En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Après 20 ans d'absence... le Maroc se qualifie pour la Coupe du Monde 2018

20 longues années d’une malédiction… enfin brisée. Au terme d’une ultime victoire sur le terrain de la Côte d’Ivoire dans la finale d’une phase de qualifications maîtrisée, la belle équipe menée par Hervé Renard décroche son billet pour le mondial qui se déroulera en Russie.

20 longues années d’attente. Depuis cette Coupe du Monde 98, et la sortie du Maroc par une grande porte qui est restée fermée à double tour... jusqu’à aujourd’hui. Jusqu’à la délivrance, ce samedi 11 novembre, en Côte d’Ivoire. Un match nul suffisait aux Lions de l’Atlas pour s’envoler en Russie. De retour en terrain connu, Hervé Renard et ses hommes ont fait mieux, avec une victoire au terme d’une finale de poule tendue.

Entre le poids du passé et la pression d’une qualification indispensable, la bande de Belhanda peine à rentrer dans son match. Ce sont les Ivoiriens qui se procurent les premières occasions, menés par la vivacité de Gradel. Une frappe dangereuse mais non cadrée de Gervinho plus tard, et la chance choisit son camp.

Après 25 minutes de frayeur, Nabil Dirar ne pensait pas marquer depuis son côté droit, avant que son centre-tir ne se glisse dans le petit filet d’un Sylvain Gbohouo transparent. Libéré, le Maroc enchaîne avec un deuxième but, cinq minutes plus tard, sur corner de Boussoufa. Démarqué, Mehdi Benatia parvient à pousser du pied le ballon au fond des cages ivoiriennes. On joue la 30e minute, et le match est déjà plié. Le score n’évoluera plus, dans une confrontation solidement dominée par le Maroc, qui finit cette phase de qualifications invaincu et invincible, avec zéro but encaissé.

Entraîneur exceptionnel, "le sorcier blanc" est porté en triomphe… par de jeunes joueurs qui ont grandi, muri dans la douleur ces dernières années, et qui pourront enfin disputer leur première Coupe du Monde. Le grand Mustapha Hadji de 98, désormais entraîneur adjoint de l’équipe, et tout un peuple, peuvent en être fiers. 

Quant aux Éléphants de Côte d’Ivoire, ils libèrent le trône du football africain, après trois participations consécutives au mondial.

« Keep ya head up »