En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Entretien avec Michael Kirkham, le photographe qui immortalise les "Urban goals"

Michael Kirkham est le photographe du Tumblr "Urban Goals" qu'il a créé en mai dernier. Son objectif : immortaliser les nombreux buts dessinés sur les murs de Liverpool ou dressés et abandonnés au coeur de la ville.

Plus qu'un projet artistique, "Urban Goals" a presque une ambition politique, comme l'indique l'intro de son Tumblr :

La vue d'un "but urbain" ne se contente pas d'évoquer un sentimentalisme naïf. Leur peinture décolorée reflète la dislocation du football des quartiers de la classe ouvrière où vous les trouverez, les mêmes quartiers dans lesquels les clubs professionnels se développent. Ils exposent des vérités économiques et culturelles.

Curieux, on a décidé d'en savoir plus et on a donc posé quelques questions à Michael Kirkham.

Seaforth, Liverpool  (Photo Michael Kirkham)

Seaforth, Liverpool (Photo Michael Kirkham)

Comment as-tu eu l'idée de créer ce projet ?

Cela fait des années que je vois ces buts, je passe devant chaque jour à Liverpool. J'ai réfléchi aux endroits où les buts étaient, et pourquoi les enfants voulaient jouer précisément à cet endroit. C'est vraiment né comme ça.

Pour l'instant, tu n'as pris des photos que dans quelques villes anglaises. Comptes-tu en faire d'autres ailleurs ? 

Oui, j'en ai pris à Liverpool, Londres et Manchester pour le moment. Mais je vais aussi en faire ailleurs en Grande-Bretagne l'année prochaine et en Europe aussi. L'Espagne d'abord, puis l'Irlande ensuite. Qui sait ce que je ferais ensuite ? J'aimerais en prendre partout, si j'en ai les moyens ! 

Collyhurst, Manchester

Collyhurst, Manchester (Photo Michael Kirkham)

Sur tes photos, il n'y a que des buts vides, sans aucun joueur devant. Était-ce volontaire ou comptes-tu capturer des buts où des gens jouent ? 

Oui, ils étaient vides par hasard, mais ça en dit long sur notre société au sens large, le fait qu'il n'y ait aucun enfant. Le panneau "Ballon interdit" que vous voyez dans la série montre aussi la peur qui devient pour nous une normalité. Ça ne devrait pas être une mauvaise chose de voir des enfants jouer dans la rue. Comme je l'ai déjà dit, le foot amateur est un projet qui m'attire. Maintenant, des clubs amateurs se sont construits dans les quartiers où le foot se jouait dans la rue, les enfants jouent sur des pelouses, plus devant des murs.

Jouais-tu au foot dans la rue, plus jeune ? 

Oui, en grandissant on a passé des heures à jouer au foot dans la rue. C'est quelque chose que tous les enfants qui habitent dans une grande ville font, non ? J'envisage aussi une série sur les buts à la campagne. Ça me semble être une évolution naturelle du projet. Avec les matches amateurs.

Bootle, Liverpool

Bootle, Liverpool (Photo Michael Kirkham)

Es-tu un gros fan de foot et quelle équipe tu supportes ?

Oui, je suis un gros fan de foot, et Liverpool, c'est mon équipe. C'est difficile d'être d'une ville comme Liverpool et de ne pas s'intéresser au foot. Ma famille est à peu près divisée en deux : Papa supporte Liverpool et Maman Everton !

Anfield, Liverpool (Photo Michael Kirkham)

Anfield, Liverpool (Photo Michael Kirkham)

Toxteth, Liverpool

Toxteth, Liverpool (Photo Michael Kirkham)

Relire : Un artiste anglais taille tous les scores de Liverpool à la main depuis trois ans

Que des N'Golo Kanté dans ma team.