À 21 ans, il devient le plus jeune entraîneur à obtenir la licence professionnelle de l'UEFA

Ejdin Djonlic a battu un record de précocité en devenant le plus jeune entraîneur à obtenir la licence A de l'UEFA, permettant d'entraîner des équipes professionnelles. 

Il y a certains jeunes qui s'éclatent sur Football Manager, et d'autres qui exercent le métier d'entraîneur en vrai, à haut niveau. C'est le cas d'Ejdin Djonlic, un jeune Bosnien de 22 ans, qui a validé sa licence A de l'UEFA alors qu'il n'avait encore que 21 ans. Un record de précocité, tout simplement.

Pour certains, la licence A ne veut pas dire grand-chose et on les comprend. Jetez un œil à la pyramide des licences décernées par l'UEFA, afin de bien saisir à quel point cette performance est remarquable :

Publicité

uefa

La pyramide des diplômes UEFA (UEFA)

Oui, il s'agit bien de la deuxième licence la plus importante en Europe. Cette dernière permet à Ejdin Djonlic d'entraîner des équipes professionnelles, même s'il n'est pas encore autorisé à exercer ce métier en coupe d'Europe selon le règlement de l'UEFA (il faut auparavant obtenir l'UEFA Pro Licence).

Un "mini-Mourinho"

Après avoir parlé des détails techniques, place à la présentation de ce petit génie. Dans une interview accordée au quotidien britannique The Guardian, Ejdin Djonlic a expliqué le parcours qu'il a suivi pour arriver à ce niveau aussi jeune :

Publicité

"J'ai commencé à entraîner très tôt. Quand j'étais jeune, j'adorais jouer au foot, mais j'ai vite compris que ce sport allait plus loin que le simple jeu. Après une discussion avec mon père à ce sujet, j'ai compris que je voulais devenir coach. J'ai lu des articles et des livres qui parlaient de Mourinho et d'autres coachs qui avaient eu leurs diplômes très tôt, et je me suis dit 'je vais les avoir encore plus tôt qu'eux'. Du coup, j'ai entraîné des équipes composées d'enfants, puis j'ai gravi les échelons petit à petit."

edjin3

Edjin Djonlic (Facebook)

Après avoir obtenu sa licence C en Norvège à l'âge de 15 ans, il décide de passer sa licence B à... 18 ans. Entouré d'anciens joueurs professionnels surpris de voir un gamin passer ses diplômes aussi jeune, il se fait surnommer "Mini-José" ou "Mini-Mourinho". La classe.

Publicité

"Certains tapaient à ma porte à 1 heure du matin pour me demander de l'aide sur des exercices qu'ils devaient rendre le lendemain. Je me demandais toujours : 'Mais pourquoi ils viennent me voir moi ?'"

Arsenal et Tottenham intéressés par son profil

Après avoir obtenu avec succès cette licence, Ejdin s'envole vers l'Angleterre pour continuer à passer ses diplômes. Surprise : Arsenal et Tottenham lui proposent de rejoindre leur académie. Deux offres prestigieuses qu'il refuse, préférant se "concentrer sur ses études autour du football" à l'université de Southampton Solent. Un parcours atypique qui lui permet de réaliser un rêve : s'envoler au Brésil en 2014 avec la sélection bosnienne.

"Le sélectionneur Safet Susic, légende du PSG, m'a autorisé à participer à cette incroyable aventure. Pour l'anecdote, il m'autorisait à lui poser des questions autour de son métier. Je lui demandais souvent quelle composition il allait aligner au prochain match. Il me demandait d'écrire sur un papier le onze que j'alignerais à sa place, puis de lui donner ce papier. Il me disait ensuite 'chuuut, ne le dis à personne', parce que je devinais le onze exact."

Publicité

Une histoire incroyable, qui se termine par l'obtention de la licence A de l'UEFA en Bosnie l'an dernier. Et Edjin a déjà son prochain objectif en tête : "Mon rêve est d'entraîner en Premier League. Je ne veux pas paraître arrogant, mais je suis sûr que j'y arriverai." C'est tout le mal qu'on lui souhaite.

Par Julien Choquet, publié le 25/11/2016

Copié

Pour vous :