En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Au fait, on regarde quoi comme matches ce week-end à la TV ?

Comme chaque vendredi, nous vous avons préparé un programme des cinq matches à ne manquer sous aucun prétexte ce week-end. Et pour celui-ci, place aux sélections nationales.

Ce week-end, les sélections font leur retour, avec notamment de belles affiches en Europe en matches de qualification pour le mondial 2018 en Russie. Lisez le programme.

Irlande - Pays de Galles : vendredi 24 mars, 20h45
📺 Multisports 1

Pour les Gallois, qui tournent au ralenti depuis le début des éliminatoires (1 victoire et 3 nuls), le déplacement chez le voisin irlandais est l'occasion de se rapprocher de la 2e place, synonyme de barrage à l'automne prochain.

De Bundoran à Bandon, de Tralee à Tallaght... le mot d'ordre est clair et bruyant !

Mais la tâche ne sera pas facile. En effet, les Irlandais sont dans un état de forme incroyable, puisqu'ils ont gagné leurs trois derniers matches de qualification. Cette rencontre face au Pays de Galles est donc l'occasion pour eux d'affirmer leur suprématie régionale face à une équipe demi-finaliste du dernier Euro. Et si jamais le spectacle n'est pas au rendez-vous sur la pelouse, il le sera dans les tribunes.

Espagne-Israël : vendredi 24 mars, 20h45
📺 Canal + Sport

Les Israéliens réalisent un beau parcours dans ces éliminatoires de la Coupe du Monde 2018. Ils occupent actuellement la 3e position de leur poule, un point derrière les deux favoris, l'Italie et l'Espagne. Malgré cela, leur match contre la sélection ibérique ce vendredi risque d'être bien difficile à négocier.

Prêt pour le match contre Israël. Merci aux Asturies pour l'accueil !!

Les Espagnols arrivent sûrs de leur force. Invaincus depuis le début des éliminatoires, les coéquipiers de Sergio Ramos sont logiquement en tête de leur poule et sont largement favoris pour ce match face à Israël. Mais attention à l'excès de confiance, et au match piège.

Luxembourg-France : samedi 25 mars, 20h45
📺 TF1

Ce match n'est pas le plus alléchant du programme, mais il devrait offrir du spectacle tant l'affiche est déséquilibrée. La modeste sélection du Luxembourg reçoit l'Équipe de France, vice-championne d'Europe et solide leader de son groupe, pour le dernier match de la phase aller des éliminatoires.

Cette opposition devrait permettre aux attaquants tricolores de se mettre en valeur face à une équipe qui a déjà encaissé 9 buts en quatre matches. Et en parlant d'attaquants, on espère voir dans cette rencontre le jeune et brillant Kylian Mbappé, potentiel futur crack des Bleus.

Portugal-Hongrie : samedi 25 mars, 20h45
📺 Multisports 1

Avant de remporter l'Euro 2016, le Portugal a dû batailler pour sortir des phases de poule. Et un match en particulier résume toutes les peines de la Seleçao : celui contre la Hongrie (3-3). Ce samedi, les Portugais retrouvent leur adversaire de l'été dernier, et auront à cœur de prouver leur valeur, tout en défendant leur statut de champions d'Europe.

Préparation du match contre la Hongrie avec la même volonté de gagner. Allez le Portugal !

En cas de victoire, Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers mettraient leur adversaire du jour à 5 points, et resteraient au contact de la Suisse, leader avec 3 points d'avance. Pas le droit à l'erreur donc.

Belgique-Grèce : samedi 25 mars, 20h45
📺 Multisports 3

Après un Euro raté (défaite dans leur quart contre le Pays de Galles), les Belges ont rebondi de la meilleure des manières en remportant leurs quatre premiers matches de ces éliminatoires. Ils affichent d'ailleurs un bilan impressionnant : 21 buts inscrits pour un seul concédé, ce qui en fait la meilleure attaque et la meilleure défense de ces éliminatoires.

Notre liste pour les rencontres face à la Grèce et la Russie !

Pour les Grecs, ce déplacement au plat pays s'annonce des plus compliqués compte tenu de l'état de forme actuel des attaquants belges, Mertens, Lukaku et Hazard en tête. Mais les coéquipiers de Mitroglou vont tout de même vendre cher leur peau et, pourquoi pas, tenter de réaliser l'exploit.

It’s all in the game