Rap français vs rap belge : l'autre match France-Belgique

Le match du flow.

Que ce soit dans le foot ou dans le rap, la France a très souvent été au-dessus de son voisin belge. Mais depuis quelques années, la donne est en train de changer dans les deux domaines. L'arrivée d'une génération dorée de rappeurs et de footballeurs est en effet en train de bouleverser le rapport de force.

Si la demi-finale de Coupe du Monde entre la France et la Belgique ce mardi soir déterminera laquelle de ces deux sélections est la plus forte, sur le plan du rap le débat reste ouvert. En attendant le match De Bruyne contre Pogba, on a imaginé une rencontre entre les deux scènes : quand Damso affronte Booba.

France

Gardien  : PNL

Impossible de dissocier Ademo de NOS, d'où le choix du groupe comme une seule personne. Avec leur rap aérien, les frangins du 91 ne laissent rien passer. C'est simple, à eux deux ils peuvent gagner un match malgré leur position sur le terrain. Autre point fort de PNL : la gestion du rythme. Même s'ils sont plus à l'aise avec un tempo plus lent, ils sont capables d'accélérer le jeu et de faire déjouer l'organisation de l'adversaire ("Béné Béné"). Enfin, autre point important : l'élégance du groupe. Ce n'est qu'un détail, mais au haut niveau ça joue aussi.

Libéro : Booba (capitaine)

C’est l’indéboulonnable capitaine de l’équipe de France. Depuis plus de 15 ans, il règne en maître sur le rap jeu. D’album en album, il assoit un peu plus son autorité, et même si parfois il est décrié pour avoir loupé une saison (D.U.C.), il a la capacité de fermer des bouches sur celle qui suit (Nero Nemesis). S'il n'est plus le même joueur qu'à l'époque de Temps Mort ou Lunatic, il reste capable sur un match, une action, un geste ou un déplacement, de nous rappeler qu’il est toujours le patron. Et dans un match contre Damso, son coéquipier du 92i FC, il devrait particulièrement briller.

Défenseur : Orelsan

Une des meilleures carrières du rap français et sûrement le joueur le plus complet de son équipe. Toujours bon dans les placements et la lecture du jeu, il ne se loupe jamais dans les grands matches. Tel un Mats Hummels, le Caennais s'appuie sur une technique bien au-dessus de la moyenne pour s'imposer sur le terrain. Capable de jouer avec n'importe qui, il rayonne à chaque fois et vole parfois la vedette aux autres joueurs.

Attaquant : Fianso

Ultra offensif, Fianso est une véritable machine. Il attaque sans cesse et ne se fatigue jamais de pilonner le gardien adverse de ses frappes lourdes. Son style de jeu de stakhanoviste laisse à penser qu’il n’a pas de technique, mais détrompez-vous : il a plus d’un tour dans son sac. La légende dit qu'à chaque dribble il balance un "ish ish" à son adversaire en guise de trashtalk.

Attaquant : MHD

C’est un peu la belle histoire de cette Équipe de France. Il y a trois ans, il était à mille lieues de jouer en pro, mais avec le très efficace "Afro Trap part. 3" il a tapé dans l’œil des plus grandes écuries. Depuis, il n’a eu de cesse de confirmer et continue de scorer, même si on a connu plus léché. Mieux, il semble aujourd’hui être arrivé à une telle maîtrise de son jeu qu’on a l’impression qu’il n’a même plus besoin de forcer. Très fort.

Sélectionneur : Oxmo Puccino

Remplaçants : Vald, Niska, JuL

Belgique

Gardien : Shay

Capable de grosses parades ("PMW") et de surprendre son monde avec des sorties aériennes de qualité ("Thibault Courtois"), Shay s’impose naturellement comme la portière de cette équipe belge. Même si elle a quitté le 92i FC à cause de son jeu au pied devenu trop faible, elle a repris du poil de la bête et ses dernières prestations le confirment.

Défenseur : Roméo Elvis

Il ne paie pas de mine, mais Roméo est sacrément bon. Il est parfois considéré comme un OVNI comparé à ses collègues de la sélection, mais il n'a absolument rien à leur envier. Avec son style particulier, il a su s'imposer tranquillement dans le paysage rap. Ceux qui n'ont pas misé sur lui doivent aujourd'hui le regretter, tant il assure au sein de la défense belge.

Défenseur : Jean Jass

Si vous voulez du kickage, il va vous en donner. Plus habitué à évoluer avec son compère Caballero (pas le gardien de l’Argentine), Jean Jass se débrouille aussi très bien tout seul. Il a une parfaite maîtrise des fondamentaux, et il donne aussi l’impression qu’il sait tout faire sur un terrain. Un véritable atout pour la Belgique.

Milieu  : Damso (capitaine)

Depuis la sortie de Batterie Faible il y a deux ans, Damso régale le rap francophone. Il n’a de cesse de confirmer tout le bien que l’on pensait de lui depuis sa prestation XXL sur "Pinocchio". L’habitué des grosses frappes ("Débrouillard", "Bruxelles Vie", "Périscope") a fait évoluer son jeu vers quelque chose de plus mélodieux, avec toujours la même efficacité ("Macarena"). Si certains ont été déroutés par ses prestations sur Lithopédion, il n’en reste pas moins le fer de lance de sa sélection.

Attaquant : Hamza

Ne vous fiez pas à sa taille, il vous le fera payer très cher avec ses dribbles chaloupés. L’auteur de "La Sauce" n’est pas un bourrin, mais est plutôt du genre à casser les reins de ses adversaires avec ses chansons turn up. Un esthète parfois incompris mais diablement efficace, avec une petite pointe de touché caribéen.

Sélectionneur : Stromae

Remplaçants : Isha, Scylla et Baloji

It's all in the game