LONDON, ENGLAND – AUGUST 29: Hugo Lloris of Tottenham Hotspur leads the team mates to enter the pitch prior to the Barclays Premier League match between Tottenham Hotspur and Everton at White Hart Lane on August 29, 2015 in London, England. (Photo by Julian Finney/Getty Images)

Accompagner les joueurs sur la pelouse en Angleterre peut coûter cher aux familles, selon la BBC

800€ : c'est le prix pour accompagner Lucas Digne sur le terrain pour 2 ou 3 matches. 

En France, on les appelle généralement les "escort kids". En Angleterre, ce sont les "mascottes". Lors de chaque match, vous les voyez accompagner les joueurs sur la pelouse, main dans la main. Si en France, cette expérience est la plupart du temps gratuite, car organisée par les clubs de haut niveau en partenariat avec leurs sponsors, leur centre de formation ou des clubs de la région, le tableau est parfois tout autre en Angleterre. 

En effet, une enquête de la BBC révèle que les packages vendus par certains clubs de Premier League et de Championship (2e division) aux familles dont les enfants veulent devenir mascottes ont un coût très élevé. 

Publicité

Par exemple, être mascotte à Swansea (12e de Championship) coûte £478, soit environ 530 euros. Le club a précisé que le prix avait baissé cette saison, après sa relégation en 2e division. Trois clubs de première division font payer encore plus cher le droit de fouler la pelouse avant une rencontre : Leicester, Tottenham et Everton.

À West Ham, il faut débourser £700 (environ 775€) pour que son enfant accompagne un joueur lors d'un match contre une équipe du Top 6. Le tarif est moins élevé contre les autres clubs. Un enfant par match peut participer gratuitement. À Everton, le prix est de presque 800€ pour deux ou trois rencontres dans l'année. Les bénéfices reviennent à des œuvres de charité selon la BBC. 

À Tottenham, le package pour mascottes coûte près de 450€ (Photo by Julian Finney/Getty Images)

Publicité

Ces packages comprennent la plupart du temps une tenue pour le kid, le droit de prendre des photos et d'avoir des autographes et un billet pour le match, sauf à Bournemouth, où la famille doit en plus payer la place. 

Ces prix choquent les associations de consommateurs outre-Manche. À la BBC, Martyn James, du site Resolver, explique : 

"Il est absolument scandaleux que les enfants les plus riches puissent se retrouver en haut de la liste des mascottes. Quand j'étais petit, être une mascotte était une récompense pour notre loyauté. Payer pour ces packages est inacceptable - et c'est une pratique assez inconnue également. Cela va à l'encontre de tout ce que notre football est censé représenter."

Publicité

Heureusement tous les clubs anglais ne pratiquent pas ces méthodes et, comme en France, d'autres permettent à des jeunes de réaliser gratuitement leurs rêves. À Chelsea, Liverpool, Arsenal et Manchester United notamment, les petites mascottes sont choisies parmi le fan club junior. 

Par Lucie Bacon, publié le 03/01/2019

Copié

Pour vous :