"On l'aime autant que les autres joueurs du club" : à Cardiff, un fan crée des bannières en soutien à Emiliano Sala

De l'autre côté de la Manche, la mobilisation est toujours d'actualité. 

Dans la nuit de lundi à mardi, Emiliano Sala a disparu dans un accident d'avion alors qu'il se rendait à Cardiff, après avoir fait ses adieux à ses anciens coéquipiers nantais. Un déchirement pour tous les supporters des Jaune et Vert, qui multiplient les actions afin de soutenir l'attaquant argentin dans cette épreuve. 

Toujours sans nouvelle ce jeudi, alors que la police vient d'annoncer l'arrêt des recherches, la mobilisation continue à 736 kilomètres de Nantes, du côté de Cardiff. Camron George, supporter de Cardiff depuis toujours, a notamment lancé la fabrication de plusieurs bannières à la gloire de leur nouvel attaquant Emiliano Sala, grâce à un financement participatif. Avec un seul espoir : pouvoir un jour les afficher devant lui au Cardiff City Stadium. 

Publicité

Publicité

Football Stories | Depuis combien de temps supportes-tu Cardiff City ?

Camron George | Cela fait 10 ans que je supporte cette équipe et que je ne loupe quasiment aucun match, que ce soit à domicile ou à l'extérieur. Pour tout te dire, je n'ai raté que 7 matches pendant ces dix années. 

Comment as-tu réagi quand tu as appris que Sala allait signer dans ton club ?

Publicité

En tant qu'amoureux de foot, je le connais depuis un petit moment grâce à ses performances avec Nantes. Mais c'est vraiment depuis les rumeurs de son arrivée à Cardiff que je suis devenu un vrai fan. Honnêtement, depuis que son transfert a été acté, je chante son nom du réveil jusqu'au coucher. Ma petite-amie ne l'aime pas à cause de moi, tellement je lui ai cassé les oreilles (rires)

Tous les supporters de Cardiff étaient aussi enthousiastes de le voir porter votre maillot ?

Oui, on était tous très impatients de l'accueillir. Tout le monde n'était peut-être pas aussi expressif que moi, mais on avait vraiment hâte de le voir jouer pour nous. C'était vraiment une grosse recrue pour notre club. Cela fait longtemps que nous n'avions pas eu de joueurs de cette envergure. Le dernier, c'était sûrement Jimmy Floyd Hasselbaink. 

Publicité

En Ligue 1, Sala était un joueur apprécié de tous, mais qui ne rameutait pas non plus les foules. Qu'est-ce qui fait qu'à Cardiff il était aussi attendu ?

C'est simple : nous préférons la mentalité au talent. Quand il joue, il se bat pour chaque ballon, il ne lâche rien, c'est un vrai guerrier. C'est exactement le genre de joueur que nous voulons. Tant qu'il se battra, nous continuerons à l'applaudir, même s'il échoue. Sa mentalité, sa façon de jouer, tout collait parfaitement avec la culture de notre club. C'est aussi pour ça qu'on a l'impression qu'il fait déjà partie de notre famille. 

À quel moment as-tu eu l'idée de créer des bannières au nom d'Emiliano Sala ?

J'y ai pensé dès que j'ai appris pour l'accident. Je me suis demandé ce que je pouvais faire, à mon niveau, pour aider un peu dans cette situation. Une bannière va être prête aujourd'hui, alors que celle de 21 mètres, sur laquelle est écrite "On ne t'a jamais vu marquer des buts, mais Emiliano, notre beau BlueBird, nous t'aimerons pour toujours" devrait rapidement voir le jour. Dès que nous avons d'autres idées, elles seront faites. 

Pourquoi c'était si important pour toi de te lancer dans ce projet ?

Même si ça ne fait que très peu de temps qu'il a signé à Cardiff, on l'aime autant que tous les autres joueurs du club. Comme le dit notre bannière "once a bluebird, always a bluebird". Une fois que tu as rejoint notre famille, tu es des nôtres pour toujours et on te traite comme tel. 

Tu as aussi prévu de donner des bannières aux supporters nantais ?

Oui, nous voulons leur offrir au moins une bannière, étant donné que plusieurs fans de Cardiff vont aller à Nantes pour rencontrer des fans sur place. C'est important pour nous de montrer de la solidarité. C'est une manière de leur faire comprendre que nous sommes unis dans cette épreuve, ce qui représente bien la ville et le club de Cardiff. Partout dans le stade, il y a des bannières sur lesquelles tu peux lire "we are one" ou "we are bluebirds". C'est notre philosophie. 

Quand est-ce que ces banderoles seront affichées ?

Celle que je prépare devrait être prête pour le prochain match contre Arsenal mardi prochain, et la grande de 21 mètres devrait être affichée dans le stade pour notre prochain match à domicile face à Bournemouth, le samedi suivant. En ce moment, il y a un espace dédié devant le stade, avec des t-shirts, des bougies, des maillots et des messages. 

Même si les espoirs sont infimes, dans quel état d'esprit es-tu aujourd'hui ?

Tant qu'il n'y a pas d'annonce officielle, nous continuerons à prier pour lui et à lui envoyer du courage. Il s'est toujours battu sur les terrains : il n'y a pas de raison que nous ne nous battions pas pour lui aujourd'hui. 

Si vous souhaitez donner à la campagne de crowfunding pour la création de bannières pour Emiliano Sala, tout se passe ici

Par Julien Choquet, publié le 24/01/2019

Copié

Pour vous :