Dabs : "Neymar c’est bon, je veux qu’il se casse"

Grand mordu de football, Dabs profite de cet été pour balancer son premier album, Mainmise, aux punchlines surprenantes...

Attendu depuis 2016 et son banger "Ouloulou", Dabs profite de ce chaleureux été 2019 pour sortir Mainmise, son premier projet. Si certains utilisent le football pour des jeux de mots ou rimes faciles, le rappeur de Sevran est dans un autre game avec des textes et des images qui parlent à tous. Entretien. 

Football Stories | Quand on te parle de foot, quels sont les premiers souvenirs qui te viennent à l’esprit ?

Publicité

Dabs | Mon premier souvenir, c’est forcément la finale de Coupe du monde 98 avec les deux têtes de Zizou. Après, il y a également la finale de Ligue des champions 2002, celle où Zidane met une reprise de volée après un centre de Roberto Carlos. C’est Zizou la base du football pour moi : j'ai commencé à suivre en 98 quand j’ai vu mon père devant les matches de la France. Et c’est en le voyant kiffer que je suis tombé dedans. 

Tu as un morceau qui s’appelle "Real Madrid". C’est l'équipe que tu soutiens ?

Je supporte le Real Madrid en premier et après c’est le PSG parce que je suis né à Paris. Et aussi pour l’histoire du club, parce que même si les gens parlent des Qataris, le club avait une histoire avant qu’ils arrivent. 

Publicité

"C’est Zizou la base du football pour moi"

C’est Zidane qui t’a fait supporter le Real Madrid ?

Non, c’est le club qui m’a fait kiffer le football. Tout le monde se rappelle des Galactiques, cette époque m’a fait kiffer. C’est un club qui aime bien les grands joueurs, les stars, et ça m’a toujours fait rêver. Ils ont une bonne politique : ils veulent tout gagner. Dès qu’il y a une défaite, c’est un scandale et pour un mec comme moi qui déteste perdre, on a la même mentalité.

Publicité

Du coup, quand il y a un PSG-Real, ton cœur balance comme Mbappé ?

Franchement, mon cœur balance, mais je suis pour le Real : c’est plus fort que tout. Concernant Mbappé, j’aimerais qu’il respecte un peu plus le club. Après Monaco, s’il avait été au Real, il serait peut-être sur le banc. Le PSG lui a donné un statut, un grand salaire. Sinon je l’aime bien, il est super fort et il vient du 9-3 comme moi. Mais le club passe toujours avant les joueurs.

Publicité

Tu suis beaucoup les matches ?

Je regarde surtout les matches du Real, de l’équipe de France, du PSG et du Barça, en croisant les doigts pour qu’ils perdent. Je suis abonné à beIN Sports, RMC Sport : ça me coûte la peau du cul, donc je regarde beaucoup de foot, oui (rires)

À propos du terrain, tu dis "Je suis nul au foot comme le Pérou"

Le problème, c’est que j’ai essayé de percer mais à chaque fois que je faisais une détection, mes potes étaient tous pris, et pas moi. Je pensais que le coach avait un problème avec moi parce que je me trouvais fort. Après trois détections, je me suis dit que c’était peut-être moi qui étais nul, et que j’allais devoir arrêter.

Après, si un club m’avait donné ma chance, peut-être que j’aurais percé. Un joueur comme Blaise Matuidi n’est pas fort techniquement, mais le travail l’a rendu meilleur. Si on m’avait donné ma chance, je serais peut-être à Chelsea. Mais c’est vrai que je suis claqué, j’ai juste une bonne frappe.

Tu jouais quel poste ?

J’étais attaquant parce que ça me saoulait de courir après les gens pour leur prendre la balle. J’étais en pointe et je pense que mon défaut, c’est que j’avais les mains sur les hanches et que je passais mon temps à dire "Fais la passe, wesh !" Je ne faisais aucun effort pour me démarquer, et c’est ce qui a coûté ma place au Real Madrid... (rires)

"Quand j’étais petit, j’avais fait la teinture de Cissé et j’avais acheté son maillot alors que je n’étais pas pour Auxerre"

Tu avais un joueur modèle ?

J’avais Ronaldo, R9. Et Djibril Cissé que j’ai beaucoup aimé, et dont j’ai parlé dans un morceau. Quand j’étais petit, j’avais fait sa teinture et j’avais acheté le maillot alors que je n’étais pas pour Auxerre.

Mais quand tu as un joueur pour modèle et qu’il te déçoit, ça te touche. Même si je suis copain avec Griezmann, s'il fait une bêtise, il faut lui dire. J’en mets ma main à couper qu’il n’est pas raciste, mais il a fait une bêtise (dans l'affaire du blackface, ndlr).

Tu fais souvent référence au foot dans tes textes. Ça te vient comment ?

Quand tu viens de Sevran, il n'y a pas grand-chose hormis un terrain de football et des studios. Le foot est proche de nous, on est obligés de le kiffer et ça m’inspire beaucoup.

Si tu devais comparer la scène rap de Sevran à une équipe de foot, ça serait laquelle ?

L’équipe de France qui a gagné la Coupe du monde. Tu me mets en pointe, avec Maes au milieu de terrain, 13 Block en défense, DA Uzi à gauche, Ixzo à droite, Benab au goal et je te jure que ça donne une vraie équipe. Et Kalash Criminel est cagoulé, donc tu le mets aussi à gauche et il arrive quand tu ne t’y attends pas. Et tous ces rappeurs sont à fond dans le foot, et en plus là c’est la CAN… que le Mali va remporter !

Justement, tu dois suivre la CAN de près aussi ?

Je ne regarde que les matches du Mali. Je pense que c’est pour nous, on ne l’a pas gagnée depuis longtemps (2002, ndlr). Les arbitres ont beaucoup été contre nous. Avec le VAR, les erreurs d’arbitrage, ça ne va pas être la même. Je regarde avec mes potes parce qu’en famille, il y a trop de stress. Mes sœurs ne regardent pas le foot, mais quand le Mali joue, elles m’agrippent le bras… Ce que je kifferais, c’est qu’on tombe sur le Congo et qu’on leur mette 6-0. Dans le rap français, il n'y a que des Congolais. Donc si on peut les taper dans le football, comme on ne peut pas dans le rap, ça serait sympa. 

Dans ton album, tu dis "J’suis pas Olivier Giroud car moi je vise le but"...

Le pire, c’est que c’est un joueur que j’aime bien. Mais j’ai vu une vidéo où il n’y a pas de gardien dans les buts et il réussit à rater. Même moi qui suis nul comme le Pérou, je l’aurais mise ! En fait, c’est plus pour cette vidéo, sinon c’est un bon joueur. Il est champion du monde, il joue à Chelsea, il faut le respecter.

Ta deuxième référence, c’est celle sur l’embrouille qui avait eu lieu entre Zlatan et Mavuba…

Oh celle-là, je l’avais oubliée ! (il rigole) Je ne pensais pas que tu allais la retenir. Zlatan a fait le malin avec Mavuba. Et Rio vient du quartier : quand tu l’énerves, il n'y a plus de football et il lui pousse le visage. Le grand Zlatan a beau faire deux mètres, il tombe par terre. C’est une image marquante et quand Ibra a quitté le PSG, il a dit des mots que je n'ai pas aimés, donc je lui lance aussi une pique pour ça. Je n’ai pas apprécié qu’il dise qu‘avant lui le club n’existait pas. Le PSG a une histoire avant lui, et aura une histoire après lui. Mais je le remercie pour ce qu’il a apporté au club et ce qu’il a mis à l’OM.

Je voulais te remercier pour une phase plus ancienne : "À FIFA, je mets les touches PES". T’es un gros gamer ?

Je joue beaucoup à la console, mais j’ai lâché FIFA parce que je suis un gros rageux. Je déteste perdre, surtout à FIFA, donc je suis sur Call of Duty. Je mets les touches PES parce que c’est là où on a tous commencé avant de retourner nos vestes. Franchement, tirer avec rond ? Jamais. 

Par contre j’ai un très bon niveau, en saison je suis en Division 1. Je joue beaucoup contre Zefor du 13 Block, depuis l’époque d’ISS. C’est serré entre nous. Mais le plus fort c’est Zed du 13 Block, il est trop dur à battre. À FIFA, il est chaud comme dans le rap. Avant, il n'était pas aussi fort, il a dû voir un marabout congolais.

Mais ta punchline la plus drôle restera "C’est des crasseux comme l’entraîneur de la Mannschaft" ?

Quand t’es un coach, tu sais que tu es filmé. C’est des trucs que tu fais quand t’es enfant. C’est un bon entraîneur mais c’est un crasseux. Quand j’ai vu l’image, je me suis dit que ça ferait une punchline qui allait bien passer. J’aime bien quand c’est drôle.

"J’espère que Cabella jouera le prochain Euro, et Benzema aussi…"

L’actualité c’est aussi le mercato, tu le suis ?

Je le suis encore plus que les matches : je suis une vraie commère. D'ailleurs, je ne pense pas que Mbappé ira au Real. Par contre Neymar c’est bon, je veux qu’il se casse. Quand il a signé j’étais content, j’ai même failli me faire floquer le maillot. Il fait trop sa diva, alors qu’il est toujours blessé quand c’est la Ligue des champions. Il n’a aucun respect pour le club. Par contre, il faut garder Kurzawa parce qu’il a écouté "Ouloulou" en boucle. Je l’aime bien pour ça.

Il y a d’autres joueurs que tu connais ?

Je suis proche de Rémy Cabella, on se follow sur Instagram. Il a beaucoup joué "Ouloulou", il partage mes clips. Il est le bienvenu au PSG, pour moi, même s’il a joué chez l’ennemi. J’aime bien sa personnalité, il ne se la raconte pas. J’espère qu’il jouera le prochain Euro, et Benzema aussi…

Le onze de rêve de Dabs : Neuer – Dani Alves, Stam, Maldini, Roberto Carlos – Vieira, Zidane, Ronaldinho – Messi, Ronaldo,  Cristiano Ronaldo. Entraîneur : Zinédine Zidane

Par Roch Serpagli, publié le 04/07/2019

Copié

Pour vous :