Le VAR accorde un pénalty à la Suisse et annule celui sifflé au Portugal par l'arbitre

Rien ne VAR plus.

La première demi-finale de la Ligue des nations entre le Portugal et la Suisse disputée ce mercredi a été marquée par une décision arbitrale rocambolesque liée au VAR. À la 53e minute de jeu, le Suisse Steven Zuber est bousculé dans la surface adverse. L'arbitre ne siffle pas pénalty, mais reste attentif à ce qui se dit dans son oreillette. L'action se poursuit et, à l'autre bout du terrain, Bernardo Silva est fauché. L'homme en noir n'hésite pas et accorde un pénalty.

Et c'est à ce moment que tout bascule. Malgré sa décision, l'arbitre fait patienter les coéquipiers de Ronaldo. Après quelques secondes de flottement, il décide finalement de consulter la vidéo pour juger la faute sur l'action précédente. Suite à ce visionnage, l'arbitre revient sur sa décision : il annule le pénalty en faveur des Portugais et en accorde un... aux Suisses.

Publicité

Publicité

Ricardo Rodriguez, le joueur de la Nati, transforme l'essai et permet à son équipe de revenir à 1-1. Malgré ce retournement de situation que seul le VAR peut nous offrir, les Lusitaniens se sont quand même imposés grâce à un triplé de Cristiano Ronaldo (3-1, score final) et joueront donc la première finale de la Ligue des nations de l'histoire.

Par Abdallah Soidri, publié le 06/06/2019

Copié

Pour vous :