AFP

Voici nos 5 idées pour sortir l'OM de la crise

Frank McCourt, si vous nous lisez.

C'est la crise à l'OM. Après un triste match nul contre Monaco ce week-end et avant d'affronter Saint-Étienne dans un nouveau match de la peur ce mercredi, les Marseillais sont dans le dur. Ils sont en effet sur une terrible série de huit rencontres sans victoire, ce qui attise la colère des supporters.

Et parce que le club semble à court de solutions, nous proposons quelques pistes de réflexions, sur et en dehors du terrain, pour améliorer la situation du club. Messieurs McCourt et Eyraud, vous savez ce qu'il vous reste à faire.

Publicité

Changer le nom "OM Champions Project" en "OM Project"

Publicité

L'un des plus grands problèmes depuis que McCourt a repris les rennes, c'est sûrement la communication des dirigeants, avec en point d'orgue le nom donné à la politique ambitieuse du club : "OM Champions Project". Alors qu'on entame la troisième saison sous le giron de l'Américain, force est de constater que les Phocéens sont loin d'un titre de champion. Une donnée qui n'a sans doute pas échappée aux joueurs, qui se sont peut-être trop mis la pression pour honorer ce slogan, surtout après la finale d'Europa League perdue la saison dernière.

Publicité

Pour dédramatiser la situation et enlever de la pression aux joueurs, changer l'"OM Champions Project" en "OM Project" leur permettrait d'être plus libérés sur le terrain. Le genre d'insouciance qui permet de réaliser de grandes choses, et pourquoi pas de décrocher une place sur le podium à la fin de la saison.

Recruter Cheick Diabaté en numéro 9

Valère Germain ? Ça ne marche pas. Kostas Mitroglou ? Non plus. Depuis leur arrivée en 2017, les deux ont inscrit moins de 40 buts sous le maillot phocéen. Un rendement bien trop faible pour un club de ce standing. Mais alors qu'il ne reste que le championnat à jouer aux Marseillais, pourquoi ne pas recruter un buteur rompu aux joutes de Ligue 1 et qui y a déjà fait ses preuves, comme Cheick Diabaté ?

Publicité

Du haut de ses 88 buts marqués avec des équipes françaises, le Malien a le profil parfait pour assurer à la pointe de l'attaque. En plus de ses géniales qualités de buteur, c'est aussi un homme exceptionnel. Sa gentillesse et sa bienveillance ne peuvent que faire du bien dans un vestiaire marseillais rongé par la crise.

Engager Mohamed Henni comme coach mental

Comment un mec qui passe son temps à crier "NUUUUUUUUL" - entre autres - peut-il faire du bien à l'Olympique de Marseille ? C'est simple : en faisant exactement la même chose. Explications. Alors que l'OM traverse sa plus mauvaise passe sous l'ère McCourt, il semblerait que les discours de Rudi Garcia, ainsi que ceux de Jacques-Henri Eyraud, ne passent plus auprès des joueurs. Sur ce plan, un électrochoc serait le bienvenue pour remotiver les troupes, et le franc parler de Momo Henni aiderait grandement. On l'imagine assez facilement remettre en place sans sourciller Mandanda, Rami, Ocampos et consorts après un match raté. Et à l'inverse, les féliciter en cas de prestation aboutie. Le tout à la manière Henni.

Donner à Rudi Garcia le nom d'un grand coach : José

Le PSG a Thomas Tuchel. L'Olympique Lyonnais a Pep Genesio. L'OM doit avoir José Garcia. Parce que dans les grandes rencontres il faut savoir se transcender en se mettant au niveau des meilleurs entraîneurs du monde, comme le coach de l'OL a pu le faire face à l'ogre Manchester City en Ligue des Champions. En adoptant cette mentalité, Rudi Garcia a toutes les chances d'effectuer des masterclass tactiques lors des gros matches. Et comme le surnom Pep est déjà pris dans le Rhône, on propose  à Garcia de se nommer comme le meilleur ennemi du Catalan : José. 

Concert de Jul à chaque match de l'OM à domicile

Quoi de mieux pour galvaniser supporters et joueurs qu'un concert du plus grand rappeur Marseillais du XXIe siècle ? Avec sa musique fédératrice, accessible et ultra efficace, Jul est ce qui manque pour enflammer le Vélodrome. Imaginez plutôt : nul ou défaite de l'OM à la mi-temps, 15 minutes de concert du "sang" qui chauffe le public à blanc avant le retour des joueurs, Payet et Thauvin qui livrent une prestation XXL, portés par le Vél' en fusion, et vous obtenez une victoire à coup sûr. Cerise sur le gâteau, le rappeur remet ça à la fin du match pour faire durer le plaisir. Spectacle assuré.

Par Abdallah Soidri, publié le 15/01/2019

Copié

Pour vous :