En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Le grand n'importe quoi des réseaux sociaux, spécial Porto-Monaco

Ah bon, Monaco jouait hier ? 

Oui oui. Déjà éliminés de la course aux huitièmes de finale, l'AS Monaco se déplaçait en roue libre sur la pelouse de Porto. Une équipe bis alignée par Jardim, et aucune attente de la part des fans et des téléspectateurs avant cette rencontre. 

Et forcément, cela s'est ressenti sur la pelouse. À la demi-heure de jeu, les Monégasques sont déjà menés 2-0, suite à un doublé d'Aboubakar. 

Dans la foulée, Rachid Ghezzal s'écharpe avec Felipe et reçoit un carton rouge, tout comme le défenseur de Porto. La tuile. 

Monaco continue de prendre l'eau, et encaisse même un troisième but avant la pause. À la reprise, Glik sauve l'honneur... sur pénalty. Le défenseur central polonais qui s'essaye à cet exercice, c'est bien la preuve que ce match comptait pour du beurre. 

Seul fait marquant de ce match : l'entrée en jeu de Falcao dans l'Estádio do Dragão, là où tout a commencé. Et pour que l'histoire soit belle, il fallait que Radamel y aille de sa réalisation. Après le quatrième but portugais, le Colombien profite d'un bon travail de Keïta pour planter, avant de recevoir une belle ovation de ses anciens supporters. La classe. 

En toute fin de match, l'ASM encaisse un cinquième but par l'intermédiaire de Soares : l'humiliation jusqu'au bout. 

Score final 5-2 : nouvelle défaite pour les Monégasques, qui sortent par la petite porte de cette C1, avec une belle dernière place et seulement deux petits points au compteur. 

On termine sur cette blague nulle, mais qui nous fait toujours rire. Excusez-nous. 

Paul Pogba est le meilleur joueur du monde.