En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Deux anciennes joueuses lancent une cagnotte afin de réaliser des documentaires sur le foot féminin dans le monde

Frappées par le sexisme et la misogynie durant leur jeunesse, Candice Prévost et Mélina Boetti, anciennes footballeuses professionnelles, peuvent désormais souffler. Aujourd'hui, elles l'assurent : "L'amertume s’est effacée, et le fatalisme s'est éteint". Mais loin du confort français et de la C1, d'autres femmes, bien moins aisées et au quotidien radicalement différent que leurs voisines européennes, ont choisi le football comme passion.
 
Et à moins de deux ans de la Coupe du Monde en France, Prévost et Boetti veulent profiter de cette visibilité pour sortir une série de documentaires sur la condition de la femme à travers le foot. Un projet de grande ampleur intitulé Little Miss Soccer.
 
 
Pour se faire, celles qui ont travaillé ensemble pour l'émission "Femmes2Foot" sur Eurosport ont lancé un projet de financement participatif sur KissKissBankBank. Sûrement la meilleure façon de récolter une somme importante pour parcourir les cinq continents à travers douze documentaires, ce dont ils rêvent fort.
 
Une caméra dans les mains, un ballon dans les pieds, Prévost (ex-PSG) et Boetti (ex-Celtic Marseille, Juvisy) souhaitent explorer ce que le football apporte dans la vie des femmes du monde entier, qu'elles soient originaires de l'Inde, du Pérou, ou du Botswana. Chaque histoire personnelle sera ainsi capturée dans l'oeil d'une boîte de production qui gérera la partie technique avec comme capitaine de coeur l'internationale française Laure Boulleau.
 
L'objectif : récolter de 30 000 à 350 000 euros pour réaliser le plus de vidéos possibles. Pour aider et participer, c'est ici. Encore un petit effort et la somme minimum sera bientôt atteinte.

Mes doigts se baladent sur le clavier comme un ballon dans les pieds de Bouna Sarr.