En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

La belle histoire d'amour entre les rappeurs US et les maillots de foot

Le maillot de foot est un objet sacré du monde moderne, et ce n'est pas Loulou Nicollin qui nous aurait dit le contraire. Et même les rappeurs américains - qui ne viennent pas d'une terre de ballon rond - ont saisi la force de ces objets de collection. 

Drake, le vrai fan de foot

Quand on parle rap US et ballon rond, le premier nom qui vient à l’esprit est celui de Drake. On a tous en tête le jour où il a posté des photos de lui avec le maillot rose de la Juve, floqué du 10 de Pogba. Avec ses lunettes fumées sur le nez, on aurait pu croire un jeune français en partance pour la Jonquera.

Mais Drake a poussé l’amour du tissu floqué encore plus loin : c’est certainement l’un des rares rappeurs nord-américains à s’être affiché avec un maillot de soccer sur le dos. Pour le clip de Used To This, Drizzy et son pote Future ont sorti les maillots du Mexique au milieu d’un match de foot féminin dans lequel les shorts ne semblent pas très réglementaires. Et pourquoi le pays de Chicharito ? Parce que dans le refrain, Mr. Mask Off sort "Working like i’m Mexicano". Tout simplement.

Mais le vrai kiff du boss de la friendzone de Riri, c’est de se faire offrir les maillots par les joueurs directement comme ici avec Nasri ou Sturridge.

Et on voit son amour des joueurs dans cette toute récente vidéo datant du classico amical du 29 juillet : Benzema lui remet son maillot du match et le signe. Difficile de savoir qui est fan de qui...

Snoop Dogg, le collectionneur frénétique

Bien avant Drake, LE rappeur US qui a donné de l’amour aux maillots de foot est Snoop Dogg. Partout où il va, le DO2G essaie d’arborer les couleurs du club local et ça fait toujours son effet. Combien de fois a-t-on entendu des "Snoop Dogg supporter du PSG" après un concert dans la capitale.

Mais il fait ça dans tous les pays, et avec les maillots d’autres sports. Une technique maligne pour se mettre le public dans la poche d’entrée de jeu tout en se faisant une petite collection forte sympathique. La vérité c’est qu’en bon gars de L.A, Calvin n’a qu’un seul amour : les Lakers. 

Pusha T, foot et mafia

On part dans le WTF avec ce jour de juillet 2013 à Brooklyn. Pusha T déboule sur scène avec un maillot du Milan AC, ce qui est déjà assez original en soi à New York, même si la ville est réputée pour abriter de nombreux descendants d’Italiens. Mais le plus drôle est son flocage : "Camorra 3", en référence au nom de la mafia … napolitaine !

Tentative d’explication : le rappeur de Chicago parle beaucoup de trafic de drogue dans ses morceaux. Cette année-là, Mario Balotelli était cité par des personnes du milieu dans des affaires de trafic de poudre blanche alors qu’il jouait dans le club de Berlusconi. Cette histoire était fantaisiste mais aura permis aux Milanais de gagner un nouveau fan. Et pourquoi le numéro 3 ? Bonne question !

Meek Mill, le cœur Gunners ?

Meek Mill ne semble pas fan de l’Union de Philadelphie. L’équipe de foot qui le fait kiffer, c’est Arsenal. La preuve, on l’a vu plusieurs fois avec le maillot des Gunners, même lorsqu’il est en concert sur ses propres terres. 

If they good for nothing .... Cut em off! Never let these suckas suck you dry!

Une publication partagée par Meek Mill (@meekmill) le

Et vu qu’il a plusieurs maillots, on peut le considérer comme un fan. Et il a des points communs avec l’équipe d’Arsène Wenger : une réputation de loser qui se fait martyriser par un des boss de son game (Drake /Mourinho), son ex est plus connue que lui en France (Nicki Minaj/Thierry Henry) mais on aime sa tendance à avoir une tactique/un flow offensif.

Tyler, l’inexplicable

On ne cherche plus à comprendre quoi que ce soit avec Tyler, mais le maillot de la Vieille Dame lui va à ravir.

Busta Rhymes et Stoke City

C’est le père de tous les rappeurs fous comme Tyler, et on n’a pas plus d’explication sur cette photo de 2010 sur laquelle il porte le maillot de Stoke City. Mais le club anglais avait ressorti la photo avant la saison 2015-16, en lui proposant de lui offrir la nouvelle tunique qui le ferait peut-être plus sourire !

Lil Durk et le Téfécé (oui, oui)

Les Toulousains jouaient peut-être le maintien au printemps 2016, mais cela ne les a pas empêché d’accueillir le rappeur Lil Durk avec tout l’amour qu’il mérite. En guise d’offrande, un supporter a offert au rappeur de Chicago un maillot du TFC, qu’il n’a pas hésité à arborer sur scène.

Ride to it y'all Vibe to it y'all #LilDurk2x 5/1/16

Une publication partagée par Call Me Lildurk 2times (@durkioworld) le

Bonus : on finit avec Kendall Jenner, qui n’est pas une rappeuse, mais qu’importe : elle porte la liquette du PSG mieux que personne – sauf Pastore bien sûr !