EDINBURGH, SCOTLAND – OCTOBER 30: Karamoko Dembele of Scotland is seen prior to the Scotland v Northern Ireland match during the U16 Victory Shield Tournament at The Oriam at Heriot Watt University on October 30, 2016 in Edinburgh, Scotland. (Photo by Ian MacNicol/Getty Images)

À la découverte de Karamoko Dembélé, le jeune prodige qui affole la planète football

Karamoko Dembélé ne cesse de faire parler de lui depuis quelques semaines. Le jeune joueur du Celtic FC vient en effet d'effectuer deux apparitions remarquées en match officiel chez les U16 de l'équipe nationale écossaise, et ce à l'âge de 13 ans ! Présentation de cette véritable pépite qui attise d'ores et déjà les convoitises des plus grands clubs européens. 

Décidément, Dembélé est un nom qui vient régulièrement alimenter l'actualité footballistique européenne. Après Ousmane (Borussia Dortmund) et Moussa (Celtic FC), c'est au tour de Karamoko (Celtic FC) de faire parler de lui. Ce joueur dispose toutefois d'une particularité pour le moins surprenante par rapport aux deux premiers : son âge. Car Karamoko Dembélé, né à Londres le 1er janvier 2003, n'est âgé seulement que de 13 ans. Rien d'exceptionnel jusqu'ici me direz-vous. Mais lorsque l'on s'intéresse de plus près au parcours de cet enfant, on s'aperçoit qu'il explose tous les records de précocité.

Une ascension fulgurante en club comme en sélection

L'hystérie médiatique s'est amplifiée en octobre dernier, lorsque Karamoko Dembélé est sélectionné en U16 de l'équipe nationale écossaise afin de participer au Victory Shield. Il s'agit d'un tournoi annuel de football dans lequel les équipes de U16 d'Écosse, d'Irlande du Nord, du Pays de Galles et de République d'Irlande s'affrontent. Le jeune prodige a officiellement pu effectuer ses débuts internationaux lors de la deuxième rencontre de la sélection écossaise face au Pays de Galles, le 1er novembre dernier (2-2). Entré en jeu à 20 minutes du coup de sifflet final, le natif de Londres n'a pas marqué mais s'est toutefois illustré grâce à son assurance, son insouciance et ses prises d'initiative.

Publicité

S'il commence à faire parler de lui à l'échelle du football européen, Karamoko Dembélé dispose déjà d'une notoriété solide outre-Manche. Le petit prodige de 13 ans s'est plusieurs fois démarqué lors de différents tournois de jeunes auxquels il a participé avec son club, le Celtic FC. Beaucoup se rappellent notamment de ses prestations remarquables lors de la Saint Kevin’s Boys Academy Cup, compétition prestigieuse organisée en mars dernier à Dublin, et qui rassemblait entre autres les équipes du FC Barcelone, du Deportivo La Corogne ou encore de Lyon. Éblouissant lors de chacune de ses apparitions, notamment face aux jeunes pousses de la Masia barcelonaise, Dembélé s'est logiquement vu décerner le titre de meilleur joueur du tournoi, à l'unanimité.

Publicité

Mais c'est surtout sa convocation et sa participation à une rencontre officielle des U20 du Celtic qui ont propulsé ce jeune garçon de 13 ans au-devant des médias internationaux. C'était le 3 octobre dernier lors d'une confrontation entre les jeunes Hoops et l'équipe des Heart of Midlothian (victoire 3-1 du Celtic). Habituellement aligné au sein de l'équipe des moins de 14 ans, Karamoko Dembélé s'est ainsi retrouvé propulsé dans une équipe où la totalité des joueurs, coéquipiers comme adversaires, possède un gabarit bien plus important que le sien. Mais qu'importe. Celui-ci semblait tout sauf intimidé au moment de relever le premier grand défi de sa toute jeune carrière. Entré en jeu à la 81e minute de la rencontre, Karamoko Dembélé s'est définitivement révélé au monde entier.

Quel avenir pour le jeune prodige ?

À partir de cet instant, la sphère football a commencé à se pencher sur le destin hors du commun de cet enfant. Sans grande surprise, plusieurs grandes écuries européennes se sont montrées intéressées par le profil atypique de Karamoko Dembélé, à commencer par Manchester City. Autre grande institution lui ayant fait les yeux doux, le FC Barcelone, qui aurait d'ailleurs tenté de faire venir la pépite écossaise en Catalogne l'été dernier. Des négociations rapidement stoppées, le club espagnol présidé par Josep Maria Bartomeu préférant se rétracter alors qu'il a récemment eu des problèmes juridiques liés à des infractions concernant le transfert de joueurs mineurs. Sollicité de toutes parts, Karamoko Dembélé devrait toutefois poursuivre sa progression au Celtic, club qu'il a rejoint en juillet 2013. Brendan Rodgers, entraîneur de l’équipe première des Bhoys, avait d'ailleurs donné son avis sur l'actuelle situation du jeune joueur par le biais d'une conférence de presse tenue le 13 octobre dernier :

Publicité

"Il a beaucoup à apprendre, il doit encore beaucoup s’améliorer. Il n’a que 13 ans. C’est un talent prometteur, mais il n’a que 13 ans. Nous devons faire très attention avec les jeunes joueurs, il ne faut plus l’exposer. Il aime le Celtic, sa famille et lui sont contents d’être là, il doit être libéré quand il joue. On verra dans 3-4 ans s’il peut jouer en équipe première. Il en est à un stade crucial de sa progression. Laissons-le travailler pour qu’il arrive jusqu’à l’équipe première."

Autre sujet de discussion concernant l'avenir du jeune Dembélé : pour quelle sélection nationale va-t-il définitivement jouer ? Né à Londres, installé en Écosse depuis l'âge de 5 ans et fils de parents ivoiriens, Karamoko Dembélé a effectivement l'embarras du choix : Les Three Lions, l'Écosse ou les Éléphants. Car même s'il a officiellement joué ses premières minutes chez les U16 écossais la semaine passée, rien ne l'engage à poursuivre l'aventure en équipe première à l'avenir. Plusieurs médias britanniques font déjà état d'un vif intérêt de la Fédération anglaise de football pour le joueur du Celtic. Autre hypothèse toute aussi plausible : le choix des racines, qui pourrait ainsi conduire le jeune Karamoko à choisir de porter le maillot ivoirien.

Publicité

Quelles que soient ses décisions futures, Karamoko Dembélé devrait continuer d'affoler le milieu du football. Le talent et la précocité de ce jeune joueur de 13 ans ne peuvent lui présager autre chose qu'un avenir brillant. Espérons toutefois qu'il parvienne à poursuivre sa progression dans des conditions sportives et extra-sportives optimales, sans quoi son ascension pourrait vite prendre fin.

Par Mathis Pivette, publié le 08/11/2016

Copié

Pour vous :