En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

"Le K Benzema" : quand Booba, Zidane, Henry et Ancelotti dressent le portrait du numéro 9 du Real Madrid

Il y a des lieux : le Santiago-Bernabéu de nuit, le stade de Cardiff, théâtre de la dernière finale de la Ligue des Champions remportée par le Real Madrid, la Plaine des Jeux de Gerland à Lyon, Bron, la Kabylie…

Il y a aussi une quarantaine de témoignages qui racontent qui il est vraiment, et des mots, parfois très forts. On croise Booba qui nous parle de likes sur les réseaux, Habib Beye qui explique l’influence de l’entourage sur la carrière d’un footballeur, un émouvant Zidane, qui confie que le numéro 9 de son équipe n’est rien d’autre que le petit frère qu’il n’a jamais eu, et évidemment l’attaquant français, qui s’est livré de longues heures à Florent Bodin et Damien Piscarel, les réalisateurs.

Le tout forme "Le K Benzema", un portrait qui sera diffusé dimanche soir sur Canal+. Ce film de deux heures n’est pas, selon ses réalisateurs, "une enquête ou un entretien d’actualité. On voulait juste répondre à la question 'Qui est Karim Benzema ?' Beaucoup de gens nous ont demandé pendant le tournage ‘Alors, il est comment ?’, et c’est pour nous l’objet de ce film".

Pour le réaliser, les deux journalistes ont fait six allers-retours à Madrid, pour rencontrer et suivre l’attaquant français. C’est d’ailleurs l’entourage de Benzema qui, après avoir "trouvé juste" le reportage "Les Bleus, une autre histoire de France" réalisé par Black Dynamite, avait contacté cette même boîte de production, fin 2016, estimant qu’il était temps pour lui de s’exprimer. Il l’a donc fait, à deux reprises, en juin dernier puis lors de sa prolongation, en septembre, accueillant l’équipe de tournage au Bernabéu et chez lui, pour se livrer totalement.

Cristiano Ronaldo dans "Le K Benzema" (© Black Dynamite Production)

Florent Bodin et Damien Piscarel ont également passé des mois à recueillir de précieux témoignages de proches de Karim Benzema mais aussi d’acteurs principaux du monde du football : Carlo Ancelotti, Cristiano Ronaldo, Florentino Pérez, Thierry Henry, Sergio Ramos, Marcelo, Hatem Ben Arfa, Jean-Michel Aulas, Samir Nasri ou encore Juninho se succèdent pour raconter leurs relations avec KB9.

De longues séquences tentent d’expliquer le caractère et la construction de Benzema : son père et lui se rendent à la Plaine des Jeux de Gerland pour revivre ses premiers matches où le paternel le forçait à marquer, ses coéquipiers au Real racontent sa relation quasi fusionnelle avec Zizou, Benzema lui-même revit son mouvement fantastique qui amène le but d’Isco face à l’Atlético de Madrid en demi-finale de C1 dans la salle de muscu, le lendemain, avec le préparateur physique du club, Antonio Pintus. Et, nécessairement, l’affaire de la sextape occupe une bonne partie du film, avec les éclaircissements des avocats de chaque camp.

Quand on demande aux deux réalisateurs quels moments du tournage les ont le plus marqués, Damien Piscarel répond l’entretien avec Zinédine Zidane. Pour Florent Bodin, c’est la séquence avec Bernard Lacombe qui risque d’en surprendre plus d’un : "Même les gens qui connaissent bien Lyon et l’OL seront touchés. Elle résume un peu le paradoxe Benzema : il est ami avec Booba, mais aussi très proche de personnes comme Lacombe".

"Le K Benzema" sera diffusé sur Canal+ ce dimanche soir, à 21h, après le Canal Football Club où l’attaquant français sera l’invité exceptionnel.

Que des N’Golo Kanté dans ma team.