Critique : Diego Maradona, le biopic foot qu’on attendait

Le meilleur film de foot.

Au cours du Festival de Cannes, Konbini vous fait part de ses coups de cœur. Aujourd’hui, place à Diego Maradona, le documentaire d’Asif Kapadia sur le célèbre numéro 10 argentin.

Diego Maradona, c’est quoi ?

Après le biopic sur la chanteuse Amy Winehouse (Amy), Asif Kapadia était de retour à Cannes pour présenter son dernier film consacré au prodige du football argentin, Diego Maradona. Dans ce documentaire éponyme, le réalisateur britannique retrace la carrière et la vie du Pibe de oro depuis son arrivée à Naples en provenance de Barcelone en 1984 jusqu’en 1991, année de son contrôle positif à la cocaïne. Un film entièrement réalisé avec des images d’archives et des commentaires en voix off de l’ex-joueur et de ses proches (épouse, sœur, préparateur physique personnel, maîtresse…), montrant les moments de gloire et les déboires de l’un des plus grands joueurs argentins.

Publicité

Mais c’est bien ?

Durant toute la durée du film, on a l’impression d’être projeté 35 ans en arrière et d’assister en direct aux multiples vies de Maradona. Un sentiment favorisé par l’utilisation d’images d’archive comme unique matériel visuel. On se retrouve tantôt sur le terrain à (re)vivre les exploits de l’Argentin, tantôt dans un cadre privé à partager des moments intimes de la star. Et c’est justement ce qui fait la force de ce documentaire : l’alternance entre le sportif et le privé qui donne à voir les deux facettes de la personnalité du meilleur joueur du monde à l’époque. Une dualité soulignée à plusieurs reprises dans le film par des proches du joueur, qui parlent de Diego et de Maradona comme deux entités distinctes.

Avec ce projet, Asif Kapadia évite l’écueil du film qui traiterait les sept années du joueur à Naples comme une simple page Wikipédia. Avec un brillant travail de montage et de mise en contexte par les commentaires, il n’y a pas ce sentiment désagréable d’assister à un monotone exposé de collégien, comme c’est le cas pour beaucoup de biopics. La vie sulfureuse du Pibe de oro (relation avec la mafia, aventures extraconjugales, enfant illégitime), l’amour fou des Napolitains pour leur joueur, sa longue et lente déchéance, ses prouesses techniques, l’Argentine… tout s’entremêle, créant une narration dense mais loin d’être indigeste.

Publicité

Qu’est-ce qu’on retient ?

Enfin, un bon biopic.

Diego Maradona était vraiment un joueur exceptionnel.

La drogue, c’est pas bien.

La passion des Napolitains pour leur club est de la pure folie.

La mafia, c’est pas bien.

Les images d’archives de match du Napoli et de l’Argentine d’excellente qualité.

Par Abdallah Soidri, publié le 24/05/2019

Copié

Pour vous :