Comment Lyon peut faire tomber le Paris Saint-Germain

Invaincu en championnat cette saison, le Paris Saint-Germain est l'équipe à battre. Et si le bourreau du club parisien était contre toute attente l'Olympique Lyonnais ? 

"Encore un match contre les Parisiens ? C'est pas possible..." Chaque supporter lyonnais se retrouvera dans cette phrase. Il faut dire que cette saison, l'OL a déjà rencontré le PSG à 4 reprises, pour un bilan de 4 défaites. Rien de bien encourageant avant de retrouver les coéquipiers de Zlatan Ibrahimovic dimanche soir pour le match de clôture de la 28ème journée de Ligue 1.

Afin de redonner un peu d'espoir aux Gones, on a cherché quelques arguments qui pourraient permettre à l'OL de faire tomber le PSG pour la première fois de la saison. Sans garantie, aucune.

Publicité

S'inspirer d'une fameuse soirée à Glasgow

Publicité

Nous sommes le 7 novembre 2012. Le Celtic Glasgow reçoit le FC Barcelone en phase de poules de C1. Une formalité pour le Barca se dit-on, sauf que rien ne va se passer comme prévu. Les Blaugranas s'inclinent 2-1 malgré une écrasante domination (89% de possession, 23 tirs à 5) : une défaite qui reste encore aujourd'hui dans les mémoires.

Publicité

Largement dominé par le PSG lors des 4 confrontations cette saison, l'OL peut s'appuyer sur cet exemple pour réaliser l'exploit. Subir, subir, encore subir et compter sur son réalisme devant pour faire la différence sur ses rares opportunités. Mourinho style.

Utiliser la technique de Benitez

Parce que jouer le PSG ne suffit pas au malheur des Lyonnais, Bruno Génésio devra faire sans Clément Grenier, Christophe Jallet, Samuel Umtiti, Corentin Tolisso et Mathieu Valbuena dimanche. Des absences qui risquent de faire mal, en particulier celle de Captain' Sam, le roc de la défense lyonnaise et l'un des rares à être au niveau cette saison.

Publicité

Du coup, Génésio pourrait tenter un coup de poker en le titularisant, un peu à l'image de Benitez qui avait titularisé Cheryshev cette saison avec le Real Madrid alors que ce dernier ne pouvait pas jouer. Même exemple avec... le PSG en 1997 qui avait fait l'erreur avec Laurent Fournier en Coupe d'Europe.

Une solution audacieuse, qui semble néanmoins peu recommandable. Si le Real avait remporté son match (3-1), le club a par la suite été exclu de la Coupe du Roi pour cette erreur. Même son de cloche pour le PSG qui avait perdu 3-0 sur tapis vert suite à des réclamations. Sauf si Thiriez ferme volontairement les yeux sur cette affaire, on va conseiller à Aulas d'éviter de tenter cette stratégie.

Rappeler les anciennes gloires

Tous les supporters lyonnais se souviennent de l'époque dorée où l'Olympique Lyonnais se faisait un malin plaisir à écraser le PSG grâce à des buts dans le temps additionnel de Sylvain Wiltord ou de Sidney Govou. Des mauvais souvenirs que les Parisiens ont effacé de leur mémoire, mais il serait intéressant de voir un duel entre le PSG d'aujourd'hui et l'OL d'hier.

PSG

Avouez que ça aurait de la gueule

Si Jean-Michel Aulas pouvait passer un petit coup de fil à Essien, Malouda, Fred, Cris et John Carew, on aurait un match beaucoup plus équilibré dimanche soir. Et même à 41 ans, on ne doute pas une seconde que Juninho serait capable d'envoyer des lucarnes sur coup franc.

Lancer FIFA 16

Ça, c'est la solution ultime pour les supporters lyonnais les plus défaitistes. Dimanche soir, au lieu de brancher Canal +, il suffit d'allumer sa console de jeu, de choisir l'OL contre le PSG et de configurer les paramètres. Choisissez niveau "débutant", réglez le temps sur "45 minutes la mi-temps" et vous avez une chance de planter 100-0 ou plus au PSG. Vous serez certes totalement déconnectés de la réalité, mais au moins vous êtes sûr de passer une bonne soirée.

Par Julien Choquet, publié le 26/02/2016

Copié

Pour vous :