La direction de Liverpool fait un geste pour ses supporters

L'annonce de l'augmentation des tarifs de la billetterie de Liverpool avait provoqué la consternation des fans qui n'en peuvent plus de devoir se ruiner pour supporter leur équipe, surtout quand le climat économique ne leur est pas favorable.

Début février, la direction des Reds annonçait certaines mesures assez drastiques sur le prix des places à Anfield, notamment le prix maximal pour un ticket placement libre qui passait de 59£ à 77£ (soit environ 100 euros). C'était la goutte d'eau qui a fait déborder la colère des supporters liverpuldiens, qui n'ont pas hésité à se faire entendre : 

De surcroît, la variation du prix des places en fonction des matches enquiquinait de plus en plus les fans, qui demandaient à ce que les prix soient fixes quel que soit l'adversaire.

Publicité

Pour faire comprendre leur frustration rapidement, les supporters de Liverpool présents lors du match face à Sunderland ce samedi 6 février, ont décidé de quitter le match à la 77ème minute. Les reds menaient alors 2-0, avant de se prendre deux buts dans les dix dernières minutes.

Bien à l'écoute, les dirigeants du club de la Mersey ont rapidement réagi et sont revenus sur certaines de leurs décisions :

  • Les matches ne seront plus catégorisés et les prix seront fixes quel que soit l'adversaire.
  • Le plus haut tarif pour un ticket en placement libre ne sera pas augmenté et restera de 59£.
  • Le prix du plus haut tarif pour un abonnement n'augmentera pas non plus.
  • Le prix du plus bas tarif pour un abonnement est réduit de 25£ et passe donc à 685£.
  • Dix mille places à 9£ seront mises en ventes au cours de la saison, au lieu de 2 250 places.

Publicité

S'ajoutent à ça d'autres choix qui eux avaient été bien accueillis par les fans, à l'image d'un total de 1 000 places gratuites pour les enfants méritants et offertes en fonction des recommandations de leurs professeurs ainsi que 20 000 places à -50% distribuées au cours de la saison pour les 17/21 ans.

Par Enzo Galipon, publié le 12/02/2016

Copié

Pour vous :