Grâce à son projet génial, Juan Mata a été élu joueur de l'année par le Guardian

Comme l'an dernier, le célèbre journal anglais The Guardian a remis son prix du footballeur de l'année. 

Il y a des trophées qui comptent plus que d'autres. Si ce n'est pas le Ballon d'Or, celui remis par le Guardian a une valeur symbolique tout aussi importante. Ce dernier récompense "le joueur qui a fait quelque chose de remarquable, que ce soit en aidant les autres ou en devenant un exemple pour tous." 

Et cette année, c'est Juan Mata qui l'a emporté, grâce à son projet génial appelé Common Goal. Le but : débloquer 1% des revenus liés au football pour des associations. Il succède ainsi à Fabio Pisacane, qui avait remporté ce trophée l'an dernier grâce à son combat contre la maladie. 

Cinq mois après le lancement de ce projet, 35 footballeurs venus de 17 pays ont rejoint l'Espagnol dans cette belle aventure. Mats Hummels, Giorgio Chiellini, Shinji Kagawa, Alex Morgan et même le président de l'UEFA, Alexander Ceferin : ils ont tous accepté de reverser 1% de leur salaire à des associations caritatives. 

Une fierté pour l'Espagnol, qui s'est livré dans une longue interview pour le Guardian

"C'est une idée très simple, mais certaines des meilleurs idées sont les plus simples. Chaque personne qui comprend le football saura pourquoi nous avons autant d'espoir et d'ambition avec Common Goal. C'est grâce à ma rencontre avec Jürgen Griesbeck, le fondateur de streetfootballworld qui s'occupe maintenant de Common Goal, que j'ai eu cette idée de rassembler tous les footballeurs, pour aider ceux qui en ont besoin. Le football est plus qu'un jeu, il peut être utilisé comme un outil pour faire bouger les choses. Le football a ce pouvoir impressionnant."

Une distinction plus que méritée pour Juan Mata. Encore un grand bravo à lui pour ce projet, que l'on espère voir encore se développer en cette année 2018. 

Paul Pogba est le meilleur joueur du monde.