Pep Guardiola – Twitter Manchester City

Comment Pep Guardiola impose déjà son style à Manchester City ?

Le début de saison de Manchester City est une réussite avec deux victoires en Premier League et une démonstration en barrage aller de C1 contre le Steaua (5-0). Plus que les résultats, c'est la manière qui a surpris les observateurs. La méthode Guardiola semble déjà porter ses fruits. 

Avant le match retour face au Steaua Bucarest mercredi soir, Manchester City se présente avec confiance, après avoir assimilé rapidement les préceptes de son nouveau coach. S'il est difficile de tirer des conclusions sur trois petits matches, plusieurs éléments montrent en effet un net changement par rapport à l'an dernier.

Le premier indice n'est autre que la possession. Face au Steaua, les Citizens ont eu plus de 65% de possession de balle, et gravitent en tête du classement de la possession en Premier League (plus de 60% de moyenne sur les deux premiers matches).

Publicité

Kevin De Bruyne - Twitter Manchester City

Kevin De Bruyne - Twitter Manchester City

Grand adepte des repositionnements, "le Philosophe" a déjà sévi chez les Sky Blues. Première nouveauté : David Silva joue les milieux relayeurs au côté de Kevin De Bruyne. Guardiola n'a pas peur d'aligner beaucoup de joueurs offensifs si cela est cohérent dans son plan de jeu. La preuve : Silva, De Bruyne, Sterling, Agüero et Navas étaient tous titulaires sur la pelouse de Stoke samedi dernier.

Le grand gagnant de ces changements n'est autre que Raheem Sterling. Très décevant sous l'ère Pellegrini, il revient en force grâce à ce système qui favorise les joueurs de couloirs, dont ont pu profiter Kingsley Coman ou Douglas Costa au Bayern Munich.

Publicité

Raheem Sterling - Twitter Manchester City

Raheem Sterling - Twitter Manchester City

Autre point commun avec le jeu pratiqué en Bavière : l'utilisation des latéraux. Au Bayern, David Alaba et Philippe Lahm rentraient souvent dans l'axe pour y apporter des solutions, alors que le jeu était étiré grâce aux ailiers. Guardiola applique la même méthode à City avec Clichy, Sagna, Zabaleta ou Kolarov dans ces rôles. Petite interrogation : reste à voir si ces quatre hommes sont capables d'avoir la même polyvalence que les deux phénomènes du Bayern.

Pep Guardiola & David Silva - Twitter Manchester City

Pep Guardiola & David Silva - Twitter Manchester City

Publicité

Bien sûr, tout n'est pas encore parfait. Le jeu sans ballon d'Agüero est pointé du doigt par le Catalan, l'Argentin ayant tendance à disparaître contrairement à un Thomas Müller toujours impliqué dans la construction du jeu bavarois.

De plus, certains joueurs sont logiquement mis de côté : Yaya Touré ne fait pas partie des plans à cause de son physique déclinant, Eliaquim Mangala pêche souvent au niveau de la relance, Samir Nasri est à cours de forme et Joe Hart n'a pas le profil d'un gardien doué balle au pied (contrairement à Manuel Neuer ou Claudio Bravo).

Sergio Aguero - Twitter Manchester City

Sergio Aguero - Twitter Manchester City

Publicité

Plusieurs interrogations se posent encore : John Stones va-t-il s'imposer en défense ? Comment Fernandinho peut mener le milieu de terrain ? Kelechi Iheanacho est-il capable d'être la doublure d'Agüero sur le long terme ? Ilkay Gundogan peut-il revenir en forme ? Comment Leroy Sané et Gabriel Jesus vont-ils s'intégrer à la rotation ? On a hâte de découvrir tout ça.

Par Wallid Addigue, publié le 24/08/2016

Copié

Pour vous :