Le stade Vélodrome avant OM – PSG, en 2015 (© AFP)

featuredImage

La France est à la traîne sur l'affluence dans ses stades, d'après un rapport du CIES

Personne au stade.

Les Français boudent les stades. Dans le dernier rapport mensuel du CIES, on découvre que les clubs tricolores ont du mal à remplir leur enceinte. Seuls le PSG, l'OM et l'OL, dans cet ordre, figurent dans le classement des plus hautes affluences moyennes sur les cinq dernières années.

À ce jeu-là, ce sont les Allemands qui se débrouillent le mieux, avec en tête de file le Borussia Dortmund et ses 80 230 spectateurs de moyenne entre 2013 et 2018. Dans le top 10, on compte d'ailleurs cinq clubs d'outre-Rhin.

Plus hautes affluences moyennes par clubs (2013-2018). CIES

Mais là où le bât blesse, c'est l'affluence moyenne par championnat. Et là, la Ligue 1 est à la traine. Avec 21 556 spectateurs, notre championnat se trouve derrière ceux du Mexique (25 582 spectateurs) et de Chine (22 594). Sans surprise, le classement est dominé par la Bundesliga, suivi de la Premier League et de la Liga soient les trois plus gros championnats du monde.

Affluence moyenne, par championnat (2013-2018). CIES

Toutefois, ces chiffres ne disent pas tout de la passion du public français pour les matches au stade. Les taux de remplissages sont aussi de bons indicateurs de la mobilisation des supporters. Et peut-être qu'à ce jeu, notre ligue des talents se défend mieux.

Par Abdallah Soidri, publié le 12/04/2019

Copié