Où ces coachs en étaient à 28 ans, âge du nouvel entraîneur d'Hoffenheim ?

Le nouvel entraîneur d'Hoffenheim est impressionnant de précocité. À 28 ans, il est le plus jeune entraîneur des grands championnats européens. Mais qu'en était-il des plus grands coachs au même âge ?

Hier, le club allemand d'Hoffenheim nommait Julian Nagelsmann à la tête de son équipe première. Un jeune de 28 ans qui s'occupait jusqu'alors de l'équipe U19 du club allemand, devenant ainsi le plus jeune coach de l'histoire de Bundesliga. La précocité du jeune homme laisse présager un avenir radieux. On a donc décidé de faire un bond en arrière plus ou moins lointain, c'est selon, pour se rappeler où en étaient les coachs des plus grands clubs européens à l'aube de la trentaine.

Real Madrid : la légende Zinédine Zidane

Lorsque l'on se penche sur le cas de l'un des plus grands joueurs du monde, même à 28 ans, le constat a de quoi faire rêver. Retour en 2000 donc, quelques semaines à peine avant le sacre de l'Équipe de France à l'Euro. Lorsque Zizou souffle ses 28 bougies, il a déjà décoré sa cheminée d'un Ballon d'Or et enrichi son palmarès d'une Coupe du Monde, d'une Supercoupe d'Europe, de deux progénitures qui fouleront plus tard les pelouses du Real Madrid et de deux titres en Serie A parmi tant d'autres. À 28 ans, le numéro 10 porte toujours les couleurs de la Juventus et s'est d'ores et déjà rendu indispensable chez les Bleus. Et puis à 28 ans, Zizou avait déjà sa statue au musée Grévin et un mur à son effigie dans sa ville natale.

Publicité

Le mur du génie à Marseille (Photo AFP)

Oui, Zinédine Zidane était déjà une légende à 28 ans.

Bayern Munich : Pep Guardiola, l'homme d'un club

Catalan jusqu'à la moelle, Pep Guardiola n'avait en 1999 connu qu'un seul club, le FC Barcelone bien sûr, dont il portait le brassard depuis deux ans déjà. À 28 ans, en véritable taulier de cette équipe de rêve, Pep a déjà une C1 derrière lui et la fierté d'être sextuple vainqueur du championnat d'Espagne. Un palmarès déjà bien fourni et une influence certaine sur le collectif, Guardiola semble prédestiné à une glorieuse carrière d'entraîneur.

Publicité

Publicité

Pep a cependant tardé à devenir un pilier de sa sélection nationale avec laquelle il avait décroché la médaille d'or au Jeux Olympiques de 1992... à Barcelone. Royal.

FC Barcelone : le pilier Luis Enrique

Au même âge, Luis Enrique portait comme Guardiola les couleurs du Barca, club qu'il rejoignait deux ans plus tôt en provenance de l'ennemi madrilène. Forcément, avec l'hégémonie du club catalan avant son arrivée, son palmarès est un peu moins fourni que celui du Pep, même s'il était à ses côtés pour la victoire aux Jeux Olympiques de 1992. Avant de rejoindre le Camp Nou, Luis Enrique a tout de même remporté un championnat d'Espagne avec la Maison Blanche et en décroche un second avec le Barca l'année de son 28e anniversaire.

Déjà à 28 ans, Luis Enrique avait une gueule a jouer dans un western (Photo AFP)

Publicité

En sélection nationale, sa polyvalence l'a rapidement rendu indispensable et à 28 ans, Luis avait déjà disputé deux Coupe du Monde.

Chelsea : l'inconnu Guus Hiddink

Autre génération, autre parcours. Il faut remonter jusqu'en 1974 pour voir où en était Guus Hiddink à l'âge de 28 ans. Devenu professionnel à 21 ans, l'actuel entraîneur des Blues soufflait ses 28 bougies avec un palmarès vierge... ou presque. Evoluant au poste de milieu de terrain, le Guus a tout de même remporté la deuxième division hollandaise avec De Graafschap, lui permettant de découvrir l'Eredivisie l'année suivante.

(Photo Old School Panini)

Guus Hiddink (Photo Old School Panini)

Après deux ans au PSV Eindhoven sans réellement s'imposer, il rejoint plus tard le club avec lequel il a découvert le plus haut niveau. À 28 ans, Guus Hiddink n'avait donc connu que deux clubs et un titre de deuxième division. Mais avec son palmarès actuel, il prouve que la patience et le travail finissent toujours par payer.

Atlético Madrid : l'indispensable Diego Simeone

Né la même année que Luis Enrique, Diego Simeone a déjà roulé sa bosse à l'aube de la trentaine. Passé par le FC Séville et l'Atlético Madrid, il porte en 1998 les couleurs de l'Inter Milan avec qui il remporte la Coupe UEFA. À cet âge, Diego a déjà remporté un championnat et une Coupe d'Espagne avec l'Atlético, une Coupe des Confédérations, une médaille d'argent aux Jeux Olympiques de 1996 et deux Copa America avec l'Argentine. Une sélection qu'il connaît depuis 10 ans déjà et dont il est un véritable patron. Joueur rugueux et malin, c'est à lui que l'on doit l'expulsion de David Beckham pendant la Coupe du Monde 1998.

Ça lui a fait tout drôle à Diego de se retrouver sur un banc de touche.

Equipe de France : Didier Deschamps, synonyme de précocité

Rien que pour le plaisir, on s'est penché sur la situation de notre sélectionneur national afin d'évaluer l'envergure du joueur qu'il était à 28 ans. Dans la lignée de sa carrière d'entraîneur, Didier Deschamps a assez rapidement ajouté les premières lignes à son glorieux palmarès. À 28 ans, DD en fait 10 de plus et son palmarès aussi : il a déjà remporté trois championnats de France et la fameuse C1 de 93 avec l'OM, auxquels s'ajoute un titre de Serie A.

Mais ce n'est pas tout, en 1996, il fête son 28e anniversaire à Turin en remportant la C1 avec la Juve et hérite la même année du brassard de capitaine en Equipe de France pour la gloire qu'on lui connaît.

Précoce, l'entraîneur d'Hoffenheim l'est sans aucun doute. Mais pourra-t-il un jour rejoindre ces entraîneurs au Panthéon du football ?

Par Antoine Bonnet, publié le 12/02/2016

Copié

Pour vous :