Entretien avec l'administrateur de Paris United, le compte qui a révélé en premier les transferts de Neymar et Mbappé

Vous le connaissez peut-être derrière le pseudonyme "JordanM_Choco". Derrière cette arobase se cache Dida, administrateur du compte Twitter Paris United. Lui et ses amis ne représentent aucun média officiel, mais comptent presque 65 000 followers. Entretien. 

Grâce à leurs informations exclusives sur les activités internes du Paris-Saint-Germain (notamment lors du dernier mercato estival), Dida et ses collègues de Paris United sont, en quelques mois, devenus des véritables références pour les supporters parisiens. Ils sortiront même, le 27 mars prochain, leur premier ouvrage PSG : Révélations d'une révolution.

Football Stories | Comment est né Paris United ?

Dida | Au départ, nous, les rédacteurs actuels de Paris United, disposions d’informations similaires dont la presse sportive ne pouvait pas bénéficier. De fil en aiguille, nous nous sommes rencontrés, puis nous avons décidé de lancer un compte Twitter afin de regrouper toutes ces informations. 

À cette époque, pensais-tu que cela prendrait autant d’ampleur ? Au point de devenir un des "médias" références des supporters parisiens ?

Vues les informations dont nous disposions, on savait que ça pouvait potentiellement faire du bruit. L’été 2017 faramineux du PSG a fait le reste, en plus des réseaux sociaux comme rampe de lancement, qui sont un terrain idéal pour générer un contre-pouvoir.

La question que tout le monde se pose : comment faites-vous ? Par quels moyens bénéficiez-vous de ces infos exclusives ?

Croyez-vous sincèrement que l’on répondra à cette question ? Mais nous l’aurions aussi posée. Bien tenté (rires)

Gagnez-vous de l’argent pour ce que vous faites ? Ou votre simple intérêt est d’informer vos fans ?

Notre seul intérêt est d’informer les supporters parisiens. Rétablir des vérités qui ont besoin d’être dites. Maintenant, si nous devons gagner de l’argent, ça n’est pas un objectif mais ce sera une conséquence éventuelle.

Vous avez, bien avant les autres médias, annoncé les arrivées de Neymar, Kylian Mbappé et plus récemment Lassana Diarra. Comment avez-vous travaillé sur ces dossiers ?

On effectue un gros travail de vérification de sources, en fonction de leur niveau d’importance. Chaque information est recoupée plusieurs fois avant d’être sortie. Rien n’est effectué au hasard. Même si, parfois, certaines personnes ont pu nous reprocher de sortir une information trop vite, alors qu’un deal peut avorter au dernier moment. Le mercato est un jeu de dupes, tout est très mouvant. Il est extrêmement compliqué, voire impossible, d’avoir raison à tous les coups. La fiabilité se juge sur la longueur.

 "Le Paris Saint-Germain nous voit comme une potentielle menace"

Avez-vous déjà eu des ennuis avec la direction du PSG ?

Oui, à notre détriment. Le Paris Saint-Germain, via son directeur de la communication, nous voit comme une potentielle menace. Notamment par un besoin, légitime d’ailleurs, de tout contrôler. Dernièrement, il imaginait que l’on puisse être des pirates informatiques. Aucun de nous n'a pourtant de compétences dans ce domaine (rires). Après avoir lu notre livre en entier, nous espérons qu’il puisse voir la situation différemment.

Peut-être comprendra-t-il certaines choses, dont il n’a pas forcément conscience aujourd’hui. Après, beaucoup de médias "mangent" sur la "bête" PSG, qui fait vivre l’actualité du sport en France. L’attitude du PSG à notre égard est donc parfaitement légitime. Il y a une méfiance qui se comprend. La branche qatarienne du PSG a le sentiment de faire énormément sportivement, sans bénéficier d’une grande valorisation. Ils ont en grande partie raison. La situation du PSG est compliquée. À un point que vous ne pouvez pas imaginer (rires).

"Nous n'agirons jamais contre le club"

N’avez-vous pas peur d’être vu comme un média en rébellion contre son club ? Qui va contre les intérêts de celui-ci ?

Nous ne voyons pas du tout les choses de cette manière et il s’agit même du contraire. Quel serait l’intérêt d’être en rébellion ? Nous n’agirons jamais contre le club. Ce serait aller à l’encontre de notre démarche initiale. En revanche, nous ne sommes pas – et n’avons pas à être – un média affilié au PSG. Nous souhaitons sa réussite, contrairement au journal sportif monopolistique qui traite de son actualité. Ce qui ne nous empêche pas de le critiquer lorsqu’il est critiquable. Et il l’est pour beaucoup de raisons, malheureusement. Il y a beaucoup de problèmes dans ce club, il faut le dire aussi. Nous ne nous sommes donc pas censurés sur le livre. Par exemple, les médias madrilènes ou barcelonais sont extrêmement sévères sur le Real ou le Barça, bien plus qu’en France. Mais il s’agit de critiques portées par une volonté de voir leur club briller. Notre optique est similaire.

Aujourd’hui, vous êtes régulièrement cités comme source par de grands médias sportifs, même à l'étranger avec Sky Sports. Est-ce pour vous une fierté que des professionnels reconnaissent votre travail ? 

Il faut savoir être le plus humble possible dans ce genre de milieu, dans lequel un transfert peut capoter au dernier moment pour une broutille. Mais voir son travail reconnu et repris est toujours un motif de fierté.

Vous considérez-vous comme des journalistes ou comme de simples supporters investis et passionnés ? 

Cela dépend des personnes qui travaillent dans l’équipe. On peut considérer que le livre consacré au PSG est une véritable enquête journalistique. Les quatre derniers mois ont été très chargés en terme de révélations et d’écriture, pour proposer un ouvrage que l’on estime vraiment riche en terme de contenu. Il n’y a pas eu de remplissage. On espère que cela plaira.

"Le traitement médiatique du PSG est en inadéquation avec son statut actuel sur l’échiquier du foot européen"

Souhaiteriez-vous acquérir le statut officiel de média ?

Ce serait légitime en tout cas.

Vous avez 63 500 abonnés sur Twitter. Comment expliquez-vous qu’autant de gens suivent un simple compte Twitter géré par des supporters ?

Bonne question. Il y a trois raisons principales, de notre point de vue. Premièrement, on assiste à un basculement médiatique. La manière de consommer l’actualité est en train de changer. L’ère numérique révolutionne tous les codes.

Deuxièmement, le traitement médiatique du PSG est en inadéquation avec son statut actuel sur l’échiquier du foot européen. L’Équipe voit ses intérêts avant toute autre chose et considère qu’il faut "cliver" le Paris Saint-Germain de manière quotidienne. C’est-à-dire créer une actualité parallèle de nuisance, de sorte à ce que naissent régulièrement des polémiques dans leur intérêt économique. L’actualité du foot en France n’est pas assez riche. Or les supporters parisiens, de plus en plus nombreux, sont arrivés à une forme de rejet contre cette cabale permanente. Le sentiment de gêne qu’ils ressentent, comme s’ils devaient avoir honte de supporter une bête immonde, est monté au maximum après l’arrivée de Neymar. À tort ou à raison, les fans parisiens ont le sentiment qu’on est en train de leur voler leur rêve. Il y a chez eux une forme d’exaspération qui bout, car une critique destructive n’est pas une critique constructive. Par exemple, un média web comme Culture PSG est capable de sortir des articles de fond vraiment pertinents, et il faut se demander pourquoi la presse écrite ne cherche pas cette voie.

Enfin, troisièmement, et sans doute la raison principale, l’efficacité et la pertinence de nos infos sur le long terme nous ont octroyé une certaine légitimité. Qui n’est pas un blanc-seing.

Le 27 mars paraît votre livre PSG : révélations d’une révolution aux éditions Amphora. Comment avez-vous eu l’idée d’écrire ce livre ?

Le directeur d’Amphora nous a contactés début septembre après quelques articles que l’on avait postés sur notre site internet. Il a pu constater très rapidement notre fiabilité. Nous nous sommes rapidement mis d’accord et avons commencé à écrire l’ouvrage en septembre. 

De quoi parlera-t-il ? 

Il s’agit d’un ouvrage de révélations sur le Paris Saint-Germain : son fonctionnement depuis Doha, ses nombreux dysfonctionnements en interne, les erreurs commises, les coulisses du club lors des 18 derniers mois, des nombreuses infos sur les transferts de Neymar et Mbappé. On parle également de l’avenir à long-terme du club et du prochain mercato estival.

Beaucoup de personnes n’ont pas conscience de certains obstacles que le PSG doit surmonter. Ce club est pris dans une convergence des luttes. On a cherché à écrire une œuvre complète. Le Paris Saint-Germain est décrypté au laser, rien n’est éludé. Je pense qu’au final, les gens qui liront ce livre dans sa totalité et qui apprécient le PSG ne pourront qu’en être davantage amoureux. Nous n'avons pas cherché à défendre le PSG : nous avons cherché à dire ce qui n’est jamais dit, car la vérité n’est pas bonne à dire. Paris possède la légitimité de rivaliser avec le Real Madrid, Barcelone, Munich ou les clubs anglais. Il faut l’aider en ce sens.

Avec la sortie de ce livre, vous passez dans une nouvelle dimension. Voyez-vous encore plus grand ? Quels sont vos futurs projets ?

La question à se poser est la suivante : comment pouvons-nous être utiles au Paris Saint-Germain, dont nous souhaitons la réussite ? En fonction de cette réponse, on essaye de réfléchir aux différents projets qui pourraient être établis.

Une petite exclu à nous donner ?  

Il y aura un deuxième livre. 

Je veux vivre d'amour et de Javier Pastore