Le jeune fan afghan de Messi devenu célèbre en 2016 est aujourd'hui traqué par les talibans

Advertising
Afficher la pub

Il avait pu rencontrer son idole en 2016, il est aujourd'hui menacé d'enlèvement selon sa famille. 

On avait parlé de lui à plusieurs reprises, il y a deux ans. Après que sa photo a fait le tour du monde en 2016, où on le voyait porter un sac plastique aux couleurs de l'Albiceleste sur lequel avait été griffonné le numéro 10 de Messi, ce jeune Afghan, Murtaza Ahmadi, alors âgé de 6 ans, avait rencontré son idole lors d'un match de foot organisé au Qatar et avait reçu un maillot de l'Argentin. 

L'AFP l'a retrouvé, comme le rapporte notamment RMC. Et les nouvelles ne sont pas bonnes : sa maman a raconté à l'Agence France Presse le véritable cauchemar que la famille subit depuis plusieurs mois. Murtaza et les siens sont originaires de la ville de Jaghori, mais ils ont dû la fuir après une opération militaire des talibans. Ils vivent désormais à Kaboul, la capitale, entassés dans un petit appartement. 

Mais Murtaza lui-même est aussi personnellement visé. Sa maman, qui cachait le visage de son fils pendant leur fuite pour ne pas qu'il soit reconnu, raconte, toujours à l'AFP : 

"Je ne sais pas pourquoi les talibans lui en veulent depuis qu'il est devenu célèbre. Ils ont dit que s'ils le capturaient, ils le couperaient en morceaux. (...) Des gangsters croyaient que Messi nous avait donné beaucoup d'argent et menaçaient d'enlever Murtaza."

Avant de fuir, Murtaza n'allait plus à l'école, sa famille craignant pour sa vie. Le maillot que Messi lui a offert est resté à Jaghori, où vit toujours son père. On espère que toute la famille sera vite réunie et surtout, en sécurité. Et on souhaite à Murtaza de revoir Messi, comme il en rêve : 

"Messi me manque aussi. Quand je le reverrai, je lui dirai ‘Salam’ et ‘comment tu vas?’. Il me répondra: ‘ça va’ et ‘sois prudent’. Puis je l'accompagnerai sur le terrain de foot et le regarderai jouer"

Que des N'Golo Kanté dans ma team.

La pause pop football bien méritée
avec Coca-Cola et Konbini.