Faut-il croire au come-back de l'AC Milan ?

À l'occasion de la 16e journée de Serie A, le Milan AC a la possibilité de s'octroyer la deuxième place du championnat en cas de succès sur la pelouse de l'AS Roma ce lundi. Une victoire qui conforterait un peu plus l'idée que le club Rossoneri est sur la voie du retour sous le feu des projecteurs, après une longue période de passage à vide. 

Voilà quelques années maintenant que le grand Milan AC n'est plus que l'ombre de ce qu'il a été par le passé. Un club au prestige toujours inchangé certes, mais dont les résultats sportifs catastrophiques de ces dernières saisons l'ont inévitablement entraîné dans une chute douloureuse et interminable. Le septuple vainqueur de la C1 n'exerce plus aucune suprématie depuis maintenant quelques saisons, au point même de devenir une formation quelconque. Pourtant, certains éléments encourageants permettent d'entrevoir la possibilité d'un retour progressif des Rossoneri parmi l'élite du football italien.

Une compétitivité sportive retrouvée sur la scène nationale

Bien évidemment, l'AC Milan reste à des années lumières de son niveau d'antan. Dix-huit fois sacré champion d'Italie, cinq Coupes d'Italie et six Supercoupes d'Italie glanées : le club lombard peut se vanter d'être un des clubs les plus titrés de l'histoire du football italien. Mais cela fait maintenant cinq longues années qu'aucun autre trophée n'est venu s'ajouter à cet immense palmarès. Une véritable éternité pour cette institution généralement habituée à tout glaner sur son passage. Son dernier titre de champion d'Italie, obtenu en 2011, est aussi le dernier trophée en date obtenu par le club de Silvio Berlusconi.

Publicité

S'en est alors suivie une succession de contre-performances qui ont plongé le grand Milan AC dans une interminable crise sportive. Les trois ultimes saisons en championnat sont absolument catastrophiques en terme de bilan sportif : les Rossoneri terminent consécutivement 8e, 10e et 7e de Série A, leur empêchant par la même occasion de participer aux compétitions européennes.

Mais la saison 2016-2017 pourrait bien être celle de la renaissance pour le club de la capitale lombarde. Celui-ci semble effectivement avoir enfin retrouvé des couleurs avec l'arrivée sur son banc de Vincenzo Montella. L'entraîneur italien est parvenu à insuffler un semblant de détermination et de confiance à tout un effectif milanais qui était alors en prise au défaitisme. Le résultat ? Un début de saison plus que satisfaisant qui permet aujourd'hui au Milan d'occuper la deuxième place du championnat. Avec trois défaites, deux nuls et dix victoires au compteur, il est sans conteste l'un des clubs à suivre cette année avec l'incontournable Juventus Turin et l'AS Roma.

Publicité

Autre signe également du retour en force des Rossoneri, leur victoire face à la Juventus à San Siro en octobre dernier (1-0). Ce succès obtenu face à la Vieille Dame, qui plus est dans un contexte initialement défavorable, a suscité une incroyable ferveur chez les supporters que l'on avait plus observée depuis quelques saisons. Une belle prestation qui s'est confirmée quelques semaines plus tard lors du derby explosif face à l'Inter Milan, où les Rossoneri ont été performants (2-2).

Une génération de jeunes joueurs Rossoneri qui émerge

Ils incarnent à eux seuls l'espoir d'un avenir meilleur pour le géant milanais. Plusieurs jeunes pousses issues du prestigieux et perfectionné Milanello, centre d'entraînement du club lombard, ont pris progressivement le pouvoir depuis le début de la saison 2016-2017. Gianluigi Donnarumma, Mattia De Sciglio, Davide Calabria ou encore Manuel Locatelli : chacun d'entre eux bénéficie actuellement d'un crédit incroyable auprès des tifosi milanais. Grâce notamment à la fougue de leurs jeunes années et leur talent indéniable, ces véritables pépites italiennes ont totalement chamboulé la hiérarchie d'un effectif que beaucoup qualifiaient de vieillissant, à juste titre.


Publicité

"Les jeunes Donnarumma et Locatelli illuminent le Milan pour offrir une victoire importante face à la Juve."

Leur éclosion précoce coïncide également avec l'arrivée de Vincenzo Montella sur le banc de l'AC Milan. Le technicien italien semble effectivement déterminé à donner davantage d'importance aux joueurs d'avenir. Une stratégie qui consiste clairement à former un noyau dur, jeune et italien sur lequel construire les bases du futur Rossoneri. Il n'est donc pas surprenant de voir tous ces noms figurer parmi la liste des joueurs les plus utilisés cette saison en championnat.

Classement des joueurs de l'effectif les plus utilisés cette saison en Série A :

Publicité

  1. Gianluigi Donnarumma, Suso : 15
  2. Giacomo Bonaventura : 14
  3. Mattia De Sciglio, Alessio Romagnoli, M'Baye Niang, Carlos Bacca: 13
  4. Manuel Locatelli, Ignazio Abate : 12

Véritable symbole de cette nouvelle génération talentueuse et précoce, Gianluigi Donnarumma. Né en 1999, le jeune gardien de but originaire de la région napolitaine est devenu la petite coqueluche de tout un club grâce à ses prestations mais également grâce à son statut de cadre assumé. Titulaire indiscutable dans le but milanais, Donnarumma en est déjà à 45 apparition sous le maillot Rossoneri, à seulement 17 ans... Tout simplement incroyable.

Autre joueur qui devrait faire le bonheur de l'AC Milan à l'avenir : Manuel Locatelli. Le jeune italien est en train de s'imposer dans l'entrejeu avec une facilité déconcertante. À peine son entraîneur commence à lui accorder sa confiance que le jeune milanais se montre déjà décisif. Ces principaux faits d'armes depuis ses débuts en équipe première ? Inscrire le but de la victoire face à la Juventus Turin en octobre dernier (1-0), et une prestation XXL face à l'Inter Milan pour le premier derby della Madonnina de sa jeune carrière (2-2).

L'arrivée de nouveaux investisseurs et l'espoir d'une ère nouvelle glorieuse

Ce n'est plus un secret pour personne. Cela fait dorénavant quelques années que Silvio Berlusconi cherche à quitter la présidence du Milan AC. D'ailleurs, après plus de trente ans de bons et loyaux services, le Cavaliere est tout proche de céder complètement ses parts du club à des acquéreurs chinois. Initialement fixée au 13 décembre, l'officialisation de la vente définitive et totale de l'AC Milan a finalement été repoussée en mars 2017.

"Fininvest a officiellement annoncé le début des négociations pour la vente de l'AC Milan."

Une fois la signature du contrat de vente officielle, ce sera la fin de la longue et riche présidence de Silvio Berlusconi à la tête du club Rossoneri. Un mandat à la longévité exceptionnelle de plus de trente années, où le Milan a pu se forger le prestige qu'il possède aujourd'hui. Avec notamment huit titres de champion d'Italie et cinq coupes d'Europe glanées, les années Berlusconi ont été les plus fructueuses de l'histoire du mythique club italien.

Toutefois l'ère du Cavaliere arrivait très clairement à son terme. L'ancien chef d'état italien se montrait depuis quelques temps moins investi dans son club de cœur, ne débloquant plus d'immenses sommes d'argent comme il a pu le faire par le passé. Une décision lourde de conséquences puisque les mauvais résultats sportifs sont aussitôt venus frapper le Milan. Avec l'arrivée de nouveaux acquéreurs, les amoureux du club Rossoneri espèrent que d'importants investissements seront réalisés afin de permettre l'arrivée de nouveaux grands noms du football et de rendre enfin au Milan son niveau d'antan.

"Les supporters du Milan AC ont rendu hommage à Silvio Berlusconi et ses 30 années de mandat durant le derby contre l'Inter."

En cas de succès face à l'AS Roma ce lundi 12 décembre, le Milan AC réaliserait un coup sportif déterminant par la suite de sa saison.

Par Mathis Pivette, publié le 12/12/2016

Copié

Pour vous :