En cas de titre, la capitaine des USA refuse d'être reçue à la Maison-Blanche

La fracture est totale.

Quarts de finaliste, les Américaines affrontent ce vendredi l’équipe de France avec l’objectif de rentrer dans le dernier carré de ce mondial. Et si les USA arrivent au bout de la compétition, les joueuses devraient être reçues à la Maison Blanche par le président, comme le veut la tradition. Problème : la capitaine, Megan Rapinoe, a annoncé dans une interview pour le média 8by8 qu’elle refusait de se rendre dans cette "p***** de Maison-Blanche".  

Publicité

La raison ? La capitaine des USA est lesbienne, pro-LGBT et anti-Trump assumée depuis toujours. Une véritable scission est donc en train de se créer entre Rapinoe et le président Trump, qui a tenu à réagir sur Twitter aux propos de l’Américaine : 

Publicité

Publicité

"J’invite les joueuses de l’équipe, qu’elles gagnent ou pas. Megan ne devrait jamais manquer de respect à notre pays, à la Maison-Blanche et à notre drapeau, d’autant plus que beaucoup a été fait pour elle et son équipe. Soyez fières du maillot que vous portez."

Pour rappel, Megan Rapinoe ne chante pas l’hymne américain avant les matches, en signe de protestation contre le gouvernement en place.

Par Julien Choquet, publié le 26/06/2019

Copié

Pour vous :