 2007/2008, ndlr). C’est un bête de souvenir car je kiffais Bernard Mendy, j’étais un des derniers.

Tes meilleurs souvenirs sont donc quand le club était dans le dur ?

Bizarrement oui. C’est parce qu’il y avait plus de passion. Quand ils ont gagné la Ligue 1 y a trois ans et que ça faisait longtemps, j’étais grave content. Je suis même parti faire la fête avec tout le monde. Je pense que mon meilleur souvenir ça sera à la fin de l’année quand on va soulever la Ligue des Champions.

Publicité

Il t’arrivait d’aller au Parc des Princes ?

Je n’étais pas abonné mais j’y allais souvent. Dans la saison, j’y allais une dizaine de fois. Mais depuis qu’il n’y a plus les kops j’ai dû y aller cinq fois maximum. Je suis allé voir PSG-Malmö parce que Jazzy Bazz avait des places. Ça faisait longtemps, la dernière fois c’était un vieux match de Ligue 1, quand les Qataris venaient d’arriver. Y’avait pas d’ambiance c’était horrible. C’est triste d’aller au Parc sans cette ambiance. Il m’arrivait d’aller en virage c’était le feu. Mais c’est vrai qu’il y a eu beaucoup d’embrouilles, surtout les soirs de défaite. Après ça fait partie du folklore. Mais quand il y a eu deux morts, ça c’était impardonnable. Ce qui est dommage, c’est que beaucoup de monde paye pour une minorité. J’allais aussi bien à Auteuil qu’à Boulogne mais je préférais Auteuil, c’était plus populaire. Mais à Boulogne, il n’y avait pas que des néo-nazis non plus. J’y allais avec un pote à moi abonné à Boulogne qui était Mauricien et il n’a jamais eu de problèmes. Mais il y avait aussi des mecs hyper chelou, on ne va pas se mentir.

DR

DR

Tu as un morceau dans ton EP qui s’appelle Décennie dans lequel tu imagines ta vie dans 10 ans. Comment tu imagines le PSG dans 10 ans ?

Avec trois Ligue des Champions minimum. Je les vois avec les plus grands joueurs du monde, comme aujourd’hui. J’espère que les Qataris vont rester et qu’ils vont réorganiser les tribunes pour qu’ils puissent au moins y avoir de beaux tifos. Je ne pense pas que ce soit leur objectif. Contre le Real, c’était d’une tristesse le Parc. Les Ultras manquent au PSG.

Tu parles aussi d’Okocha dans ton ton EP. C’est un joueur qui t’a marqué ?

Grave, de ouf ! Je trouve que c’est un talent gâché. Il a fait une belle carrière mais il aurait pu en faire une plus grande. Je me rappelle qu’au PSG, il était mis sur le banc et ça me foutait le seum. Pour moi c’était un magicien : quand tu le voyais jouer, t’avais envie de jouer au foot direct.

La phrase exacte c’est « Nous contre vous c’est Augustine Okocha contre Franck Leboeuf ». Sauf que la seule fois où ils se sont affrontés c’était lors d’un OM-PSG remporté 1 à 0 par les Olympiens …

Ah ben Okocha avait dû passer à côté de son match. C’était une phrase métaphorique pour dire que Franck Leboeuf s’est fait passer plus d’une fois. J’suis sûr que si on revoit le match, il y a dû au moins avoir un petit pont !

Au sein du collectif L’Entourage, t’es un peu le capitaine de l’équipe. C’est qui ton capitaine modèle ?

Ryan Giggs. Je parle juste du terrain, pas de ses frasques extra-sportives (rires). C’est le genre de capitaine qui transcende une équipe. Il représente l’âme de United et ça représente vraiment quelque chose quand tu l’as en capitaine sur le terrain. C’est pas comme quand t’as Zlatan.

Si tu es le capitaine de L’Entourage, Nekfeu, c’est votre meilleur buteur ?

C’est clair, c’est celui qui enfile tous les buts, c’est le Zlatan d’il y a deux ans. On lui fait tous les passes dé’ et il finit. C’est le joueur-star. Dans une équipe, il y a toujours un capitaine et une star. C’est la recrue à 120 millions, c’est Cristiano !

Question cruciale : tu fais quoi d’Ibra en ce moment ? Titulaire ou remplaçant ?

Je le mets sur le banc. En attaque, je mets Cavani en pointe, Di Maria à droite et Pastore à gauche. Ibra, ça y est, faut qu’il rentre à la mi-temps ou à la 60ème. Je ne pense pas qu’Ibra fasse la saison de trop parce qu’il marque toujours des buts mais il doit comprendre qu’il fait partie du turn-over et qu’il n’est plus la star. Dans ce cas là il peut rendre encore beaucoup de services.

DR

DR

C’est quoi ton 11 de rêve du PSG ?

En numéro 1 Bernard Lama… Le problème c’est que les Qataris ont tout gâché ! L’équipe de rêve elle est presque là déjà. Il faut juste rajouter Raï, Ronaldinho, Pauleta et Bernard Mendy à droite ! En tant qu’éternel fan de Bernard, je mets Aurier sur le banc. La défense centrale on n’a jamais eu mieux que Silva ou Marquinhos. En vrai, il faut faire le 4-4-2 suivant : Bernard Lama - Bernard Mendy, Silva, Marquinhos, Maxwell – Verratti, Matuidi, Ronaldhino, Raï – Pauleta, Ibrahimovic. Et j’oublie même Georges Weah, c’est trop dur !

Par Roch Serpagli, publié le 06/11/2015

Copié

Pour vous :