À la découverte de "Shukyu", magazine sur le football japonais

Shukyu Magazine n'en est qu'à son numéro 2 mais attire l'attention sur un football japonais peu connu en dehors des frontières nippones. Nous avons discuté avec son rédacteur en chef et créateur, Takashi Ogami, pour décrypter ce petit nouveau de la presse sportive.

Couverture orange, papier granuleux et mise en page au design radical : l'équipe de Shukyu a voulu faire de sa création un véritable objet autant agréable à toucher, posséder et exposer, qu'à lire et découvrir. Ce numéro 2 du magazine, lancé en mars 2015, baptisé "Body issue", prend pour thème le corps humain. Entre interview du cuisinier de l'équipe nationale japonaise, reportage sur le cécifoot sur l'île et exploration artistique des gestes des plus grands entraîneurs, il y en a pour tous les goûts.

#shukyu #shukyumagazine #body #roots #fair #tsutsyabooks

Une photo publiée par SHUKYU Magazine (@shukyumagazine) le

Publicité

 

Les fans de football y trouveront leur compte avec une interview très pointue de Shinji Kagawa sur la façon dont il a progressé en améliorant sa récupération. Les amateurs d'art ne sont pas oubliés avec une série de photographies de Hans van der Meer sur "10 façon de rester à terre, blessé".

Publicité

Imprimés sur du papier d'une rare qualité dans la presse, les sujets sont aussi intéressants qu'éclectiques et les photographies choisies leur donnent encore plus de style. Mais un problème avait été rencontré par les lecteurs européens : le magazine est uniquement en japonais. Autant sur votre table basse ça aura de l'allure, autant entre vos mains, à la lecture, ça va être dur de faire semblant de maîtriser la langue nippone. Heureusement, les créateurs ont pensé à nous et inclus à partir du numéro 2 un petit livret contenant en traduction en anglais de tous les articles de Shukyu.

Football Stories : Comment est né Shukyu Magazine ?

Takeshi Ogami : Au Japon, la plupart des magazines de football ne donne que les résultats des matches et les informations sur les transferts. Des informations que vous pouvez facilement vous procurer en ligne, et en plus nous ne trouvions pas ces magazines intéressants. C’est pour ça que nous sentions le besoin de proposer une nouvelle façon alternative de profiter du football.

Publicité

Publicité

 

Quel est le but du magazine ?

Le titre du magazine, Shukyu, signifie football en japonais. La fédération japonaise de football publiait une série de magazines avec le même titre il y a 80 ans, pour répandre la fascination du football, un sport très peu familier pour les Japonais à cette époque. Aujourd’hui, nous vivons à une époque différente et les circonstances ne sont pas les mêmes, mais ma motivation de créer ce magazine vient de cette même envie. Ce serait génial, si dans 80 ans, quelqu’un décidait de lancer un autre magazine pour la même raison.

Quel est l'état du foot japonais aujourd'hui ?

La ligue japonaise de football professionnel, la JPFL, a été lancée en 1993. Le football a commencé à grandir quand l’équipe nationale s’est qualifiée pour la Coupe du Monde. Le baseball était plus populaire que le football, maintenant c’est l’inverse. Le championnat national n’a pas autant de popularité que l’équipe nationale. Les Japonais s’intéressent plus aux championnats européens parce que beaucoup de joueurs de la sélection y évoluent. Il y a aussi beaucoup de gens qui jouent au futsal dans les zones urbaines. Ce n’est pas facile de trouver un terrain de foot à Tokyo mais il y a beaucoup de terrains de futsal facilement accessibles. Et puis vous pouvez jouer plus facilement au futsal avec moins de joueurs, donc c’est pour ça que c’est populaire ici.

Shukyu Magazine

Shukyu Magazine

Shukyu vise quel type d'audience ?

Nous voulons que les gens qui adoraient le football y trouvent une nouvelle façon de l’apprécier. Nous avons aussi imaginé un fascicule traduit en anglais pour le numéro 2. En vivant au Japon, vous recevez toutes les infos sur le football international, mais il n’y a aucun média qui propose le contraire, sur le football japonais. Shukyu a reçu beaucoup de réactions de l’étranger et nous sommes heureux que ce magazine puisse susciter ce genre de communications. Il y a peu de numéros accessibles à l’étranger, mais n’hésitez pas à me contacter si vous êtes intéressés !

Par Olivier Sclavo, publié le 19/08/2016

Copié

Pour vous :