De nouvelles "tribunes debout" devraient voir le jour dans les stades français

Après des tests dans plusieurs stades, l'expérience devrait être élargie.

Depuis la catastrophe de Furiani à Bastia en 1992, les "tribunes debout" sont interdites en France. Mais les choses devraient évoluer après un test mené depuis un an dans quatre stades de L1 et L2. 

Cette expérience a été jugée satisfaisante et pourra être élargie, ont annoncé les différents acteurs de l'Instance nationale du supportérisme (INS), réunis lundi à Paris.

Publicité

Publicité

Pierre Barthélémy, avocat de l'Association nationale des supporters (ANS), a ainsi expliqué : 

"On a mis fin à la phase d'expérimentation et on passe à celle de l'instauration des tribunes debout dans la réglementation nationale."

Lancée la saison dernière à Lens et à Sochaux en Ligue 2, et à Saint-Étienne et à Amiens en Ligue 1, l'expérimentation de ces tribunes sans sièges, réclamée par de nombreux groupes de supporters qui regrettent la présence en tribune populaire de sièges qu'ils n'utilisent pas et qu'ils jugent parfois sources de blessures, a montré des résultats "très positifs", ont confirmé plusieurs membres de l'INS.

Publicité

"Le bilan a été unanimement salué. L'ensemble des acteurs est impressionné par cette expérimentation qui doit être élargie", a assuré Nathalie Boy de la Tour, présidente de la LFP. "Il faut désormais expertiser le sujet sur le plan réglementaire", a fait savoir le ministère des Sports. Mme Boy de la Tour estime quant à elle qu'une "modification du Code du Sport" sera sans doute nécessaire pour aboutir, à terme, à une généralisation de l'opportunité d'installer des "tribunes debout" dans les stades.

Avec AFP. 

Par Lucie Bacon, publié le 29/10/2019

Copié

Pour vous :