En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

"Didier Deschamps, prenez Benjamin Mendy, vous ne le regretterez pas " : on a rencontré JuL

Une semaine avant la sortie de son quatrième album studio, nous avons rencontré le rappeur marseillais JuL.

Pour nous, il est notamment revenu sur son amour pour l'OM, son passé dans le foot et sa relation avec certains joueurs pro.

Tu viens d'accomplir une performance digne de Messi, à savoir obtenir trois disques de platine d'affilée. Est-ce que tu vises le quatrième ?

Bien sûr, je vise toujours plus haut.

La concurrence du 4 décembre (les rappeurs Rohff, Booba et Nekfeu sortent aussi un projet ce jour-là, ndlr) ne te fait pas peur ?

Non, comme je l’ai déjà dit, je trace ma route. Je ne regarde pas à droite à gauche, et mon but est de faire un meilleur score que l’album précédent.

Quelle est ta relation avec le foot ?

J’en ai fait pendant 13 ans donc automatiquement, il y a du foot qui revient dans mes textes. En plus, je connais certains joueurs. J’en dédicace certains, eux ils font le signe quand ils marquent, comme Benjamin Mendy.

Mendy, tu le connaissais avant de percer dans le rap ?

Non non, ça s’est fait au fur à mesure. Lui et Thauvin étaient à un de mes showcases et c’est parti de là. Mendy a chanté, il est fou. Maintenant on se voit souvent, on joue à FIFA, mais en ce moment il n'arrête pas de me battre. Je fais un 4-4-2 et à chaque fois il arrive à transpercer ma défense, on dirait que je joue avec deux cartons rouges, je sais pas comment il fait. Pareil pour Cabella, mais bon c’est pas grave, je m’entraîne en ce moment.

Tu prends quelle équipe généralement ?

Le Real pour Ronaldo, il me régale.

On a aperçu Cabella avec un masque dans ton clip En Y, c’était une volonté de sa part ?

Ouais, c’était pour le délire du clip.

Y a-t-il un joueur que tu aimerais particulièrement inviter dans un clip ?

Si je peux avoir Ronaldo, je ne dis pas non (rires).

Tu as fait une photo avec Totti il y a quelques temps, c’était dans quel contexte ?

J’étais aux Pays-Bas, à Rotterdam, dans le même hôtel que l’équipe de Rome. C’est un joueur qui m’a marqué. Dans la Ligue des Masters sur PES, tu avais soit Totti soit Zizou en 10.

Quand on lui parle de Mattia Destro (Photo Thomas De Ambrogi)

Quand on lui parle de Mattia Destro (Photo Thomas De Ambrogi)

Tu en penses quoi de Mattia Destro ?

Mattia Delstro (sic) ? Alors lui, je ne le connais pas, dis-moi qui c'est et d'où il est.

Il jouait à la Roma, c’était le meilleur attaquant du monde… (ces propos ne reflètent pas l'avis de l'ensemble de la rédaction d'Happiness FC, d'autres pensent que c'est Delort, d'autres encore Cheick Diabaté, ndlr). Bon maintenant il est à Bologne, essaie de le prendre à FIFA.

Ah non je le connais pas celui là. (À son collègue) Tu le connais toi ?

Le collègue : Ouais mais bon c'est paaaaas...

Tu jouais à quel niveau ?

Mon meilleur niveau, c’était les 14 fédéraux. Je jouais attaquant généralement, sauf pendant une période où j’étais milieu gauche voire arrière gauche parfois. J’ai arrêté l’année d’après quand j’étais à l’OM, je me suis blessé et j’ai perdu ma détermination.

Tu célébrais comment tes buts ?

Je criais, on faisait le bordel avec les joueurs.

Dans le clip Problèmes ft. Kenza Farah, on te voit marquer un but mais tu ne l’as pas célébré…

Eh ouais, j’aurais du faire le signe JuL mais je n’y ai pas pensé. Et puis c’était vite fait, on avait inventé une équipe pour le clip, d’ailleurs regarde le goal tu verras l’équipe que c’était.

Photo Thomas De Ambrogi

Photo Thomas De Ambrogi

Tu consommes beaucoup de foot à la TV ?

En ce moment, ils ne m’ont pas encore mis la box à la maison mais sinon j’ai Canal sur mon téléphone et je regarde surtout quand c’est des joueurs que je connais, genre Mendy ou Mahrez (milieu de Leicester, ndlr).

T’es supporter de l’OM ?

Ouais, j’y ai joué plus jeune en plus. Petit, j’avais une cassette vidéo "100 ans de stars à l’OM", il y avait tout dedans. J’étais trop jeune en 1993, donc la victoire en Ligue des Champions je l’ai regardée après.

C’est quoi ton plus beau souvenir de foot ?

C’est Cristiano Ronaldo dans son ensemble. Tous ses dribbles m’ont choqué, il était incroyable à Manchester United. Je me souviens, je regardais ses vidéos sur YouTube et j’essayais de reproduire après.

Il y a un joueur que tu aimerais voir à l’OM, à part Ronaldo ?

Mahrez, j’aimerais bien. Il fait glisser tout le monde lui, mais bon ça m’étonnerait.

Tu en penses quoi de cette Équipe de France à quelques mois de l’Euro ?

Franchement, je pense qu’elle a sa chance. J’aimerais bien qu’ils fassent quelque chose. D’ailleurs, j’envoie un message à Didier Deschamps : prenez Benjamin Mendy, vous ne le regretterez pas.

Si tu pouvais choisir 4 joueurs pour faire un five, tu prendrais qui ?

Je prends Cristiano, Messi, Neymar, et au goal je prends… (réfléchit) je prends Köpke (ancien gardien allemand, ndlr).

Et donc, tu ne me prends pas dans ton équipe…?

(Rires) Ah si tu veux, viens, on te prend sur la touche ou au goal t’inquiète.

Ton XI de légende, ce serait quoi ?

Je fais un 4-4-2. Ronaldo l’ancien et Ronaldo le nouveau en attaque, ensuite je prends Zizou en 10, à gauche je mets Ben Arfa, à droite je mets Messi, en 6 je mets Davids. Pour la défense je prends Mendy à gauche, Dani Alves à droite, au centre je mets Nesta et Blanc, et au goal je mets Barthez.

Asics en Y (Photo Thomas de Ambrogi)

Asics en Y (Photo Thomas de Ambrogi)

T’as jamais pensé à faire un remix de En Y featuring Mourinho et l’appeler "Pas touche Matic" ?

(rires) Non, j’y ai pas pensé.

Tu préfères un gros gamos ou Sergio Ramos ? 
Un gros gamos.

Pourquoi ton label ne s’appelle pas D’or et d’Platini ?
(rires) Il est fini Platini, en plus il a des problèmes en ce moment non ?

Tu préfères lever en Y ou lever la Coupe du Monde ? 
Les deux en même temps.

Tu préfères être en I ou être Henry ? 
Je préfère être en I hein (rires).

Propos recueillis avec Julien Choquet.

J’aime beaucoup Mattia Destro.