En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Pourquoi ne peut-on pas imaginer un Mondial sans l'Italie ?

Lundi soir, l'Italie jouera le match le plus important de son année : le retour face à la Suède, décisif pour sa participation au prochain Mondial russe. 

Il y a quatre ans, le peuple français a connu ce sentiment d'angoisse. Vous savez, celui qui vous ronge pendant de longues heures, avant un match plus que décisif. Battus par l'Ukraine (2-0) au match aller, les Bleus avaient réussi l'exploit de s'imposer 3-0 au Stade de France, validant ainsi leur billet pour le Mondial 2014 au Brésil. 

Lundi soir, l'Italie a également rendez-vous avec l'histoire. Après sa défaite en Suède vendredi soir (1-0), la Squadra Azzurra a le couteau sous la gorge, et pourrait rater son premier Mondial depuis... 1958. Mais comme pour les Bleus à l'époque, on est assez serein du côté de la rédaction, et on vous explique pourquoi l'Italie ne peut pas louper ce mondial en Russie. 

Pour le prestige 

Qu'on se le dise, un Mondial sans l'Italie c'est comme un Coca-Cola sans bulle : ça manque de saveur, et on est forcément déçu du résultat. La Nazionale n'a plus manqué une Coupe du Monde depuis 1958, soit 14 participations consécutives, et présente l'un des palmarès les plus imposants de la compétition. 

En effet, derrière le Brésil, l'Italie est la nation qui a remporté le plus de fois la Coupe du Monde, avec quatre titres, et deux finales perdues. En d'autres termes, c'est comme si on imaginait une C1 sans le Real Madrid ou le Barça. Une Coupe du Monde, ça se joue avec les équipes historiques, point barre. 

Pour Gianluigi Buffon

S'il est impensable de voir une Coupe du Monde se dérouler sans l'Italie, c'est en partie à cause de cet homme, Gianluigui Buffon. Aujourd'hui âgé de 39 ans, le portier italien pourrait vivre sa sixième Coupe du Monde consécutive, en cas de victoire ce lundi. Cela constituerait tout simplement un record historique dans l'histoire des mondiaux. 

Les joueurs ayant participé au plus grand nombre de Coupe du Monde (© FIFA)

Déjà vainqueur du Mondial en 2006, le gardien de la Juventus mériterait presque de remporter un deuxième sacre cet été, histoire de finir en beauté. Pourquoi "presque" ? Parce que cela signifierait que les Bleus ne remporteront pas cette compétition, et ça, on refuse d'y croire.

Pour la ferveur 

En conférence de presse ce week-end, Gianluigi Buffon a demandé à ses supporters de "venir au stade en ne portant pas le maillot de la Juve, Milan, Rome, Naples ou Inter", mais de revêtir "le maillot de la sélection". Mais si les supporters de la Nazionale sont passablement excédés en ce moment par les choix de Giampero Ventura, on ne doute pas qu'ils seront tous derrière leur équipe ce lundi, pour ce match crucial. 

Car c'est également ce qui fait la force de cette équipe : la passion, et la ferveur. Il suffit de voir les scènes de liesse après le titre en 2006... 

... ou encore en 2012, lorsque Balotelli a inscrit un doublé face à l'Allemagne en demi-finale de l'Euro. 

Pour l'hymne 

Et qui dit ferveur dit forcément le Fratelli d’Italia, l'hymne de la Squadra Azzurra. Vous imaginez vraiment une compétition internationale, comme le Mondial, sans les frissons que procure cet hymne ? Impossible. 

Nouvel exemple donné vendredi dernier, lors du match aller face à la Suède. Si l'Italie a semblé fébrile sur le terrain, cela n'a encore une fois pas été le cas durant les hymnes. En témoigne cette photo absolument géniale prise pendant le Fratelli d'Italia.

Ciro Immobile, Marco Verratti, Andrea Belotti, Leonardo Bonucci et Antonio Candreva pendant l'hymne italien, avant le match face à la Suède (© AFP)

Imaginez ce que cela va donner ce lundi, dans le stade de Milan, pour un match aussi important... On a déjà des frissons. Le rendez-vous avec l'histoire est pris. 

Paul Pogba est le meilleur joueur du monde.