En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Fianso : “Je me reconnais dans les valeurs du Red Star”

Après avoir écrasé le rap français avec ses freestyles #JesuispasséchezSo, le rappeur du 93 enchaîne avec un album au même titre. Jamais le dernier pour placer le nom d’un joueur des années 1990 comme d’aujourd’hui, Sofiane nous parle de son amour pour les bad boys, le Red Star et les Fennecs.

© Konbini

(© Konbini)

Football Stories ⎜On va commencer avec sujet qui fâche : comment as-tu vécu l’élimination de l’Algérie à la CAN ?

Sofiane ⎜Euh… Ça arrive ! Je pense que Feghouli nous a manqué. C’est un collectif qui a des joueurs magnifiques qui doivent apprendre à jouer ensemble. Après, tu as des individualités qui peuvent faire la différence, comme Mahrez. Je n’ai pas retrouvé le Brahimi de Porto non plus. Le côté meneur du groupe que doit avoir Feghouli a surement manqué. Et les sélectionneurs de l’Algérie, ils sont tous chiants, à part le poto Vahid.

Apparemment, l’équipe d’Algérie est dure à gérer…

L’Algérie est dure à gérer dans tous les domaines ! L’Algérien dans sa nature est dur à gérer, donc ça ne m’étonne pas. Ça doit crier très fort dans le vestiaire. Après, être éliminé par le Sénégal, ça fait moins mal parce que c’est les voisins, les cousins.

On va passer maintenant à une nouvelle qui a dû te faire plus plaisir : c’est cette vidéo des joueurs du PSG qui fêtent leur victoire sur l'un de tes sons…

Ouais, ça déchire ! J’ai mon pote Kimpembe qui est dans le vestiaire et c’est un mec comme moi, un mec de la rue. Il se retrouve à jouer des grandes compétitions et à gagner beaucoup d’argent, mais il écoute le son qui lui plaît. Je ne suis pas le seul rappeur dont le son est passé dans le vestiaire du PSG, mais c’est vrai que je suis super flatté. Mais ce n’est pas le seul, je vais bientôt publier une vidéo faite du côté de l’Inter par Kondogbia. J’en profite pour faire une grosse dédicace à Biabiany, qui joue aussi à l’Inter et qui vient de chez moi, Le Blanc-Mesnil.

@kimpembe3 #EnKaïraMaaaaaaaxxxxx #LePSGEstPasséChezSo #HommeDeParole

Une publication partagée par Fianso93 // (@fiansolevrai) le

Quels sont tes premiers souvenirs de supporter ?

N’en déplaise à certains, quand j’étais petit, on était tous pour l’OM à l’époque de leur victoire en Ligue des Champions. On a aussi kiffé les années Raí à Paris, on a vibré pour les deux équipes. Après, j’étais aussi très Milan AC, époque Van Basten, Gullit. J’étais fou de Romário et de son duo avec Stoichkov à Barcelone. J’avais les posters et les albums Panini avec tous ces joueurs.

Et aujourd’hui tu supportes qui ?

Avec le temps, on se rend compte que ce qui nous rapproche aussi d’une équipe, ce sont les valeurs et l’image qu’elle défend. Aujourd’hui, il y a une équipe dans laquelle je me reconnais, avec laquelle je bosse et dont je deviens l’égérie qui s’appelle le Red Star FC, qu’on appelle aussi le Red Star 93. Je vais voir leurs matches à Jean-Bouin en attendant leur retour dans le 93 à Saint-Ouen. Je les suis à mort, même s’ils restent en Ligue 2. Je kiffe leur président, Patrice Haddad, c’est une bombe atomique, je kiffe les joueurs, je kiffe ce collectif.

"Quand j’étais petit, on était tous pour l’OM à l’époque de leur victoire en Ligue des Champions"

En dehors du fait de venir du 93, c’est quoi les valeurs dans lesquelles tu te reconnais ?

C’est une équipe nouvelle avec plein de pièces rapportées. Il n’y a pas forcément de mecs du 93 dedans, mais ils portent le maillot comme s'ils étaient des mecs du 93. Et puis sur le terrain, c’est comme s’il y avait un ADN qui se transmet, ils sont nerveux, ils se battent. Je pense que ça vient de leur président qui est très 93. J’essaye d’aller tout le temps au stade.

C’est quoi tes plus grands souvenirs liés au foot ?

Le meilleur, c’est France 98, pour toujours. On est tous dans le même cas. Et le pire, c’est le penalty raté de Baggio en finale du Mondial 94 aux États-Unis. J’adorais ce joueur – la starification des joueurs de foot, elle te marque vraiment à l’adolescence. Pour toi, c’est plus grand que les stars de cinéma. J’adorais ce Brésil avec Romário, Bebeto, même Ronaldo était là à 17 ans, sans jouer. Mais j’avais vraiment mal pour Baggio. Et en positif, j’ajoute l’Algérie à la dernière Coupe du Monde, pour son parcours.

T’as joué au foot ?

J’ai fait mon quota comme tous les mecs de ma génération. J’étais un bon joueur à la cité et mauvais en club. Je jouais arrière et j’étais plutôt dans les centres, les transversales, je tentais des "accidents" en me disant que ça peut passer. Je suis plus technicien avec un micro qu’avec un ballon, où je suis plus rentre-dedans. L’avantage chez nous, c’est qu'il n'y a pas d’arbitre.

Dans le morceau X, tu parles des manchettes d’Adriano à l’Inter. Tu aimes vraiment ce joueur ou seulement à PES ?

J’adore vraiment ce joueur, c’est un voyou. Aujourd’hui, un joueur que je kiffe c’est Diego Costa. Je kiffais Gattuso, Stoichkov, c’est des cailleras. Ce sont des mecs qui me ressemblent grave dans le caractère, c’est des hargneux. Malgré leur talent, on retient surtout leur hargne et ça c’est un parallèle que je peux faire avec moi dans le rap. On faisait plus attention à mon attitude et ma volonté de m’imposer plutôt que se dire que j’avais peut-être du talent.

"Neymar, il est frais, beau, étincelant, bankable"

Dans le morceau Neymar, tu dis qu’il a payé la caution. C’était en rapport avec ce jour où Eto’o a payé la caution de Rohff ?

Bien sûr ! Je trouvais ça super marrant comme histoire. J’ai placé Neymar parce que je le kiffe beaucoup. Je préfère la personnalité du joueur à son jeu. Neymar, il est frais, beau, étincelant, bankable. Il est plus star de cinéma que star du foot contrairement à Messi qui a un gros problème de communication. Alors que sur le terrain il est efficace au possible pendant que Neymar tricote beaucoup – même s’il met des buts. C’est la descendance des tricoteurs brésiliens qui font 40 passements de jambes devant la surface de réparation, pour souvent perdre la balle. Mais c’est beau, donc on te laisse faire. Dans le championnat français, c’est Ben Arfa qui me fait penser à ça.

Tu es plus dans le divertissement que dans le supportérisme en fait ?

Je n’ai jamais été hooligan. Dans mon quartier, il y a des ultras parisiens. J’ai beaucoup d’amis qui étaient dans les Tigris Mystic et je les voyais prendre des trains, des bus, des voitures pour aller se battre dans des stations-service avant d’aller à Lille ! Je ne comprends pas ça.

Toujours dans Neymar, tu dis "On veut la coupe à Giroud". Tu parles de cheveux ou de trophées ?

C’est uniquement par rapport à sa coupe de cheveux. Je ne suis pas spécialement fan de Giroud. Je lui souhaite le meilleur avec Arsenal, mais pour moi il y avait des joueurs qui méritaient plus leur place que Giroud en Équipe de France.

"Mais Karim Benzema en Équipe de France c’est incontournable !"

Notamment un certain Karim ?

Je suis scandalisé ! Offusqué ! Énervé ! Et pas du tout parce qu’il est d’origine maghrébine ! Tu ne mets pas de côté un mec qui vient de gagner la Ligue des Champions ! T’es malade Didier, qu’est ce qui t’arrive ? T’as pété les plombs ou quoi ? Sois sérieux amigo, tu vois ce qu’il se passe sur le terrain ! En Équipe de France, il n’a pas mis autant de buts que Zidane et cette comparaison doit lui faire du mal. Mais Karim Benzema c’est incontournable !

Quel est ton 11 de rêve ?

Est-ce que je peux mettre plein d’attaquants ?

Si tu veux !

1702_k_fs_11dujour-02

Entraîneur : Roger Milla, parce qu’on veut se battre pour lui.

Remplaçants : Higuita, Lama, Mark Landers, Rivaldo et Chevtchenko !