Un club de MLS devient le premier à avoir son tatoueur officiel

Il y a huit mois, nous vous parlions de ce club de MLS qui recherchait son tatoueur officiel. C'est désormais chose faite. 

C'est une première dans le monde du foot selon Doug Vosik, le vice-président du marketing des Philadelphia Union. Le club de Philly a recruté son tatoueur officiel en la personne de Jay Cunliffe, propriétaire d'un salon de tatouage en ville. 

L'idée a germé dans l'esprit de Doug Vosik lors de l'arrivée au club de Giliano Wijnaldum l'hiver dernier, le petit frère du joueur Georginio Wijnaldum, comme il l'a expliqué à ESPN

Publicité

"Pendant qu'on faisait connaissance, j'ai tout de suite vu ses nombreux tatouages, et certains me plaisaient. Pendant notre conversation, le coach de l'équipe est entré dans la pièce, et a commencé à le complimenter également sur ses tatouages, en lui disant qu'il aimerait bien en avoir un jour. C'est là que j'ai réalisé à quelle vitesse deux inconnus pouvaient sympathiser grâce aux tatouages, et ça m'a donné l'idée d'avoir un tatoueur officiel pour l'équipe." 

Après plusieurs mois et 150 candidatures reçues, le club a donc finalement sélectionné Jay Cunliffe, mais également Dan Czar, le deuxième CV sur la liste, qui s'occupera de proposer des motifs de tatouages aux joueurs, mais également aux fans du club. 

Publicité

 
Et le travail a déjà commencé. Toujours sur ESPN, le défenseur du club Joshua Yaro a souhaité faire son premier tatouage sous l'aiguille de Jay Cunliffe, afin de rendre hommage à sa mère, décédée il y a peu : 
"La plupart des gens se font un tatouage pour une raison, avec une inspiration précise, afin d'avoir une belle histoire à raconter. Les tatouages nous permettent de discuter entre nous d'autres choses que du football. La plupart des nouveaux qui nous ont rejoint cette année ne savaient pas que ma mère était décédée, et ils l'ont découvert grâce à mon tatouage." 

Publicité

Une chose est sûre : David Beckham et ses dizaines de tatouages semblent bel et bien avoir laissé leur empreinte de l'autre côté de l'Atlantique. 

Par Julien Choquet, publié le 24/10/2017

Copié

Pour vous :