Entretien : avec Pierre Ménès, on a parlé du PSG, de Mbappé, de Twitter… et de son retour au Canal Football Club

Il va mieux. Beaucoup mieux. Cela faisait plusieurs semaines que Pierre Ménès nous promettait de nous accorder quelques minutes pour un entretien, et il s'est finalement livré, chez lui, la semaine dernière, à quelques jours de son retour au Canal Football Club. 

S'il était évidemment question de sa maladie, nous avons aussi parlé de la passion qui l'anime depuis toujours : le foot. Et rassurez-vous, s'il a bien perdu quelques kilos, Pierrot n'a en aucun cas perdu sa répartie, son humour et son franc-parler. C'est pour ça qu'il nous avait manqué.

Football Stories⎟Première question, celle que tout le monde te pose...

Pierre Ménès⎟Comment ça va ?

Voilà, mais en même temps, pour une fois, cette question a un sens !

Oui ! C'est sûr qu'elle a un sens. Écoute, ça va. Là, au moment où on se parle (le jeudi 23 mars, ndlr), ça fait 3 mois et demi que j'ai été greffé, ça ne pourrait pas aller mieux. Alors je suis à 35% de mes moyens physiques, j'ai encore du mal à marcher parce que j'ai un nerf qui s'est bloqué au niveau du genou pendant l'opération. Je n'arrive donc pas à relever mon pied droit, je marche un peu comme un flamand rose, mais bon... Ça va se remettre avec le temps. Les médecins m'ont dit que, pour être totalement remis, il faut un an. Mais quand je vois comment je suis maintenant, je suis vraiment content.

À quoi ressemblent tes journées maintenant ? Tu fais de la rééducation, tu écris ? 

Oui, j'écris, et oui je fais de la rééducation, tu sais tout ! Je suis tombé chez mon kiné il y a un mois et demi, je me suis déchiré les adducteurs, donc je suis resté 15 jours couché car j'avais un mal atroce. Après j'ai marché avec une béquille, je suis parti à la Baule, j'ai fait de la thalasso là-bas, des exercices, des massages, de la cryothérapie. Et là ça y est, on a tout rendu, le fauteuil roulant, la béquille...

Ça fait du bien au moral ça, non ?

C'est marrant car tu oublies comment tu as souffert. Hier, je voyais mon médecin à l'hôpital, d'y être ça m'a rappelé ces très mauvais moments, mais la faculté de l'oubli, c'est étonnant.

Avec le frero si présent depuis des mois @h.mathoux

Une publication partagée par Pierre Ménès (@menes_pierre) le

Tu es bien entouré, on voit notamment sur les réseaux sociaux que tes collègues pensent souvent à toi...

Ils font plus qu'être là sur les réseaux ! Ils viennent me voir, ils m'appellent, ils prennent des nouvelles. Je l'ai dit et je le répète à chaque interview, Canal+ a été formidable avec moi, à tous les niveaux. Au niveau du soutien moral, de l'affection, du soutien financier aussi, car moi je ne suis pas employé par Canal, j'ai un contrat de consultant extérieur, donc là ça fait 6 mois que concrètement je ne travaille pas, ils n'avaient aucune raison de me payer et ils l'ont fait. Je trouve ça extraordinairement classe...

Tu sors un livre aussi le 29 mars...

Oui, je ne l'ai pas écrit, je l'ai fait avec Catherine Siguret. L'éditeur voulait le sortir pour mon retour à la télé, il a donc fallu l'écrire sur les quinze premiers jours de février, et moi à ce moment-là je n'avais pas la force de taper 200 pages tout seul.

Qu'est-ce qu'il va raconter ce livre ?

Ma maladie, je parle un peu de foot aussi évidemment, car même pendant ma maladie, le foot ne s'est pas arrêté. J'ai été contacté par cinq maisons d'édition, au début je ne voulais pas car 36 15 je raconte my life, ce n'est pas trop mon truc. Je ne voulais pas donner l'impression de vouloir qu'on s'apitoie sur mon sort. Je ne voulais pas faire pleurer dans les chaumières. Puis j'ai un peu discuté avec mon entourage, et les gens m'ont dit quand même que pour le don d'organe, c'est important d'avoir le témoignage de quelqu'un de connu. C'est pour ça que j'ai fini par dire oui.

Quatre jours après la sortie du livre, le 2 avril, tu retournes au Canal Football Club. Comment tu te sens ? Excité, pressé ?

J'ai hâte, mais j'ai hâte depuis que je sais que je vais être greffé, que je vais être absent pendant des mois. Comme je l'ai souvent dit, le retour au CFC sera le vrai début de ma résurrection. Cela voudra dire qu'il y a toute une page qui est tournée. Alors je ne redoute pas l'émission du tout. J'y vais comme si je n'y étais pas allé la semaine dernière. Ce que je redoute, c'est au niveau émotionnel. Il est fort probable que je chiale comme une madeleine... Je sais que ça va être moi l'invité, du coup, je sais que je vais prendre cher. Si je pleure, ce sera des larmes de joie et d'émotion, donc ce sera de toute façon un bon moment.

Tu devais avoir une émission cette saison, tu vas la reprendre quand ? 

Je la reprendrai à la rentrée. Déjà, je reviens à la 31e journée, il reste 8 Canal Football Club, ça n'avait pas de sens que je déboule le vendredi soir pour reprendre la place de Marie (Portolano). Je reprendrai l'émission début septembre, pour la reprise.

C'est toi qui la voulais cette émission ? Qu'est-ce que tu aimerais y apporter ?

Je ne voulais pas en avoir une, c'est Canal qui me l'a proposée. J'ai déjà mis deux choses en place dans l'émission du 19h30 : la présence d'Agathe (Auproux), et le fait qu'Olivier Tallaron fasse une interview toutes les semaines. Ça, ce sont deux idées à moi. J'en ai d'autres que je n'ai pas pu mettre en place car je dois être présent.

Comme ?

Ce que je te dis, ce n'est pas validé par Canal. Mais j'aimerais beaucoup qu'il y ait un quiz entre deux supporters de deux clubs, où il y aurait trois questions sur le club de chacun. J'aimerais beaucoup qu'il y ait un mec qui vienne me poser des questions ou me titiller un peu sur le plateau.

Tu cherches les ennuis...

Oui, j'aime bien les ennuis. Je voudrais bien qu'on parle un peu du foot amateur aussi. Sur Twitter, je suis quand même beaucoup contacté. J'ai été par exemple contacté par un président d'un club de foot féminin, où les filles n'ont pas le droit de jouer avec des bandeaux dans les cheveux. Les équipes adverses posent des réserves car elles ont des bandeaux dans les cheveux... Ça n'a pas de sens ! J'aimerais parler de ces choses-là un peu. J'aimerais faire une émission différente de ce qu'il y a toute la semaine sur Canal, ce qui est très bien mais très formaté. Je voudrais que cette émission, que moi j'appelle le footoir, soit justement un joyeux foutoir.

"Twitter, c'est à la fois le paradis et l'enfer"

On parlait des gens de Canal, mais on imagine que tu as aussi reçu beaucoup de soutiens de la part des gens qui te suivent et que tu ne connais pas personnellement ?

Ah bah oui, sur Twitter, le seul réseau social où je suis vraiment présent, ça n'arrête pas. Même moi, j'ai été stupéfait par la réaction des gens. Je pensais être vachement plus clivant que ça. Sur 100 messages, j'en ai 99 gentils.

Tant mieux. Ce n'était pas vraiment le cas avant...

Ah non, c'était 60 gentils, 40 méchants avant ! Mais ça va revenir, t'inquiète pas ! Dès que je vais commencer à mettre deux ou trois taquets, je vais me prendre les supporters du club que je vais critiquer sur la gueule.

Justement, tu peux nous raconter ton rapport à Twitter ? Comment tu y as atterri, comment tu y réagis ? 

Un jour, un pote me dit "tu as 30 000 followers sur Twitter, c'est vachement bien", je réponds "oui c'est vachement bien, je n'y suis pas". Je suis allé voir, j'ai essayé de me renseigner un peu, c'est Yahoo qui me l'avait créé comme j'avais un blog chez eux. J'ai récupéré le compte et c'est rapidement monté à 100 000 puis 200 000 followers. Là je suis à 1,7 million, je prends 1 000 followers par jour depuis mon retour.

Twitter, c'est à la fois le paradis et l'enfer. Parce que plus ça va, plus ça devient un outil médiatique intéressant, mais il y a la chienlit quoi. Il y a beaucoup de mômes qui font n'importe quoi et puis je m'adresse à une catégorie qui n'est pas toujours très fine, c'est-à-dire les supporters de foot. Me faire taxer de manque d'objectivité par un mec qui par essence même est tout sauf objectif ça me fait toujours rire. Puis l'autre jour, j'ai taillé Lyon assez sévèrement après le derby à Saint-Étienne, alors là je me suis pris une volée de supporters lyonnais. Et hier j'ai souhaité un bon anniversaire à Aulas, j'ai des messages d'amour. Donc il y a un rapport totalement déséquilibré.

"Aulas reste pour moi le plus grand président français"

Aulas sur Twitter justement, tu en penses quoi ?

Moi je pense qu'il a tort. Il a tort sur pas mal de choses et tellement raison sur d'autres. Ça reste pour moi le plus grand président français, malgré cette tendance au despotisme qui est le sien, cette mauvaise foi absolue. Mais ça reste quand même le plus grand et ce qu'il a fait, construire son stade... Il a quand même mis 100 millions d'euros de sa poche. Chapeau quoi, respect.

Qu'est-ce qu'il voulait faire Pierres Ménès quand il était petit ?

Il voulait être comédien. En 1976, les Verts ont été en finale à Glasgow, et puis je me suis pris de passion pour le foot. Comme il me paraissait assez clair que je ne serais pas footballeur professionnel, d'autant que je me suis sectionné le fémur à 15 ans, je me suis dit que pour être dans le foot, je pourrais être journaliste. J'ai toujours eu comme objectif d'être un membre de la famille du football. Être journaliste, je m'en foutais, et je m'en fous toujours un peu.

Et tu as l'impression aujourd'hui d'être un membre de la famille du foot ?

Depuis ma maladie, oui complètement. Les réactions du milieu du foot, le nombre de visites que j'ai reçues, le nombre de messages de soutien que j'ai reçus, même de gens que je ne connais pas... L'autre jour, il y a Mbappé qui a envoyé un tweet pour me soutenir, c'est super gentil quoi. J'ai vraiment l'impression d'en faire partie.

Tu parles de Mbappé justement, on va parler de L1. Qu'est-ce que tu en penses de cette saison, de ces nouveaux talents, de la course entre Nice, Monaco et le PSG ?

Je pense que si Ibrahimovic était encore au PSG, le PSG aurait 6 ou 7 points d'avance sur cette équipe de Monaco. Parce que le PSG a perdu 4 fois lors des matches aller, ils ont perdu 10 points au Parc. Il y a une chose qui m'insupporte en France au niveau du foot, c'est comment on a chié sur la gueule d'Ibra l'année dernière. On a chié sur un mec qui mis 38 buts en championnat. Alors l'argument "fort avec les faibles, faible avec les forts" n'a pas de sens. Aujourd'hui, Manchester United ne serait pas dans les 10 premiers de Premier League s'ils n'avaient pas Ibra. On oublie quand même que le mec a 35 ans, et c'était le vrai patron.

"Remplacer Ibra par personne, enfin par Jesé donc par personne, c'est une faute !"

Quand tu vois le match à Barcelone, ce qui a manqué c'est un mec qui vienne leur mettre des baignes quoi. Alors les gens qui me disent "Paris n'aurait jamais battu le Barça à l'aller 4-0 avec Ibra", je veux bien être d'accord. Mais ils n'en auraient jamais pris 6 au retour avec lui. Donc je pense que perdre Ibra a été une perte énorme pour le PSG, parce que même si Cavani marque but sur but, il en marquait déjà une trentaine quand Ibra était là. Puis le remplacer par personne, enfin par Jesé donc par personne, c'est une faute ! Le recrutement du PSG est catastrophique. Bon à part Meunier qui s'est révélé un peu quelques mois plus tard et Draxler, le reste c'est une catastrophe.

Et Monaco, ils te surprennent ou tu savais que cette équipe pouvait faire aussi bien ? 

Ce qui me surprend, c'est qu'ils marquent autant de buts. Je ne pense pas qu'ils soient aussi offensifs qu'on veut le dire. Je pense surtout qu'ils sont d'une efficacité devant le but invraisemblable. La première occasion du match qu'ils ont dans les 10 premières minutes, elle est systématiquement au fond. Ils mènent 2-0 contre City au retour, ils ont 3 occasions, ils mettent 2 buts. Ils sont d'une efficacité absolument redoutable. Après il y a beaucoup de joueurs de Monaco qui sont en super forme cette saison. Jemerson, Glik, Mendy, Bernardo Silva, Fabinho, Bakayoko, Mbappé... Maintenant, le titre n'est pas joué. Je pense qu'ils vont sortir Dortmund, donc ça veut dire qu'il y a encore 2 matches après, peut-être 5, et qu'à un moment ça va commencer à peser dans les papattes.

Tu penses qu'ils peuvent aller jusqu'où en Ligue des Champions ?

Je pense qu'ils peuvent aller en demi-finale. En demie, tu tombes sur l'Atlético, Bayern et Real, là je pense que ce sera un peu trop dur.

Est-ce qu'un joueur t'impressionne plus qu'un autre cette saison ?

Mbappé. J'ai jamais vu ça en L1 à 18 ans.

Est-ce qu'on s'enflamme ?

Mais non, on ne s'enflamme pas ! On dit qu'on s'enflamme car il a 18 ans, mais qu'est-ce qu'on en a à branler qu'il ait 18 ans ? D'ailleurs Deschamps l'a bien compris, il mérite d'être aujourd'hui en Équipe de France. S'il a un trou, il ne méritera peut-être pas à 19 ans. Mais à 18 ans il mérite ! J'ai jamais vu à 18 ans un joueur avoir un jeu sans ballon de cette qualité, avoir une telle vitesse d'exécution, une telle qualité technique et une telle efficacité devant le but. Henry, quand il a commencé, d'abord il jouait vraiment ailier gauche, et il avait surtout cette vitesse, c'est après, en passant à Arsenal, en devenant avant-centre, qu'il a commencé à développer son efficacité devant le but. Mais l'autre il l'a direct. À Caen, il marque du gauche et de la tête, ce n'est pas censé être son point fort quoi ! Et en plus il a la tête sur les épaules ! Il est vraiment intelligent, posé.

"Mbappé ? J'ai jamais vu ça en L1 à 18 ans"

Tu parlais de l'Équipe de France, tu en penses quoi de cette dernière liste de Deschamps ? (interview réalisée avant Luxembourg-France, ndlr)

Je pense que c'est impossible de contenter tout le monde. Maintenant je ne vois aucune raison objective d'appeler Giroud, si ce n'est pour services rendus et parce qu'il a un style différent des autres. Mais appeler Giroud et pas Lacazette, c'est raide quand même. Tout ça sur l'autel d'un style différent, on s'en branle un peu quoi.

Tu penses que Benzema reviendra un jour ?

Il ne reviendra pas tant que Deschamps sera le sélectionneur. Je pense que Deschamps le juge néfaste au groupe. Sa prestation contre le Nigéria en 8e de finale de Coupe du Monde 2014 lui a fait beaucoup de tort. Ce jour-là, il a joué côté gauche et n'a pas mis un ballon à Giroud du match. Et sa prestation fantomatique, mise à part sa frappe en fin de match, contre l'Allemagne n'a pas joué en sa faveur non plus. L'affaire Valbuena elle est ce qu'elle est, même si elle n'est pas tranchée, ça pose problème au sein du groupe quand même. Deschamps il est trop dans la jurisprudence "Oui-oui" tu vois, on est contents, on s'aime, on est Bleus, on fait des selfies. Je pense qu'il ne le rappellera pas.

Pour toi, il a quand même sa place en Équipe de France ?

Ah bah le Benzema du Real oui ! Le Benzema qui a joué en Équipe de France, c'est plus discutable. Car moi je cherche toujours un grand match de Benzema avec les Bleus, on n'a jamais senti une implication phénoménale chez lui.

On parlait de Monaco, il y aussi Lyon qualifié en quart de finale de Ligue Europa. La L1 va devenir un championnat qui pèse vraiment en Europe selon toi ?

Je pense surtout qu'on va avoir l'année prochaine un championnat avec 4 voire 5 équipes avec des moyens sérieux : le PSG, Monaco, Lyon, Marseille qui revient. Lille, on peut espérer, s'ils prennent Bielsa, que Lopez va leur donner quelques moyens. Après tu as toujours Bordeaux, Saint-Étienne... Le niveau de la L1 va monter là, à moins que Monaco se fasse piller par les grands clubs étrangers, ce qui reste possible.

La L1 n'est pas prise au sérieux médiatiquement, mais quand tu vois comme les championnats étrangers se servent en L1, elle est observée. Un mec qui met 15 buts en L1, il est capable de mettre 15 buts ailleurs. La L1, ce n'est pas toujours très folichon, mais c'est quand même costaud défensivement. Enfin, encore heureux car les équipes ne font que défendre.

Après faudrait que Pinault décide de craquer son slip à Rennes et mette un minimum d'argent dans ce club qui est un peu une honte... Moi qui suis breton, quand je vois le potentiel... Rennes, ils font 24 000 spectateurs de moyenne cette année ! On ne peut pas dire que les gens se régalent quand même ! Et ils ont un bon entraîneur. Mais quand tu as vendu Dembélé au mercato d'été et Ntep et Grosicki au mercato d'hiver... On a quand même pas de pot en France, on a un club qui appartient à un milliardaire, il ne met pas une thune dedans... En plus, il y a un beau stade, un beau centre d'entraînement, ça devrait être un club très important de L1, alors que c'est un club qui finit entre la 6e et la 12e place quoi... Un peu dommage.

Tu as un club de cœur ?

Oui le PSG, je ne m'en cache pas ! Je suis né à Paris, j'étais abonné au PSG de 1977 à 1983, j'allais à tous les matches avec un copain marseillais, à cette époque, il n'y avait aucune rivalité entre les deux clubs. Moi mon PSG, c'est celui de Bianchi et Susić, pas celui des Qataris. Je dis souvent, pour être dégoûté du PSG, faut les suivre pour le journal L'Équipe (ce que Pierre Ménès a fait, ndlr). C'est un enfer. D'abord, il faut aller au Camp des Loges, plus ça allait, plus tu étais mal accueilli. Puis il y avait tout le temps une merde dans ce club ! Je m'en rappelle, je commence la saison, je ne sais plus laquelle (en 1995, ndlr), il font 2-2 à Bastia. Là- bas, Denisot prend un tarte dans la gueule dans le tunnel. En rentrant, Loko pète les plombs. Trois jours après, Roche se pète les croisés. C'est-à-dire que le championnat est commencé depuis une semaine, tu es déjà cuit ! Tu as fait 200 lignes tous les jours dans L'Équipe, car tous les jours tu as une merde... (Il soupire) C'est épouvantable à suivre. Moi j'ai suivi Marseille l'année où ils finissent 2e derrière Bordeaux, c'était beaucoup plus simple de suivre l'OM que de suivre le PSG.

Justement, tu en penses quoi du comportement du PSG et de ses supporters vis-à-vis de L'Équipe, de cette haine des médias qui est petit à petit en train de se créer ?

Ce n'est pas une haine des médias, c'est une haine de L'Équipe, et je le dis d'autant plus facilement que j'ai passé 21 ans à L'Équipe. Moi j'ai été choqué par la différence de traitement entre Monaco et le PSG, entre les deux unes avant les matches. "L'épreuve de force", ce n'était pas hyper positif pour le PSG. Moi je n'ai entendu parler que de remontada entre les deux matches. Il y avait un climat où tout le monde craignait ou souhaitait le retour du Barça.

Ce n'est pas la même équipe en face...

Mais je trouve ça choquant ! Parce que c'est quand même un club français le PSG, ou alors, il faut interdire aux Arabes d'acheter un club en France si c'est ça le problème, et je pense que ça fait partie du problème. Après, il y a eu la fausse info sur Matuidi et Verratti qui sont partis à 3h du matin. Mais ils sont partis à 00h30 ! Si à 28 ans, tu peux pas aller à une soirée de charité...

C'était une soirée de leur sponsor...

Ouais, peu importe. S'ils sont chez eux, peut-être qu'ils ne se couchent pas avant 00h30 non plus (L'Équipe s'est excusé dans cette affaire depuis, ndlr). Moi ça ne me plaît pas cette manière dont le PSG est traité par L'Équipe. Cette remise en cause permanente d'Emery ne me plaît pas. Même si je ne suis pas convaincu du tout par Emery... Je sais que du coup le PSG ne donne pas de joueurs en entretien individuel à L'Équipe. Si c'est de la vengeance, c'est pas terrible.

Pourquoi tu n'es pas convaincu par Emery ?

Bah parce que je vois les matches. En championnat, à part le Classico au retour, on n'a pas vu un grand match du PSG. Ils ont quand même perdu 4 fois, à Monaco, à Montpellier, à Toulouse et à Guingamp. Ils ont perdu 10 points à domicile ! La Ligue des Champions, je suis désolé mais c'est un échec, car tu finis 2e de ta poule en faisant 2-2 contre Ludogorets. Tu t'en prends 6 à Barcelone. Il y a un coaching... Tu fais entrer Aurier en plus de Meunier, tu fais rentrer Krychowiak, tu ne fais pas rentrer Pastore.

Puis bon, moi je n'ai jamais caché mon amitié pour Laurent Blanc, mais je ne suis quand même plus un enfant, ce n'est pas parce qu'Emery a pris la place de mon ami que je pense ça. Mais je compare avec un mec qui a été deux fois en quarts de la Ligue des Champions, la première fois sorti décimé par le Barça, je rappelle qu'au match aller, il n'y avait pas Thiago Silva, Thiago Motta, Verratti, ni Ibra. Et même si on a retenu que le 3-5-2 à City, on oublie d'abord qu'il a duré que 28 minutes parce que Motta est sorti blessé, et que tu as joué le match sans David Luiz, sans Verratti et sans Matuidi.

Pour toi, Blanc est un meilleur coach qu'Emery ? 

Pour moi, il n'est pas plus mauvais. Encore une fois, Blanc avait Ibra, Emery ne l'a pas.

Et tu ne penses pas qu'Emery a une autre méthode, qui est plus longue à mettre en place, où il apprend à connaître ses joueurs pour les faire jouer dans les meilleures dispositions ? 

Mais où on a du temps quand on entraîne le PSG ? On a du temps quand on entraîne le FC Séville. Avec le PSG, il faut être champion tout de suite ! Qu'est-ce qu'il a fait, à part le match aller contre Barcelone et le match contre Marseille, pour qu'on puisse dire "ah bah ouais !" Rien. Même depuis le début de l'année 2017 où ils ont de bons résultats, tu gagnes contre Lille avec un but hors-jeu de Lucas, tu gagnes contre Nancy avec un pénalty contestable pour certains. Tu fais nul contre Monaco où tu joues pas. T'es le PSG et tu joues pas !

Tu aimerais qui comme coach au PSG ?

Pour moi, au PSG, il faut un entraîneur du niveau du dessus quoi. Un mec incontestable.

Alors qui ?

Je pense que Diego Simeone, ce serait super.

Quel est ton meilleur souvenir de foot, depuis que tu es dans ce milieu ? 

(Il hésite) La finale de l'Euro 2000.

Tu étais où ? Tu faisais quoi ?

J'étais au stade, je faisais la rubrique "Le fait du match" pour L'Équipe. Donc bah c'était le but de Delvecchio (à la 55e, ndlr). Mon papier s'appelait "Le but qui tue". J'avais fini mon papier. Je lève la tête, dégagement de Barthez. PAF égalisation de Wiltord. Et là euh... J'ai pété les plombs. (Il insiste) J'ai pété les plombs. Moins sur le but de Trézéguet car on savait que les Italiens étaient morts. C'est un beau souvenir.

Est-ce que tu te rappelles du premier match que tu es allé voir en tant que spectateur ?

Ouais, PSG-Bastia en 1977. 3 partout. 2 buts de Carlos Bianchi, 2 buts de Johnny Rep.

Quelle est ta plus belle rencontre dans le foot ?

Marc Keller, qui est mon meilleur ami (ancien joueur, actuel président de Strasbourg, ndlr). Je lui ai envoyé mon livre par mail, et il m'a rappelé trois ou quatre jours plus tard en me disant "je n'ai pas été au bout, ça me fait trop mal". En même temps, c'est de mes proches celui qui a le plus mal vécu ma maladie, je le sentais totalement désemparé au téléphone. Je sentais qu'il avait peur que je meure. Il est venu de Strasbourg pour me voir, en me faisant la surprise. C'est mon meilleur ami quoi. Je l'ai connu à Mulhouse quand ils sont montés en 1990 en L1. Après il a signé à Strasbourg et puis comme on était un peu copain il m'a dit : "Quand tu viendras à Strasbourg, tu dormiras à la maison". Je me disais "bon il est sympa mais il est pas très très rigolo quoi..." Et puis ben, comme dans un couple, où les opposés s'attirent : on est devenus inséparables.

"Cavani, je trouve que c'est un grand buteur, et un pauvre footballeur"

Quel joueur tu admirais quand tu étais petit ? 

Bianchi. Parce qu'il était moche, il était vouté, il ressemblait à rien. Il n'était pas doué techniquement mais il marquait un but tous les matches. Comme quoi j'ai évolué car aujourd'hui, Cavani c'est un peu ça et je ne le supporte pas.

Pourquoi ?

Parce que je le trouve nul comme footballeur.

Ah bon ?

Je le trouve nul dans le jeu ! C'est nul ! C'est un mec qui touche 20 ballons par match. Il ne sait pas faire une passe. Il en fait jamais. Dès que tu ne lui donnes pas le ballon, il gueule. Il défend, ça faut le reconnaître. Quand les mecs comparent Ibra et lui, "il met autant de buts qu'Ibra", oui mais il met pas les 15 passes décisives que mettaient l'autre ! Je trouve que c'est un grand buteur, et un pauvre footballeur. Comme Carlos Bianchi ! Mais Bianchi j'adorais, Cavani m'énerve. Puis Cavani, sur tous les buts qu'il a mis cette année, il n'y a qu'un seul qu'il a mis à plus d'une touche de balle. C'est à Lille, où il fait un contrôle. Tous les autres buts, c'est à une touche. Je me dis que s'il jouait dans un club moins huppé, il aurait moins d'occasions que ça. Car dans un club moins huppé, faut que tu te démerdes tout seul, et se démerder tout seul, c'est pas trop son fort. Mais bon... Ça reste un mec à 30 buts par an et tu ne peux que t'incliner devant son efficacité, mais il ne fait pas rêver.

Est-ce que tu pourrais retravailler dans un club (en 2005 et 2006, Pierre Ménès travaillait pour le Stade de Reims, à la communication et au sponsoring, ndlr)

Ouais...

Où, pour faire quoi ?

Je voudrais être directeur sportif.

Du PSG ?

Oui ! Parce que ça doit être moins dur d'être directeur sportif du PSG que du Stade Rennais. Je pense que tu as plus de moyens pour faire des chèques. Mais bon, le PSG ne me prendrait jamais comme directeur sportif, c'est complètement utopique...

On leur enverra l'interview quand même...

Oui, oui, oui... Ceci dit j'ai beaucoup apprécié le geste de Nasser qui m'a envoyé un maillot signé à l'hôpital, avec un livre du PSG et une lettre signée, c'était la grande classe.

Si un bon club de L1 te demande d'être directeur sportif, tu acceptes ? 

Il faut que je gagne autant que ce que je gagne à Canal, ce qui restreint quand même considérablement le champ des clubs possibles. Et puis faudrait que j'ai ce que je n'ai pas eu à Reims, c'est-à-dire les pleins pouvoirs dans la mission qui m'est confiée. À Reims, je n'avais aucun pouvoir. Je n'avais même pas de bureau, pas de ligne de téléphone (rires). C'était un peu compliqué de faire son trou, quoi.

C'est bientôt la fin de l'interview. Qu'est-ce qu'on peut te souhaiter ?

Bah, la santé hein, je crois d'abord, c'est ce que tu peux souhaiter à tout le monde, mais encore plus à moi, car le coup est passé très très près, mais vraiment très près, à 8 jours près je n'étais plus de ce monde. De bien prendre soin de mes nouveaux organes, puis de reprendre tranquillement le chemin de la télé, récupérer mon pied droit pour rejouer au tennis !

Que des N'Golo Kanté dans ma team.