Le championnat de France de Subbuteo commence, entretien avec le président de la fédé française

Rival du baby foot et des jeux sur console, le Subbuteo est l'adaptation la plus réaliste des conditions de jeu d'un véritable match de foot. Les prochains championnats de France se dérouleront les 11 et 12 juin à Paris. Explications. 

Avec des fédérations dans plus de 20 pays, des clubs nationaux, une équipe de France et un classement mondial des meilleurs joueurs, le Subbuteo est une discipline à part entière. Apparentée à tort au baby foot, ce "football de table" peut se jouer individuellement ou en équipe et fédère plusieurs milliers de passionnés à travers la France.

A l'approche des championnats de France, nous sommes allés poser des questions à Thomas Bonté, président de la très officielle Fédaration Française de Football de Table.

Publicité

DR

DR

Le Subbuteo, qu’est ce que c’est ?

C’est un jeu qui a été inventé par le Britannique Peter Adolph dans les années 30 et qui s’inspirait d’un jeu inventé par les marins anglais de la Navy avec des capsules de bière. Ils ne pouvaient pas jouer au foot sur leurs bateaux donc ils ont inventé ça. Peter Adolph a déposé la marque Subbuteo en 1947.

Publicité

Au départ, c’était un jeu destiné aux enfants mais certains adultes se sont rendu compte qu’en améliorant le matériel de base, on pouvait en faire une discipline à part entière. Très rapidement, des fédérations se sont créées un peu partout. D’abord en Europe occidentale, puis ensuite via les pays du Commonwealth un peu partout dans le monde.

Le jeu est arrivé comment en France ?

Il est apparu dans les années 60. Un distributeur français a acheté la licence et a lancé le Subbuteo chez nous. C’était le jeu d’origine destiné donc aux enfants, qui s’est transformé en football de table pour les adultes. Au départ, ça devait s’appeler baby foot mais on s’est fait piquer le nom. Le football de table commence réellement dans les années 80 avec l’apparition des clubs, de la fédération et du matériel professionnel.

Publicité

DR

DR

Comment joue-t-on au Subbuteo ?

Ça se joue uniquement avec l’index ou le majeur. Mais pas avec des pichenettes, parce que l’idée c’est de travailler sur la précision et pas sur la force. Il faut pouvoir doser les coups. Ce n'est pas un simple jeu de hasard, il faut de la maîtrise et de la tactique. Ça se joue vraiment en possession de balle. Il y a systématiquement un joueur qui attaque et un autre qui défend en empêchant la progression de l’attaquant. Si l’attaquant rate le ballon ou si celui-ci touche le défenseur, les rôles sont inversés. La différence avec un terrain de foot normal, c’est qu’il y a une ligne des 22 mètres comme au rugby. Pour pouvoir tirer et marquer, il faut que le ballon ait franchi cette ligne.

Publicité

"C’est le jeu qui se rapproche le plus du football, plus que le baby foot ou les jeux sur PlayStation"

Hors-jeu, touche, pénalty, coup franc, les règles sont les mêmes que pour le foot classique ?

Pour les hors-jeu, ils sont effectifs après la ligne des 22 mètres. Les autres règles sont exactement les mêmes. C’est le jeu qui se rapproche le plus du football, plus que le baby foot ou les jeux sur PlayStation. Il y a toutes les règles qui sont retranscrites fidèlement. Dans les jeux vidéo, vous êtes maître d’un seul joueur. Là, vous êtes maître de toute l’équipe. On a même des cartons rouges pour sanctionner un joueur qui ne se comporte pas bien. On a aussi un carton orange pour expulser le gardien de sortie quand il y a un vrai manquement aux règles.

DR

DR

Quel est le profil des joueurs du championnat ?

Il y a bien sûr une grande majorité de fans de foot. Mais aussi des gens qui jouent au billard ou aux échecs. Des gens qui aiment bien la compétition en tout cas, qui ont joué au Subbuteo étant jeunes puis qui sont passés au football de table. C’est très masculin. Ils viennent de milieux socio-professionnel très différents.

Comment y joue-t-on en équipe ?

En équipe, on joue à 4 joueurs sur 4 tables différentes. On joue en 2 mi-temps de 15 minutes. Le nombre de buts des 4 joueurs est ensuite comptabilisé pour former le score final. A la mi-temps, on peut faire rentrer un nouveau joueur.

"Buffon est un grand fan du Subbuteo !"

Karembeu est sponsor du Subbuteo. Vous êtes en contact avec des joueurs connus ?

Karembeu est l’ambassadeur de la marque Megableu, qui détient la licence Subbuteo en France. Les joueurs français nous snobent un peu. Pourtant, un joueur pro en fin de carrière pourrait retrouver des sensations avec le football de table. En Italie, c’est différent. Buffon est un grand fan du Subbuteo.

Les Italiens justement sont très forts ! L’Équipe de France a un bon niveau ?

On a connu notre heure de gloire dans les années 90. En Italie, il y a eu beaucoup plus d’argent. Et ils ont la culture de la gagne. En France, on est plus dans le beau jeu, et ça se remarque aussi dans le football de table. On est au 10ème rang mondial.

Qui sont les stars du football de table ?

L’Espagnol Carlos Flores. C’est le meilleur joueur de l’histoire, il a tout gagné. Une partie des joueurs français jouent pour des clubs étrangers, en Belgique et en Italie où les championnats sont plus attractifs. Parmi les très bons joueurs, on a Thierry Vivron, c’est le premier champion de France en 1980. Il l’a été aussi en 2012. Il a une longévité record. On a aussi Axel Donval, c’est le n°1 mondial !

Coupe du Monde de Subbuteo en Espagne, en 2013 (DR)

Coupe du Monde de Subbuteo en Espagne, en 2013 (DR)

L’entraînement se passe comment ?

Chaque club propose une fois dans la semaine des regroupements pour s’entraîner. On s’entraîne sur les contrôles, les amortis… Mais surtout aussi en faisant des matches. Il faut tenir car lors du championnat, il y a quand même 7 matches à jouer dans la journée. Même si ce n’est pas physique, il faut pouvoir rester concentré. Donc bien dormir, bien manger. Des règles de base. Comme pour le football sur terrain.

Un petit mot sur les championnats du 11 et 12 juin ?

Ils auront lieu à la Villette. Il y aura une cinquantaine de joueurs venus de la France entière. Le samedi c’est la compétition individuelle et le dimanche par équipe. L'équipe qui sera sacrée championne de France sera qualifiée pour la coupe d’Europe des clubs qui se déroulera à Rome au mois d’octobre. Les individuels peuvent gagner leur ticket pour la coupe du monde qui aura lieu en Belgique en septembre.

Par , publié le 01/06/2016

Copié

Pour vous :