En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

En Europe et en octobre, le football se mobilise pour lutter contre toutes sortes de discriminations

Le but est simple : sensibiliser les supporters aux discriminations dans le football en Europe. Grâce à plusieurs actions et près de 2 000 évènements organisés, les semaines Football People débuteront le 5 octobre. Jusqu'au 19 octobre, cette initiative, lancée par l'organisation FARE (Football Against Racism in Europe), qui lutte contre le racisme ou la xénophobie, vise à atteindre 100 000 personnes, et en impliquer le plus possible, à travers le prisme du football.

#FootballPeople veut générer un impact social et éducatif dans 43 pays

Tous les types d'actions sont ainsi encouragées. Pour les clubs, inviter des minorités ethniques à une rencontre, publier une vidéo au message anti-raciste, ou même utiliser les réseaux sociaux pour partager le hashtag #FootballPeople. Et évidemment, on risque de voir plusieurs joueurs diffuser le message sur les réseaux sociaux, comme l'ont fait durant les années précédentes des joueurs comme Edinson Cavani ou Yaya Touré.

Parmi les multiples associations impliquées durant ces deux semaines, une sera française : les Dégommeuses, qui luttent pour les discriminations du football, et notamment celles subies par les LGBT. Cette association organisera un observatoire des médias, dont la date reste encore indéterminée.

Et bonne nouvelle, tout le monde peut y participer, que l'on soit impliqué dans le football, ou simplement en achetant un t-shirt. Toutes les infos se trouvent sur le site internet de FARE.

Mes doigts se baladent sur le clavier comme un ballon dans les pieds de Bouna Sarr.