En plein match, deux joueurs d'Anderlecht ont fait un pierre-feuille-ciseaux pour savoir qui allait tirer un pénalty

Quelle vie. 

Pour ceux qui pensent que c'était un match amical, détrompez-vous. La scène s'est bel et bien déroulée dans un match de première division belge ce week-end, lors d'une rencontre entre Anderlecht et Ostende. Alors que le score est de 2-1, les Violets obtiennent un pénalty à dix minutes du coup de sifflet final. Ivan Santini, ancien joueur caennais, et Landry Dimata veulent tous les deux le tirer... et décident finalement de jouer ça à pierre-feuille-ciseaux.

Et à ce petit jeu, c'est l'ancien attaquant de Malherbe qui s'est imposé et qui a transformé le pénalty. Déjà buteur dans ce match, il a même marqué un troisième but dans la foulée, signant au passage son deuxième triplé en deux matches avec Anderlecht.

Interrogé après le match par l'Internaute, Santini a expliqué pourquoi les deux joueurs s'étaient prêtés à ce petit jeu avant le pénalty : 

"Avec Landry, si on se départage le penalty en jouant à pierre-papier-ciseaux, c’est qu’on s’entend très bien. On s’est dit qu’on allait chacun tirer à notre tour. C’est juste pour le premier de la saison qu’on a dû trouver un moyen de désigner un tireur. Le prochain, ce sera pour lui."

Bonne ambiance. 

Paul Pogba est le meilleur joueur du monde.